L'aventure creusoise de Michèle et de l'atelier La Zébulette commence en 2013... Mais revenons en arrière de quelques poignées d'années. Originaire de la Creuse par son père, la jeune Michèle passe ses vacances pendant 20 ans chez ses grands parents, du côté de Grand-Bourg.

1c


Elle vit pendant 23 ans à Paris quand, soudain tout à coup, elle décide d'aller traire des chèvres dans le Tarn et Garonne. Là, dans le milieu alternatif du grand sud-ouest, elle donne le jour à ses 3 enfants. A cette occasion elle constate que, ici comme ailleurs, ce sont toujours les femmes qui élèvent les petits bouts d'choux !

1b


Alors, afin de soulager ses consoeurs, Michèle la fonceuse prend sa machine à coudre et invente, en 1987, un objet bien utile qu'elle nomme Zébulette. Le bébé peut y gazouiller seul, en toute sécurité, dés qu'il a 4 mois. Maintenu verticalement et les pieds touchant délicatement terre, il peut se balancer lui-même grâce à une suspension élastique.

2a


Dans la foulée, elle crée ensuite le Zebulhamac que chaque maman peut utiliser dés la naissance comme hamac et, par la suite, comme balancelle à poupon (jusqu'à 15 kilos et jusqu'à environ 2 ans). Car, voyez-vous, une astuce permet d'incliner ce Zebulhamac, ce qui permet à bébé de voir ce qui se passe autour. Rusée la Michèle !

3b


La troisième création de Michèle est un porte-bébé ventral : le chérubin qui vient de naître s'y love en position couchée ou assise, le dos toujours bien maintenu. Il peut y trouver place jusqu'à 4 ans. Le Zébulanneau, car tel est son nom, est réalisé avec du chanvre et du coton biologique.

4b


En 2013 commence donc l'aventure creusoise de Michèle... En effet, cette année là, elle décide de se mettre en quête d'une maison dans ce vert et doux pays de Creuse où elle a tant de beaux souvenirs de vacances et où ses parents ont fini leurs jours

(la maison familiale se trouvait à Tercillat, vers Châtelus-Malvaleix).

5b


Une amie, professeur au collège de Dun-le-Palestel, repère  pour elle une maisonnette et une grange qui sont en vente et qui pourrait lui convenir... Bingo ! Michèle installe La Zébulette dans la grange, l'atelier de perçage bois trouvant place dans l'ancienne étable et celui de couture grimpant au dessus, au milieu des bottes de paille.

3c


La maisonnette (dont les dimensions s'apparentent à celles d'une maison de poupée) lui tient lieu de refuge quand la température de la grange descend vraiment trop bas : elle s'y installe alors à côté du poële à bois et continue de fabriquer les produits de La Zébulette... parce qu'ils doivent parvenir à temps à ses clients !

2b


L'année 2013 s'avèra être une année difficile pour elle mais Michèle est une sacrée battante (vraiment). Par ailleurs, sa philosophie lui fait attacher "mille fois plus d'importance à la qualité de la vie et au relationnel plutôt qu'à l'aisance" nous confie elle. Elle ajoute (pour étayer son propos) aimer les plaisirs simple de la table !

4a


Par ailleurs, Michèle aime coudre (ce qui tombe plutôt bien, avouez)... en écoutant de la musique. Elle a les mêmes fournisseurs depuis 20 ans déjà. Ils lui permettent de continuer à fabriquer des produits de qualité (maintenant Made in Creuse), diamétralement à l'opposé de ces "gadgets épouvantables qui ont envahi le marché de la petite enfance" (sic).

5a


Comme elle n'aime pas voir l'argent polluer ses relations humaines, vendre par correspondance lui convient très bien ("une solution plus paisible" nous dit elle). De plus, Zébulette, Zébulhamac et Zébulanneau sont également vendus par la boutique Petits d'Homme9 rue Jules Sandeau, à Guéret

1a


Pour en savoir plus sur les produits de La Zébulette, rendez-vous sur le site www.hamac-bebe-zebulette.com. Vous y trouverez même le mail de Michèle et son téléphone. La Zébulette sera également présente sur le marché bio-écologique de "Colchique" le dimanche 21 septembre 2014.

3a