Souvenez-vous, très fidèles lectrices et lecteurs : nous vous invitions (hier) à envahir les jardins des anglais de Creuse (cliquez ici please) à l'occasion du week-end organisé par l'association Open Gardens (cliquez again). Pour notre part, en vrais petits futés fureteurs, nous sommes allés grappiller de bonnes idées dans les jardins des membres d'Open Gardens.

2


A tout seigneur, tout honneur, nous avons débuté notre périple par Vareilles, chez Mike Moat (lequel est le président d'Open Gardens). Ce  jeune et fringuant retraité nous a accueilli entre 2 averses (ce qui, pour nous, caractérise l'authentique tact que possèdent les sujets de sa Majesté la Reine). Après la visite de son beau jardin, nous nous sommes assis avec lui autour d'une tasse de thé...

3


Comme il y avait un petit pot de lait sur la table, nous en avons mis un nuage dans notre tasse (en fait, dans le thé, c'est... différent). Mike nous a confié qu'il avait exercé, en Angleterre, le dur métier d'éducateur social. Il y a 6 ans, son épouse et lui achètent la maison et le vaste jardin plat de 18.000 m2 qui l'entoure à un couple de britanniques.

4


Le retraité Mike y vit (et y jardine) en permanence, tandis que les activités professionnelles de son épouse (toujours en exercice) la conduisent à voyager ici et là en Europe et à ne revenir à Vareilles que pour le week-end. Mike nous explique ensuite que les membres d'Open Gardens désirent à l'avenir multiplier les jours d'ouvertures de leurs jardins.

5


Ils s'orienteraient même (semble-il) vers le projet d'ouvrir certains jardins pendant tout le printemps et l'été (pour les ch'tites fleurs). Une autre de leurs ambitions est de franchir la frontière du Limousin pour envahir toute la France et convertir les français aux joies de faire visiter leurs jardins et de découvrir celui des autres... Y parviendront-ils ?

10


Dans un autre jardin (autour de Bussière-Dunoise), Julia nous raconte, non sans humour, qu'elle est venue s'installer ici parce qu'il y a beaucoup moins de britanniques en Creuse que dans le Périgord. Lorsque nous revenons vers l'entrée de la propriété, nous constatons que les 8 autres visiteurs sont tous anglais. Hé bin !

7


Notre randonnée jardinesque nous mène ensuite chez Pat et Peter. Peter est un intarissable passionné d'abeilles. Nous y croisons Monique et Pierre, 2 amis, creusois de souches et grands amateurs de jardins (le hasard veut que Pierre soit aussi passionné et aussi intarissable sur les abeilles que Peter). Peter (ancien agriculteur) caresse le rêve de s'offrir une fermette dans le sud de l'Angleterre.

6


Les grosses gouttes qui claquent sur le toit de notre voiture s'arrêtent de tomber dés que nous arrivons à Crozant (décidément, Mike est vraiment très fort !). Le jardin de Solange est magnifique. Depuis des décennies, elle façonne avec passion ce véritable gros diamant vert. C'est elle qui a gentiment donné des boutures de roses anciennes à sa voisine Lesley.

11


La française Solange, qui a adhéré à l'association Open Gardens en 2014, nous confesse qu'elle est déçue : si elle a eut beaucoup de visiteurs, la grande majorité d'entre eux étaient des anglais ! L'ambition d'Open Gardens de convertir les français au partage de jardins risque de prendre un peu plus de temps que Mike Moat et ses amis ne le pensent !

8


Enfin, nous, pour ce qui est de visiter, nous sommes toujours partants, hein ! Nous l'avons d'ailleurs dit à l'écureuil qui grignotait devant la maison de Lesley. Il nous a répondu que, pour ce qui est de visiter le jardin de Lesley, nous n'avions qu'à venir plus tôt...

En bonne anglaise, elle dîne de bonne heure !

9