MARCHOUCREUSE 23800

18 juil. 17

Le Trafoujaud, c'est du soleil, du feu et... un peu de sexe ?

Avant d'être "christianisé", le Limousin (comme toute la Gaule) honorait Bélen, le Dieu Soleil. Pour le remercier de ses bienfaits, nos ancêtres  le célèbraient au cours d'une fête printanière, ponctuée de feux de joie symbolisant sa puissance. Cette tradition, en Creuse, se nommait Trafoujaud (que l'on peut traduire par "à travers le feu de joie"). La veille de la Saint-Jean (le 23 juin), les jeunes hommes partaient à la recherche d'un résineux d'au moins 4 mètres de haut (dont ils coupaient les branches à 20 cm.... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 juil. 17

Jeanne d'Arc vient dans la Creuse recruter des soldats pour le roi de France

La charmante D5 quitte le sud de Dun-le-Palestel et vous confie (rapidement) à sa consoeur la D913 qui prend la direction de Saint-Vaury. Elle rencontre en chemin (sur sa gauche) la D 78 qui zigzague jusqu'à Saint-Sulpice-le-Dunois : voici donc situé l'endroit où va se dérouler notre récit. Il commence autour de la fontaine d'un village nommé le Mas Saint-Jean... Une légende locale affirme que son eau fait des miracles ! La maman paysanne dont l'enfant tarde à marcher vient y tremper (le jour de la Saint... [Lire la suite]
05 juil. 17

Les trésors mondialement connus (?) du Moutier-d'Ahun...

Entre Guéret et Aubusson, la D942 vous dépose à Ahun. Vous décidez alors d'aller visiter son célèbre monastère (qui, en occitan ancien, se disait "mostier" ou... "moutier"). Partant d'Ahun, vous empruntez (à pied ou en vélo) un petit morceau bien préservé de la voie romaine Limoges-Bourges et descendez tranquillement jusqu'au village du... Moutier-d'Ahun. Vous préférez la voiture ? Une petite route sinueuse vous conduit jusqu'à la place de l'église où vous vous garez (sous les arbres). Tout le monde est là ? Bien... Vous... [Lire la suite]
23 juin 17

Une belle virée en vélo autour de Gouzon (sur les petites routes)

Vous êtes, au bord de la Voueize, en train de vous rafraîchir les ripatons au camping de Gouzon quand, soudain, vous vous dites "Tiens, si nous faisions la virée de 35 km. que (l'indispensable) Marchoucreuse nous suggère si gentiment ?". Vous enfourchez alors votre destrier à 2 roues (à défaut votre auto mais c'est moins bien), longez l'église et plongez sur la D40 en direction de Saint-Loup... A La Croix de la Garde, vous prenez la route à gauche et vous vous offrez ainsi un petit aperçu de la vaste brande de Landes. Au... [Lire la suite]
17 juin 17

Avec la mine de Bosmoreau, les creusois ont de la veine !

L'aventure commence en 1784, après que le sieur de Cosnac ait découvert 5 veines de charbon à Bosmoreau : Louis XVI l'autorise à l'extraire et l'exploitation commence avec les moyens rudimentaires de l'époque. Puis, en 1825, un industriel du nord de la France reprend l'affaire. Il fore 3 puits et découvre 8 nouvelles veines. La production annuelle oscille alors entre 24.000 et 32.000 tonnes... avant de s'effondrer. En 1940, il y a pénurie de charbon en France. Un négociant de Clermont-Ferrand reprend la concession... [Lire la suite]
13 juin 17

Les "Marches de la mort" traversent la Creuse...

En 1809, face à l'occupacion des troupes françaises (conduites par Napoléon), la résistance espagnole s'organise : les peuples ibères et catalans défendent farouchement l'indépendance de leur(s) pays et les "opérations de maintien de l'ordre" mobilisent 300.000 soldats français, lesquels risquent de manquer sur d'autres fronts. Mais Napoléon semble avoir trouvé la solution... Chaque mois, les milliers de jeunes soldats espagnols qui sont emprisonnés à Toulouse sont déplacés (à marche forcée sur 600 kilomètres) jusqu'à... [Lire la suite]

06 juin 17

L'horrible Marguerite veut vendre sa petite fille pour 6000 écus !

Marguerite hérite (de son père Louis, seigneur de Malval, de Châteauclop, d'Eguzon, de la Fôret, de Janaillac mais aussi de tous les biens de sa cousine Galienne de Malval). Puis elle épouse Pierre de Brosse (seigneur de Boussac, de Sainte-Sévère et d'Huriel) en 1373. Quand son mari décède, en 1422, elle réclame illico 1500 écus d'or de "droit de communauté" à son fils Jean I (de Brosse). La discussion s'envenime entre la mère et le fils quand Jean I de Brosse propose de laisser son beau-frère en caution  à sa mère (qui... [Lire la suite]
29 mai 17

Un jardin creuso-berrichon 100% dédié à la permaculture !

