19 avr. 18

QUI A TAPISSé LE PREMIER ?

Une querelle marcho-creusoise a (parail-il) jadis opposé Felletin et Aubusson, chacune de ces 2 villes prétendant être le berceau limousinant dans lequel la toute 1ère tapisserie a été conçue. Brûlant d'impatience, vous vous demandez si cette énigme fondamentale est aujourd'hui résolue et si Marchoucreuse peut (même modestement) vous éclairer... En 1456, le sieur Jacques Bonnyn exerce les métiers de cubertier (fabricant de couvertures) et de tapissier à... Felletin. En 1473, les consuls de Riom propose à Jean Beraigne,... [Lire la suite]

07 avr. 18

LES SOSTRANIENS BASTONNENT LES SOLDATS VOYOUS DU VICOMTE DE BRIDIERS

A quelques kilomètres de La Souterraine, la forteresse de Bridiers marque un carrefour stratégique entre le Massif Central et le Poitou mais également entre Lyon et Limoges, ainsi qu'un lieu de passage sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. C'est en grande partie à cause de celà aussi qu'elle va subir 2 sièges, méchants et destructeurs... Henri II (qui est roi d'Angleterre) est en guerre contre Aldebert IV de Montgommery  (qui est comte de la Marche) et, en 1177, les troupes d'Henry II s'empare de Bridiers. La... [Lire la suite]
25 mars 18

LES FONCTIONNAIRES (ROYAUX) S'AUTOPROCLAMENT SEIGNEURS DE DROIT DIVIN

Jusqu'en 840  (environ), le pays des Lemovices est intégré dans le royaume Wisigoth qui a Toulouse pour capitale. Puis, à la fin du 9ème siècle, le Limousin intègre le grand duché d'Aquitaine  (que Charlemagne, comme le reste de l'empire, a décidé de diviser en duchés, eux-mêmes subdivisés en comtés et vicomtés). Le Limousin féodal est donc découpé en 8 grandes seigneuries...  Ces 8 seigneuries sont la vicomté de Limoges (qui s'étend du Poitou jusqu'à Bénévent), la vicomté de Turenne (qui,... [Lire la suite]
26 févr. 18

L’ARMÉE ROYALE DÉCORTIQUE MÉTICULEUSEMENT LA VIE DES CREUSOIS

Des officiers royaux sont envoyés en Creuse en 1841 pour y réaliser des cartes d'état-major, enrichies de notes statistiques, militaires, géographiques, économiques et sociales. Les soldats constatent d'abord que la pauvreté des sols et le manque de population nuisent à l'essor de l'agriculture (70% des terres cultivables sont en jachère). Le paysan creusois n'amende pas plus qu'il n'irrigue des champs dont le rendement est dérisoire. Il préfère ses pâtures, dans lesquelles paissent les bovins qui font la renommée de la... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 déc. 17

Le réseau des trains creusois est condamné à mort en 1952 !

Par décret du 19 juin 1857, la (future) ligne de "chemin de fer" Montluçon-Limoges est attribuée à la Compagnie Paris-Orléans (qui fait déja rouler les trains entre Paris et Toulouse). Cette voie ferrée sera la 1ère à voir le jour en Creuse. Elle transportera des voyageurs (mais permettra aussi d'acheminer la houille de la Creuse vers les industries de Limoges et de Poitiers). Plusieurs tracés sont étudiés et la Compagnie Paris-Orléans choisit celui qui passe par Lavaufranche et Guéret avant de rejoindre... [Lire la suite]
18 nov. 17

ORADOUR-SUR-GLANE RENAÎT (A COTE) DE SES CENDRES

En juin 1944, les nazis choisissent délibérément le bourg d'Oradour-sur-Glane pour y faire un exemple destiné à terroriser les populations du Limousin. Les habitants sont donc exterminés et le bourg est méthodiquement transformé en un gigantesque brasier. Les S.S. brûlent aussi les corps : Oradour-sur-Glane et sa population doivent disparaître ! Deux ans après la Libération, sous la pression des familles de victimes, la France décide de construire un second Oradour-sur-Glane (juste à côté du 1er bourg martyrisé qui... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 juil. 17

Jeanne d'Arc vient dans la Creuse recruter des soldats pour le roi de France

La charmante D5 quitte le sud de Dun-le-Palestel et vous confie (rapidement) à sa consoeur la D913 qui prend la direction de Saint-Vaury. Elle rencontre en chemin (sur sa gauche) la D 78 qui zigzague jusqu'à Saint-Sulpice-le-Dunois : voici donc situé l'endroit où va se dérouler notre récit. Il commence autour de la fontaine d'un village nommé le Mas Saint-Jean... Une légende locale affirme que son eau fait des miracles ! La maman paysanne dont l'enfant tarde à marcher vient y tremper (le jour de la Saint... [Lire la suite]
17 juin 17

Avec la mine de Bosmoreau, les creusois ont de la veine !

L'aventure commence en 1784, après que le sieur de Cosnac ait découvert 5 veines de charbon à Bosmoreau : Louis XVI l'autorise à l'extraire et l'exploitation commence avec les moyens rudimentaires de l'époque. Puis, en 1825, un industriel du nord de la France reprend l'affaire. Il fore 3 puits et découvre 8 nouvelles veines. La production annuelle oscille alors entre 24.000 et 32.000 tonnes... avant de s'effondrer. En 1940, il y a pénurie de charbon en France. Un négociant de Clermont-Ferrand reprend la concession... [Lire la suite]
06 mai 17

L'église templière de La Forêt-du-Temple est sauvée par son instituteur !

A partir de la ville berrichonne de La Chatre, la D940 plonge plein sud vers la Creuse. Une fois la frontière administrative franchit, le voyageur découvre (sur sa droite) les bourgs et villages creusois de Nouziers, Mortroux, Moutier-Malcard et La Forêt-du-Temple. Ce dernier, qui est habité par l'homme depuis l'âge de pierre, voit arriver de nouveaux arrivants en 1185... Les moines soldats de l'Ordre des Templiers viennent y construire leur "Domus Fratum". Ainsi commence l'histoire qui va lier les Templiers au village de La... [Lire la suite]
31 mars 17

Qui a (le plus) détruit l'antique bourg de Brede ?

A quelques centaines de mètres à l'est de Bridiers (près de La Souterraine) se dresse une colline : là se dressait Brede (une bourgade gallo-romaine édifiée sur l'oppidum gaulois de Bretos). Vers 1770, l'abbé Nadaud visite ce que les "patoisants" nomment Breda. Une enceinte entoure les restes du bourg gallo-romain. De la monnaie gauloise est disséminée dans les ruines de l'antique muraille. Des pièces romaines sont également retrouvée dans les ruines du bourg qui était à l'intersection des voies reliant Bourges à Bordeaux,... [Lire la suite]