"Mon cher concitoyen, la supériorité numérique de l'armée allemande a imposé à tous les français un grand devoir : celui de mettre la France en état, le cas échéant, de repousser une agression que, je l'espère, la sagesse de l'Europe et notre force nationale écarteront toujours. L'augmentation de la durée du service militaire à 3 ans a été votée"...

VIVIANI 1912


"Je ne me suis pas associé à ce vote, et pensant tout de même qu'une augmentation était nécessaire, avec plus de 240 républicains j'ai voté le service de 30 mois. La loi de 3 ans a été votée et il ne peut pas s'agir de ne pas l'appliquer avec exactitude et loyauté, comme toute loi quelle qu'elle soit. La durée du service militaire restera-t-elle fixée à 3 ans ?"... 

2 AOUT 1914


"Ce sont des circonstances qui ont amené cette augmentation; d'autres circonstances, dont le pays sera juge, pourront permettre de la diminuer et d'alléger ainsi le fardeau qui pèse sur les citoyens. La dépense afférente à la loi militaire dépasse plusieurs centaines de millions. On la paiera par un impôt sur le capital. Le projet a été déposé par le gouvernement"...

VIVIANI 1922


"Notre budget dépasse 5 milliards... Il ne faut pas oublier que la République doit faire face à des dépenses d'armement sur terre et sur mer, car c'est son devoir primordial. Tout de même, il y a des économies à faire; des fonctions nombreuses à supprimer. Il y a surtout une meilleure répartition des impôts à établir. En attendant, le dégrèvement de la propriété non batie a été votée"...

LA LOI


"Le chemin de fer d'Auzances à Saint-Léonard : la question est posée depuis plus de 30 ans. La voie étroite a été approuvée par le Conseil Général en 1903. Législativement, l'entreprise est terminée : l'enquête pour rechercher l'emplacement des gares va commencer. Restera ensuite l'expropriation des terrains. Vous avez enfin le chemin de fer tant attendu"...

TRAIN


"Il y aura 21 ans au mois de septembre prochain que j'ai, pour la 1ère fois été élu député. J'ai siégé, je siège encore dans les Conseils du Gouvernement. Républicain, je veux une République forte, maintenant la paix dans la dignité, tolérante pour les idées; socialiste, je veux des réformes fiscales et sociales; libre-penseur, je veux le respect de toutes les convictions sincères"...

FEMMES FABRIQUANT DES OBUS


René Viviani, avocat à la Cour de Paris, Conseiller général de la Creuse, député sortant, candidat du Parti Républicain Socialiste de l'arrondissement de Bourganeuf aux élections législatives du 26 avril 1914 (le texte ci-dessus rassemble quelques extraits de la promesse de foi du candidat... Trois mois seulement sépare ce scrutin de la déclaration de guerre lancée le 3 août par l'Allemagne à l'encontre de la France). 

VIVIANI-STATUE A BOURGANEUF