Ce jardin (qui se nomme Le Jardin des Harmonies) est discrètement blotti sur la commune de Saint-Sébastien (laquelle se situe entre Crozant, Azerables et Saint-Benoit-du-Sault). Vous y êtes ? Parfait ! Le jeu consiste d'abord à trouver l'église du bourg pour prendre ensuite une micro-route (en contrebas) à gauche (il y a bien des pancartes mais elles sont volontairement discrètes). Nathalie Ranjon façonne tranquillement son jardin de 3 hectares (1 de prairies et 2 de bois) depuis plusieurs paires d'années en appliquant les... [Lire la suite]
23 mai 17

Grande fête du tourisme écologique sur l'île de Vassivière !

  Le dimanche 28 mai 2017 (de 10H00 à 18H00), Vassivière participera à la 3ème Fête nationale de l'écotourisme (un tourisme qui se veut respectueux de la nature et de l'environnement). Pendant cette journée, les déplacements sur l'île se feront en calèche (gratuitement), en vélo ou en canoë lib' (en prêts gratuits) ou à pied (prévoir 15 minutes de marche "relax" du parking jusqu'au centre de l'île). Les animations commenceront dés 10H00, à l'instar de la balade contée (gratuite) d'Anne Coste qui racontera ses splendides... [Lire la suite]
21 mai 17

Quand Chambon-sur-Voueize prospérait grâce à... une tête coupée et une fabrique de chapeaux !

En gaulois, une courbe se dit... cambio. Au sud d'une cambio de la rivière Voueize, l'insignifiant hameau qui s'y trouve prend donc (au moyen-âge) le nom de... Chambon-sur-Voueize. Des moines bénédictins viennent s'y installer et, vers 857, se construisent un monastère. Les reliques de Sainte-Valérie (décapitée au 1er siècle) y auraient été amenées au 10ème siècle... En 965, le monastère devient abbaye et des travaux commencent pour en faire une des plus grandes du Limousin (88 mètres de long pour 38 de large et 18 de haut).... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mai 17

Le 5 juin 2017, "miraculeuse" apparition de moines à l'abbaye de Prébenoit !

Cette apparition va réellement se produire à l'abbaye de Prébenoit (commune de Bétête, dans le nord de la Creuse) et elle concerne bien des moines : elle commencera le jeudi 25 mai, quand les sculpteurs Rob Kirkels, Nadaud Guilloton et Jean-Jacques Abdallah commenceront à taper sur 3 monumentaux blocs de pierre (chacun le sien, pas de jaloux) pour donner vie à 3 sculptures géantes. Leur performance artistique durera 12 jours (de 10 à 12 et de 14 à 19H, entrée libre et gratuite) et nous sommes donc tous invités à venir voir... [Lire la suite]
06 mai 17

L'église templière de La Forêt-du-Temple est sauvée par son instituteur !

A partir de la ville berrichonne de La Chatre, la D940 plonge plein sud vers la Creuse. Une fois la frontière administrative franchit, le voyageur découvre (sur sa droite) les bourgs et villages creusois de Nouziers, Mortroux, Moutier-Malcard et La Forêt-du-Temple. Ce dernier, qui est habité par l'homme depuis l'âge de pierre, voit arriver de nouveaux arrivants en 1185... Les moines soldats de l'Ordre des Templiers viennent y construire leur "Domus Fratum". Ainsi commence l'histoire qui va lier les Templiers au village de La... [Lire la suite]
01 mai 17

Les "Rendez-vous nature" de l'Etang de Landes vont embellir le printemps et l'été 2017 !

Chaque année, de mai à septembre (tous les beaux jours donc !), l'équipe de la Réserve se plie en 4 (vous pouvez vérifier) pour égayer nos vacances avec des dizaines de "Rendez-vous nature". Ils sont quasiment tous gratuits (sauf 1) et tout ce que nous devons faire est de nous inscrire auprès de la Maison de la Réserve pour vivre ces aventures incroyables !  L'apiculteur amateur Gérard Lesombre nous propose de revêtir une belle combinaison protectrice blanche pour passer 3 heures en compagnie de ses ABEILLES et, ainsi, de... [Lire la suite]
21 avr. 17

Sous la pression de la population, un bureau de poste ouvre à Dun-le-Palleteau !

