01 nov. 20

IL ETAIT UNE FOIS... LES DEBUTS CHAOTIQUES DE L'INDUSTRIE CREUSOISE !

Le chemin de fer, qui arrive à Ahun et à Lavaveix en 1867, permet une formidable explosion de l'activité des houillères : des quantités phénoménales de charbon sont extraites par 1047 ouvriers, tandis que 255 autres fabriquent des objets en verre, 130 se chargent de produire du coke (pour se chauffer, comme vous le savez) et 115 réalisent des briques (pour faire des maisons plutôt moches). En 1874, il y a désormais 2000 mineurs et ils sortent de la mine 354.000 tonnes de charbon (un record). Mais, en 1876, des puits sont... [Lire la suite]

02 avr. 20

L'ARMEE DE NAPOLEON S'ENGRAISSE SUR LE DOS DES CREUSOIS !

En 1815, les soldats de la garde de l'empereur Napoléon 1er font halte à Ahun et y réquisitionnent des logements. Le commandant s'installe chez le maire et les officiers prennent leurs quartiers dans le bourg. Les villages (Chantemille, Pierrefitte, Coudaire, Le Pit, Felines, Le Mas, Borgard, Auriole, Tridant, Champaudaire et Molles) hébergent quant à eux les hommes de troupes... Le 1er novembre, le maire d'Ahun et 7 membres du conseil municipal informent les bouchers Silvain Renard et Jean-Baptiste Parade qu'ils vont devoir... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 oct. 19

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE VISITE ENFIN LA CREUSE !

Arrivant de Limoges, le président de la République entame sa visite-marathon de la Creuse par la petite ville de Bourganeuf. A l'entrée, le président y est chaleureusement accueilli par une foule qui clame "Vive le président !". Hippolyte Berger, maire de Bourganeuf, souhaite alors la bienvenue au président et à son épouse avant d'entamer son discours... Le maire termine sa prise de parole en les remerciant de leur visite. Raymond Poincaré remercie à son tour, avant de rappeler que Bourganeuf est un lieu qui a pour... [Lire la suite]
13 mars 19

88% DES HABITANTS D'AHUN VIVENT DANS LA MISÈRE...

En l'an 1780 ("ouf !" soupirez-vous), le petit bourg d'Ahun comprend alors 110 foyers (quand Guéret en possède déjà 466). Sa population est d'environ 650 personnes (dont 7 fermiers, 3 maréchaux-ferrant, 6 cabaretiers, 3 bouchers, 5 chapeliers, 6 tailleurs, 6 tisserands, 2 serruriers, 3 menuisiers, 5 maçons, 3 notaires, 5 huissiers, 4 chirurgiens-dentistes, 1 médecin, 8 domestiques, 1 curé et 1 gouverneur). La noblesse d'Ahun se compose quant à elle de monsieur de Saint-Maur et de madame de la... [Lire la suite]
04 mars 19

LE PUISSANT CAMP MILITAIRE DE SAINT-GOUSSAUD

Jules César, qui a décidé d'envahir la Gaule, parvient à Alésia où il assiège les Gaulois. Encerclé, Vercingétorix appelle les Lémovices à son secours... le Limousin est alors un état puissant, doté de pistes de circulation et de citadelles (à Guéret, à Saint-Vaury, à Pionnat, à Thauron, sur le mont de Transet, à Peirseix, vers Nadapeyras, vers Saint-Georges-Nigremont et sur le mont de Jouer).  Les Lémovices répondent à l'appel de Vercingétorix en lui envoyant 10.000 guerriers (sur les 60.000... [Lire la suite]
04 mai 18

LA TRÈS TRÈS PÉRILLEUSE TRAVERSÉE DE LA CREUSE, FACE AU CHÂTEAU DE CHANTEMILLE !

  Pour les baroudeurs sans peur et sans selle: idéalement placé en surplomb de la Creuse, ce château contrôle depuis des siècles et des siècles (à 1 ou 2 ans près) le passage sur la rivière. Votre 1ère et très délicate mission va donc consister à trouver le sentier qui longe la Creuse (sur sa gauche) depuis le Moutier-d'Ahun et à aller au château de Chantemille... Vous venez de parcourir 2,5 kilomètres (à 1 ou 2 mètres près). Après avoir admiré l'historique château de Chantemille  (t'inquiètez pas,... [Lire la suite]

04 févr. 18

AMÈRE PATRIE ET TEMPÊTES POUR LES BÛCHERONS TURCS DE BOURGANEUF

    Cette "désopilante" aventure creusoise commence par la signature (le 8 avril 1965) d'une convention entre le gouvernement turc et le gouvernement français. La France devra dire à la Turquie combien elle veut d'ouvriers et la Turquie combien elle peut fournir de citoyens turcs pour travailler en France (qui manque cruellement de main d'oeuvre).  Quelques années plus tard, de robustes mâles turcs signent des contrats de travail avec des entreprises françaises, quittent... [Lire la suite]
21 déc. 17

Le réseau des trains creusois est condamné à mort en 1952 !

Par décret du 19 juin 1857, la (future) ligne de "chemin de fer" Montluçon-Limoges est attribuée à la Compagnie Paris-Orléans (qui fait déja rouler les trains entre Paris et Toulouse). Cette voie ferrée sera la 1ère à voir le jour en Creuse. Elle transportera des voyageurs (mais permettra aussi d'acheminer la houille de la Creuse vers les industries de Limoges et de Poitiers). Plusieurs tracés sont étudiés et la Compagnie Paris-Orléans choisit celui qui passe par Lavaufranche et Guéret avant de rejoindre... [Lire la suite]
05 juil. 17

Les trésors mondialement connus (?) du Moutier-d'Ahun...

Entre Guéret et Aubusson, la D942 vous dépose à Ahun. Vous décidez alors d'aller visiter son célèbre monastère (qui, en occitan ancien, se disait "mostier" ou... "moutier"). Partant d'Ahun, vous empruntez (à pied ou en vélo) un petit morceau bien préservé de la voie romaine Limoges-Bourges et descendez tranquillement jusqu'au village du... Moutier-d'Ahun. Vous préférez la voiture ? Une petite route sinueuse vous conduit jusqu'à la place de l'église où vous vous garez (sous les arbres). Tout le monde est là ? Bien... Vous... [Lire la suite]
31 mars 17

Qui a (le plus) détruit l'antique bourg de Brede ?

A quelques centaines de mètres à l'est de Bridiers (près de La Souterraine) se dresse une colline : là se dressait Brede (une bourgade gallo-romaine édifiée sur l'oppidum gaulois de Bretos). Vers 1770, l'abbé Nadaud visite ce que les "patoisants" nomment Breda. Une enceinte entoure les restes du bourg gallo-romain. De la monnaie gauloise est disséminée dans les ruines de l'antique muraille. Des pièces romaines sont également retrouvée dans les ruines du bourg qui était à l'intersection des voies reliant Bourges à Bordeaux,... [Lire la suite]