04 sept. 14

Face à face tendu entre 800 gendarmes et 8 résistants de la Haute-Vienne !

Le 6 juin 1944, à l'annonce du débarquement allié, les gars du maquis de Châteauneuf-la-Forêt poussent des cris de joie ! De leur côté, ceux de Magnac-Bourg signalent qu'un camion chargé de futs (qu'ils supposent être d'essence) passe toutes les semaines sur la nationale 20. Le chef de la brigade, le colonel George Guingouin, décide d'y envoyer un groupe... Le capitaine Marc Brelon est nommé responsable de ce commando. Avec ses 4 hommes, ils partent pour Magnac-Bourg afin de s'emparer du précieux chargement du camion. Ils y... [Lire la suite]

17 mai 14

Une mystérieuse épidémie terrorise le Limousin...

Le mal, qui frappe autant les braves cultivateurs des campagnes que les paisibles bourgeois de Limoges, apparait après les moissons de l'an de grâce 994. Ses victimes ressentent d'insupportables brûlures abdominales, des spasmes, des convulsions, des nausées et des diarrhées. Ensuite, ils ont des hallucinations, des nécroses aux mains et aux pieds puis... elles meurent. Cette épidémie est vite perçue par tous comme un châtiment divin et les malades s'empressent donc d'envahir les églises où ils implorent le pardon de Dieu.... [Lire la suite]
30 janv. 13

Le génocide prémédité d'Oradour-sur-Glane

Nous sommes en juin 1944. Les 15.300 S.S. de la panzerdivision "Das Reich" stationnent à Montauban. Ils reçoivent l'ordre de rejoindre la Normandie pour combattre les alliés qui viennent d'y débarquer, mais également de nettoyer de leur "vermine" les régions traversées et de terroriser les populations afin qu'elles n'osent plus soutenir ces "bandes de bandits"...                   Les résistants de Dordogne et du Limousin (A.S., F.T.P. et F.F.I), ignorent que les S.S. et leurs... [Lire la suite]
18 janv. 13

Vague de grèves et émeute à Limoges !

Le climat social est tendu depuis quelques temps à Limoges... Ce mois-ci, les peintres-céramistes de la Maison Théodore Haviland exigent d'être payés à l'heure et non plus à la pièce. Ils obtiennent gain de cause, ainsi que les ouvriers de la Société Batiot...           Ce sont ensuite les garçons de magasin de la Maison Haviland et Co. qui se mettent en grève pour obtenir un salaire journalier à la place du paiement à l'heure. En mars, les moufletiers de Haviland et Co. demandent une augmentation de... [Lire la suite]
09 nov. 12

La Cité de l'Evèché, à Limoges

L'idéal, pour commencer cette balade dans la moyenâgeuse Cité de l'Evèché, est de partir de la Vienne, sur le Pont Saint-Etienne. Vous êtes sur la rive droite et vous abordez les vieilles maisons des laveuses qui, jusqu'aux années 1950, faisaient la lessive de la bourgeoisie. Vous contournez les remparts et, par les ruelles, remontez jusqu'à l'endroit où se trouvait l'Abbaye de la Règle.                   Près de son portail se cache l'entrée de souterrains qui ont longtemps... [Lire la suite]
13 sept. 19

MARCHOUCREUSE VOUS OFFRE UN GRAND FEUILLETON LIMOUSO-HISTORICO-INDUSTRIEL

Louis d'Aubusson, duc de La Feuillade (par ailleurs maréchal des armées du roi) décide en 1700 (sans doute pour se changer les idées) de créer à La Feuillade (près de Faux-la-Montagne) une usine pour y fabriquer du fer. Le bois (pour alimenter la future forge) y abonde. Quant au minerai, il le fera venir du Berry ! Mais le duc réalise assez vite qu'il est totalement incompétent... Il cherche alors à vendre sa forge (quasiment neuve). Un parisien nommé Charles Richer de Rhodes se dit intéressé. Il vient en août 1701 visiter... [Lire la suite]