En arrivant de Jarnages vers 16 heures (le samedi 23 août 2014), nous découvrons un premier parking... Non seulement il est situé loin de l'évènement mais il est déjà presque rempli ! Aussitôt, nos craintes se ravivent : il va être difficile de se garer à proximité du viaduc de Busseau-sur-Creuse (qui, faut-il vous le rappeler, vous avait personnellement invité à venir fêter ses 150 ans) !

VIADUC ET PONT


Un brin masochistes, nous continuons pourtant notre route et descendons jusqu'au pied du vénérable édifice d'acier. Et alors là, vous n'allez pas nous croire... nous trouvons tout de suite 3 places pour les 3 voitures de notre petit convoi ! Bon, évidemment, dés que nous sortons de nos véhicules, il se met à pleuvoir. Difficile de tout avoir, n'est-ce pas ?

BUSSEAU HITOIRE ET PATRIMOINE


Nous empruntons un pont en pierre pour traverser la Creuse et montons à pied (et sous la pluis donc) vers la gare de Busseau. Le suspense est à son comble : arriverons-nous à temps pour voir la locomotive à vapeur arriver dans la gare ? C'est alors qu'un concert de sifflets de ladite loco résonne jusqu'au fond de la vallée. Damned ! Elle est déjà là !

FOULE ET LOCO A VAPEUR


Nous arrivons ensuite à la hauteur de la gare et voyons son panache de fumée s'élever vers un coin de ciel bleu (vous avez bien compris : maintenant que nous sommes arrivés, il commence à faire beau !). La vieille locomotive nous a attendu, il fait beau, c'est le paradis (l'association organisatrice Busseau-sur-Creuse Histoire et Patrimoine doit être ravie).

TRAIN MINIATURE ANCIEN


Son stand trône fièrement à l'entrée de l'esplanade de la gare. Le vent traverse un respectable chapiteau et transporte l'appétissante odeur de la viande que des bénévoles commencent à cuire pour le banquet de ce soir. Notre impatience nous entraîne sur le premier quai où LA locomotive, dans sa rutilante robe noire, se dévoile enfin à nos yeux...

MARCHE ARRIERE


Cette authentique diva est entourée d'une foule compacte et les innombrables appareils photos, tenus à bras tendus, n'ont d'objectifs que pour elle. L'autorail bleu (venu de Limoges) qui stationne un quai plus loin est plein de voyageurs, surpris et/ou heureux de voir autant d'agitation en ce samedi désormais ensoleillé. Puis, l'autorail repart (vers Aubusson) par le viaduc.

AUTORAIL


Derrière la gare, monsieur David a installé son alambic à vapeur. Plus loin, une batteuse (elle aussi à vapeur) se tient prête à séparer les grains de blé de leur tige. En attendant, un groupe de musique traditionnelle fait grincer les violons, pleurer la cornemuse et sautiller la vielle autour d'un air folklorique. Plus loin encore, sommeillent de vieux wagons verts.

BATTEUSE A VAPEUR


La vieille gare de Busseau-sur-Creuse est envahie par une marée de bouches qui font des "Oooh !" admiratifs devant les photos et les dessins exposés dans sa salle d'attente. Chaque bouche étant accompagnée d'un humain, la salle est bondée. La vieille bâtisse, qui n'avait plus connu ça depuis des lustres, n'en croit pas ses aiguillages.

VIEILLE VIELLE


Sur les quais aussi, tout revit comme avant : outre la foule des grandes occasions, la SNCF a déployé du personnel pour que tout se passe bien. Il est d'ailleurs un peu tendu ce personnel. Il faut dire que la foule, grisée par l'ambiance festive du jour, a gentiment tendance à oublier que, justement aujourd'hui, plusieurs trains vont et viennent sur les rails.

WAGON DE TROISIEME CLASSE


L'un d'eux est d'ailleurs à l'arrêt sur le viaduc. Des hommes en déchargent des caisses d'explosifs... Ils les installent sur le tablier métallique. Ils en mettent partout. Une autre équipe, tout en bas, dans la vallée, fait de même. Le feu d'artifice de ce soir promet d'être grandiose ! Imaginez : une équipe de télévision est même chargée d'en faire un documentaire !

MISE EN PLACE FEU ARTIFICE


D'ailleurs, le pont de pierre que nous avons franchi tout à l'heure sera, pendant ce feu d'artifice, entièrement interdit au public et strictement réservé aux équipes de télévision et aux photographes accrédités. Pas de petits appareils photos amoureusement tenus à bras tendus par Mr ou Mme Toulemonde ! Attendez... Ils ne sont pas là pour rigoler eux !

ARTIFICIERS AU TRAVAIL


Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien (oui, ici).