Au début du XIème siècle, le Limousin comprend 8 domaines : le comté de la Marche, les vicomtés de Limoges, de Turenne, d'Aubusson, de Comborn, de Rochechouart, de Bridiers et, enfin, la baronnie de Chambon, également nommée seigneurie de Combraille ( notre héroïne du jour donc !). Mais, vers 1180, un mariage bouleverse le destin de cette dernière...

chateau de Rochechouart


Pétronille, fille du seigneur de Chambon-sur-Voueize, épouse Gui II d'Auvergne. La baronnie de Combraille (à savoir Malval, Montaigut, Evaux, Chambon, Auzances, Lepaud et Sermur) tombe alors dans le giron de l'Auvergne. Puis, en 1386, le chancelier Pierre de Giac achète la Combraille au comte d'Auvergne et la cède ensuite à Louis II de Bourbon (en 1390)...

LouisXIII


La Combraille est alors intégrée au duché de Montpensier (lui aussi seigneurie des Bourbon). Mais, en 1527, le Connétable de Bourbon ayant trahit le roi de France, ce dernier lui confisque ses biens pour les donner à Louise de Savoie (la mère du futur François Ier). Par la suite, François Ier rend la Combraille à Louis III de Bourbon (le neveu du Connétable).

Marie de Bourbon-Duchesse de Montpensier


Parmi les descendants de Louis III de Bourbon se trouve Marie de Bourbon... Elle épouse Gaston d'Orléans en 1626 et apporte ainsi les terres de Combraille à Gaston d'Orléans (frère du roi Louis XIII). Gaston et Marie donnent ensuite le jour a Anne-Marie-Louise d'Orléans, duchesse de Montpensier (cousine de Louis XIV et future 1ère fortune d'Europe).

1626-mariage du duc d-Orleans et de la princesse de Montpensier


En 1635, la duchesse de Montpensier lègue la Combraille à son cousin Philippe Ier d'Orléans (qui est le fils du roi Louis XIII). Ce leg comprend le château de Lepaud (originellement du 15ème siècle, il est reconstruit ensuite par la famille d'Orléans qui lui donnera le nom de Château-Royal) et une maison accolée à l'église d'Auzances (où Anne-Marie-Louise d'Orléans a vécu).

Anne-Marie-Louise d'Orléans


Des membres de la famille d'Orléans auraient été enterrés dans l'église de Lepaud (où, autrefois, se seraient trouvés leurs tombes). Dans la nef de l'église d'Auzances, une pierre de clé de voute ornée des armes des ducs d'Orléans est, quand à elle, réellement visible. La Combraille a donc été d'Auvergne, de Bourbon, de Savoie et d'Orléans avant d'être... en Creuse !

chateau de Lepaud