30 mai 20

LA MARCHE (OU LA CREUSE), C'EST DU BETON !

Avant la Révolution française, le Creusois se nomme le Marchois (et la Creuse s'appelle la Marche)... ça, tout le monde le sait ! Mais qui peut dire pourquoi 1 Marchois sur 10 est devenu maçon migrant ? Plusieurs explications existent et certains affirment (avec un bel applomb) que la raison N°1 se trouve sous les pieds des Marchois, là ou se trouve une ingrate couche de terre... Cette maigre terre végétale recouvre un tuf jaunâtre (que les paysans marchois  utilisent depuis des lustres comme mortier) ou un dur granit... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mai 20

LOUIS XIII BAFOUE LE DROIT FEODAL A AUBUSSON ET A CROZANT !

Au début, l'histoire de François II d'Aubusson (par ailleurs comte de La Feuillade) commence plutôt bien : il est gentilhomme à la cour du roi Louis XIII, avant de devenir 1er chambellan du duc Gaston d'Orléans, maréchal de camp et gouverneur du Languedoc. Elle se gâte ensuite, lors du complot que les ducs d'Orléans et de Montmorency ourdissent contre Richelieu... Le 1er chambellan, François II d'Aubusson donc, rallie le camp des 2 ducs. Mais, le 10 octobre 1632, lors de la bataille de Castelnaudary, le duc de... [Lire la suite]
07 avr. 20

LES VACHES DES PAYSANS MARCHOIS SONT PETITES OU GRASSES, MARCHOISES OU LIMOUSINES

Dans l'ancien (et très boisé) comté de la Marche, les paysans défrichent des prés (entourés de belles haies) et quelques parcelles où ils font pousser du blé noir pour nourrir leurs familles et, éventuellement, leurs bêtes (si la châleur de l'été n'en a pas brûlé les fleurs et si les gelées précoces d'octobre n'en ont pas détruit les grains). A l'automne, les châtaignes peuvent fournir un complément de nourriture... Dans le district de Guéret, environ 150.000 setiers de seigle sont récoltés chaque année. Rares sont les... [Lire la suite]
22 mars 20

QUAND LE MALHEUR FRAPPE LES MARCHOIS...

En novembre 1629, un incendie ravage 7 maisons du bourg de Sagnat. A la veille de l'hiver, les familles qui y vivaient se retrouvent sans abri. Étonnamment (en tout cas pour nous, contemporains du 21ème siècle), leur premier et principal souci est de faire constater au plus vite leur malheur par un collecteur du roi dans le but d'obtenir un... report du paiement de leurs impôts. La sécheresse estivale de 1771 est telle que les fourrés du Puy Brevier (près de Colondannes) sont aussi secs qu'inflammables. A l'aube, la femme de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 août 19

CONNAISSEZ-VOUS LE DUCHE DE COMBRAILLE D'AUVERGNE DE BOURBON DE SAVOIE D'ORLEANS ?

Au début du XIème siècle, le Limousin comprend 8 domaines : le comté de la Marche, les vicomtés de Limoges, de Turenne, d'Aubusson, de Comborn, de Rochechouart, de Bridiers et, enfin, la baronnie de Chambon, également nommée seigneurie de Combraille ( notre héroïne du jour donc !). Mais, vers 1180, un mariage bouleverse le destin de cette dernière... Pétronille, fille du seigneur de Chambon-sur-Voueize, épouse Gui II d'Auvergne. La baronnie de Combraille (à savoir Malval, Montaigut, Evaux, Chambon, Auzances, Lepaud... [Lire la suite]
13 mai 19

LES BONHEURS ET LES MALHEURS DE LA SOUTERRAINE MÉDIÉVALE

En 1170, les habitants de La Souterraine refusent de donner de l'argent aux moines qui possèdent la ville et souhaitent construire une nouvelle église. Le ton monte, les uns et les autres en viennent aux mains et Raymond de Vigeois, un jeune moine, est tué. C'en est trop pour le roi Louis VII qui encercle la cité avec l'armée royale et la prend (sans trop de mal)... La Souterraine est alors condamnée à une forte amende et l'église excommunie la ville. En 1177, Henri II (roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine)... [Lire la suite]

01 mai 19

LE CHÂTEAU DE SAINT-GERMAIN-BEAUPRÉ : LUXUEUX ET... RÉFRIGÉRÉ !

Le château moyen-âgeux de Saint-Germain-Beaupré, à l'image de celui de Bridiers, possède 5 tours rondes de 38 mètres de haut (imaginez un immeuble de 12 étages) et l'épaisseur de ses murs est de 2 (voire 3) mètres. Par la suite, le pont-levis et 2 des 5 tours sont supprimés. Puis, à la Renaissance, de larges fenêtres sont percées dans les murailles (de la lumière, que diantre !)... Au rez-de-chaussée du logis, une pièce possède déjà "l'eau courante" (l'eau d'une source, qui coule dans des tuyaux, sert à... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 mai 18

LA TRÈS TRÈS PÉRILLEUSE TRAVERSÉE DE LA CREUSE, FACE AU CHÂTEAU DE CHANTEMILLE !

  Pour les baroudeurs sans peur et sans selle: idéalement placé en surplomb de la Creuse, ce château contrôle depuis des siècles et des siècles (à 1 ou 2 ans près) le passage sur la rivière. Votre 1ère et très délicate mission va donc consister à trouver le sentier qui longe la Creuse (sur sa gauche) depuis le Moutier-d'Ahun et à aller au château de Chantemille... Vous venez de parcourir 2,5 kilomètres (à 1 ou 2 mètres près). Après avoir admiré l'historique château de Chantemille  (t'inquiètez pas,... [Lire la suite]
19 avr. 18

QUI A TAPISSé LE PREMIER ?

Une querelle marcho-creusoise a (parail-il) jadis opposé Felletin et Aubusson, chacune de ces 2 villes prétendant être le berceau limousinant dans lequel la toute 1ère tapisserie a été conçue. Brûlant d'impatience, vous vous demandez si cette énigme fondamentale est aujourd'hui résolue et si Marchoucreuse peut (même modestement) vous éclairer... En 1456, le sieur Jacques Bonnyn exerce les métiers de cubertier (fabricant de couvertures) et de tapissier à... Felletin. En 1473, les consuls de Riom propose à Jean Beraigne,... [Lire la suite]
07 avr. 18

LES SOSTRANIENS BASTONNENT LES SOLDATS VOYOUS DU VICOMTE DE BRIDIERS

A quelques kilomètres de La Souterraine, la forteresse de Bridiers marque un carrefour stratégique entre le Massif Central et le Poitou mais également entre Lyon et Limoges, ainsi qu'un lieu de passage sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. C'est en grande partie à cause de celà aussi qu'elle va subir 2 sièges, méchants et destructeurs... Henri II (qui est roi d'Angleterre) est en guerre contre Aldebert IV de Montgommery  (qui est comte de la Marche) et, en 1177, les troupes d'Henry II s'empare de Bridiers. La... [Lire la suite]