Pour commencer, rappelons que les comtes qui se sont succédés à la tête de la province de la Marche n'ont jamais eu de château (ni même la moindre petite bicoque) à Guéret ! A partir d'un château moyen-âgeux, c'est le sieur Antoine Alard, seigneur de Moneydoux et trésorier du comté, qui se fait aménager un luxueux hôtel particulier, dont les travaux démarrent en 1447...

01


Le corps de logis et le donjon médiéval sont supprimés et le nouveau bâtiment est recouvert d'une toiture dotée d'un splendide campanile en tuiles de châtaignier. L'escalier du donjon est conservé et est doublé par un large escalier carré. En 1510 et en 1522, des travaux sont engagés par Pierre Billon (successeur d'Antoine Alard au poste de trésorier de la Marche).

02


Les portes et les fenêtres sont toutes refaites dans le style de la Renaissance. Puis l'hôtel est vendu et revendu (et aménagé à chaque fois). En 1636, il est transformé en couvent par les soeurs de la Visitation puis, en 1642, re-travaux puisqu'il est racheté par Etienne Tournyol, lequel est conseiller du roi et devient par la suite président du présidial de Guéret...

03


Un présidial est un tribunal qui règle les litiges entre seigneurs (et entre seigneurs et paysans). Son président est gouverneur de la province (d'où, peut-être, la confusion de propriété avec les comtes de la Marche). Par la suite, Etienne Tournyol fait sculpter des fleurs de lys royales sur l'édifice. Avec la chapelle, l'ensemble devient propriété du département de la Creuse en 1892.

04


Inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques le 15 juin 1926, une grande partie de l'Hôtel de Moneydoux est classée Monument Historique le 27 octobre 1941. Des travaux de restauration commencent en 1943 et les fondations sont renforcées. La toiture est refaite en 1949 et (dans le cadre d'un plan de rénovation) les vitraux de la chapelle sont changés en 1957.

05


En 1959, l'escalier moyenâgeux est rénové (et est ainsi sauvé) et une grande Salle du Conseil est construite à l'arrière de l'aile ouest, tandis que la chapelle est transformée en salle de réception. Le Conseil Général procède à quelques autres modifications intérieures et y installe ensuite les services de la Préfecture, les Archives Départementales et l'Inspection Académique.

06


Puis, en 1962, l'Hôtel de Moneydoux est réaménagé en Hôtel du Département et n'héberge plus désormais que le Conseil Général de la Creuse. En 1986, un bâtiment est rajouté "dans le respect du patrimoine existant" à cet édifice qui a été, 45 ans plus tôt, classé monument historique. En 1996, des travaux de réfection de la couverture ne sont effectués que sur les clochetons...

07


Puis, en 2011, une vaste campagne de travaux est décidée pour l'ensemble des toitures. Toutes les tuiles sont déposées et vérifiées une par une : environ la moitié d'entre elles doivent être changées. Les charpentes sont brossées et les parties en plomb sont remplacées par du cuivre. Les bardeaux en châtaigniers sont nettoyés et changés quand cela est nécessaire.

08


Initialement prévus pour 42 mois, ce chantier est en voie d'achèvement en 2015. L'ensemble de ces travaux de toitures coûte un peu plus d'un million d'euros (hors taxe) dont la moitié est financé par l'Etat français. L'Hôtel du Département n'est pas ouvert au public mais le jardin se visite librement (du moins en semaine). Il se trouve au dessus de la place Bonnyaud, à côté de la Préfecture.

09