Le bourg de Dun-le-Palleteau est relié à Argenton-sur-Creuse par un service de diligences chargé d'acheminer les lettres et les paquets. Ces voitures appartiennent à des marchands de beurre (et oui !) qui font régulièrement le trajet et qui, en plus de leur marchandise, ont accepté ce convoyage de manière très intéressée, tout à fait officieuse et... très aléatoire. Les habitants de Dun-le-Palleteau se plaignent donc de l'incroyable irrégularité de ce service, et notamment de celui d'un certain Choret de Ceaulmont qui continue de... [Lire la suite]
15 avr. 17

La Creuse aux portes du championnat du monde de 2019 !

Explique-nous un peu Marchoucreuse... Le 1er Championnat du Monde de Tonte de Mouton a eu lieu en 1973 mais la France n'a, jusqu'à présent, jamais eu l'honneur d'en accueillir un ! En 2013, elle organise (admirablement bien) le "Tournoi de tonte des 6 nations". L'Association des Tondeurs de Moutons (ATM) décide alors que l'heure de la France est venue... Le 8 décembre 2015, l'ATM crée l'AMTM (Association pour le Mondial de Tonte de Moutons), laquelle pose officiellement la candidature de la France au championnat du monde de 2019... [Lire la suite]
07 avr. 17

Il y a 100 ans, les creusois mangeaient plein de fruits (bio) ! Et ouais !

Imaginez que nous soyons au début du 20ème siècle (mais si, faites un effort quoi !). Les fruitiers en Creuse sont d'essences variées mais (déjà) les pommiers occupent une grande place. Les paysans ne les soignent pas pour autant et laissent le gui et le lichen les envahir. Les endroits où ils se plaisent le mieux sont alors les communes de Sainte-Feyre, Saint-Laurent et Bonnat. La variété la plus plantée est la reinette (la pomme, pas la grenouille) dont la très creusoise Reinette des Chatres. La première récoltée est la... [Lire la suite]
04 avr. 17

L'auberge de Jarnages souffle sa première bougie le... premier avril !

Quand la "mère Michèle" (qui n'a pas de chat) nous a dit "il faut absolument que vous veniez à l'auberge l'Alzire (à Jarnages) le 1er avril !", nous avons suspecté un "poisson" (et nos lecteurs fidèles savent combien nous les détestons). Mais, ce soir là, l'association l'Alzire fête simplement sa 1ère année d'existence (ouf !). En théorie, c'est une soirée "moustache" et femmes et hommes confondus arborent donc de fausses moustaches noires (l'ambiance est surprenante !). Nous nous installons dans la salle du restaurant,... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 mars 17

Qui a (le plus) détruit l'antique bourg de Brede ?

A quelques centaines de mètres à l'est de Bridiers (près de La Souterraine) se dresse une colline : là se dressait Brede (une bourgade gallo-romaine édifiée sur l'oppidum gaulois de Bretos). Vers 1770, l'abbé Nadaud visite ce que les "patoisants" nomment Breda. Une enceinte entoure les restes du bourg gallo-romain. De la monnaie gauloise est disséminée dans les ruines de l'antique muraille. Des pièces romaines sont également retrouvée dans les ruines du bourg qui était à l'intersection des voies reliant Bourges à Bordeaux,... [Lire la suite]
26 mars 17

François Roudaire, un creusois qui voulait créer une mer dans le Sahara

Un certain François Elie Roudaire naît à Guéret en 1836. A 19 ans, il entre à l'école militaire de Saint-Cyr puis à l'école d'Etat-major comme spécialiste en topographie et en géodésie. Il en sort lieutenant et est affecté à Biskra, en Algérie. Roudaire y étudie les grands lacs salés (les chotts) et se persuade assez vite que, comme ils sont situés sous le niveau de la mer, ils communiquaient autrefois avec la méditerranée. Il imagine alors de creuser un canal... Le lieutenant Roudaire adresse un rapport à l'empereur... pas... [Lire la suite]
20 mars 17

Course de "caisses à savon" à Guéret : même pas 1 égratignure ! Rien !

A côté de la place du Marché, la cloche de l'église dit qu'il est 10 heures ! Les premières "caisses à savon" doivent dévaler la rue Grande dans une 1/2 heure. Les spectateurs commencent déja (malgré le temps maussade) à affluer. Des barrières, des protections rouges et blanches, des pneus et des matelas vont (tenter de) protèger les participants et le public (brrr !). Sur la place, les secouristes de la Croix Rouge papotent sous leur tente et les représentants de la Sécurité Routière itou... va bien ! Pourtant, un des... [Lire la suite]