Grâce à nous les humains, la Terre a battu des records de température en 2019 (whouais ! Bravo la Terre ! Bravo les humains !). Et, au cours de l'été, l'Europe a cruellement manquée de pluie. Du coup, la verdoyante Creuse a très vite été mise en situation de grande sécheresse car (comme chacun le sait) ce département ne possède pratiquement pas d'eau souterraine !

001


Létang de Landes et sa Réserve Naturelle ont très durement souffert de cette sécheresse. Aujourd'hui, ses gardes nous livrent quelques éclaircissements sur les différents évènements qui ont provoqués cette situation inquiétante. Tout a commencé en décembre 2018 quand l'étang a été vidangé pour récupérer une peste écologique nommé Poisson-chat...

003


La vidange est une opération qui a lieu tout les 2 ans et celle de décembre 2018 a apporté aux gardes 2 bonnes nouvelles : le Poisson-chat (dont il n'a été capturé "que 20 kilos") est désormais en voie de disparition dans l'étang et la qualité de l'eau (qui a été en grande partie vidée) "s'améliore d'année en année" (là, vous vous crispez un peu. Pourtant, ce sont de vraies bonnes nouvelles)...

004


Grâce à l'amélioration de la qualité de l'eau et à la disparition de cette espèce invasive qu'est le Poisson-chat, la faune et la flore du parc naturel de l'étang des Landes vont pouvoir se diversifier et (donc) s'enrichir. En janvier 2018, la Réserve a fait réaliser des travaux qui permettront de mieux contrôler le niveau de l'eau (quand elle voudra bien revenir).

005


En février, la vanne de vidange a été refermée et l’étang a gentiment commencé à se remplir (avec de la bonne eau de pluie bien fraîche). C'est alors qu'est arrivée la méchante sorcière Dérèglement qui, d'un vilain coup de baguette magique, a jeté un sort aux nuages et les a tous fait disparaître ! Du coup, à partir de mars, plus aucune pluie n'est tombée (que tchi !).

002


Et, donc, inutile de vous faire un dessin car (vives et vifs comme vous l'êtes) vous avez aussitôt compris que l'étang des Landes n'a pas eu le temps de se remplir ! Le mois de mai n'a pas non plus vu tomber une seule malheureuse goutte d'eau et, les températures augmentant soudain de façon anormale, l'évaporation a encore un peu plus fait descendre le niveau. 

006


Et quand nous disons "un peu plus", c'est pour n'effrayer personne car, l'étang des Landes étant très peu profond (et également immense), l'évaporation qu'il a enduré pendant 5 mois lui a fait perdre 30 centimètres de profondeur. Lors de notre visite (le 10 août), nous n'avons vu que quelques centaines d'oiseaux (alors qu'habituellement, ils sont plusieurs milliers).

007


L'équipe de la Réserve, résolument optimiste, place cependant sa confiance dans l'arrivée des pluies d'automne. Les gardes sont également très fier(e)s de nous annoncer qu'un évènement unique dans le Limousin est survenu à l'étang : des Echasses blanches ont donné naissance à 7 poussins, désormais capables de se nourrir et en passe de savoir voler !

008


Les gardes de la Réserve, vu les conditions extrêmement difficiles que connaît actuellement l'étang des Landes, demandent plus que jamais aux visiteurs de ne pas quitter les chemins... De son côté, Marchoucreuse vous informe que le vrai nom de ce lieu est étang DE Landes. Mais il se dit et s'écrit partout DES Landes. De guerre lasse, nous avons décidé de faire pareil. Ben oui, c'est comme ça !).

009