27 oct. 19

GROSSE REUNION DU PARTI SOCIALISTE AUBUSSONNAIS POUR LES MUNICIPALES

Le commissaire Redaud a fait parvenir un rapport au sous-préfet d'Aubusson dans lequel il détaille ce qu'il a entendu au cours de la réunion publique que le groupe socialiste d'Aubusson a tenu (dans la salle Dubreuil), le 30 septembre... 1906. Cent personnes étaient présentes (d'après le policier... Pour sa part, le Parti Socialiste n'a pas fourni de chiffre à Marchoucreuse !). Les organisateurs se nomment Marquet, Germain, Gandy et Duron et ils sont tous ouvrier-tapissier à Aubusson. Le professeur Cope, du lycée... [Lire la suite]

20 oct. 19

LE PRÉFET DE LA CREUSE, LA POLICE ET LE CURE DE SAINT-GOUSSAUD

Le 9 décembre 1905, le parlement français vote une loi qui sépare l'église de l'état. Puis, le 29 décembre, un décret ordonne l'inventaire des biens des églises. A Saint-Goussaud, le maire adresse donc un procés-verbal au curé de la paroisse (et un autre aux laïcs chargés de l'administration des biens de son église) pour l'informer de la date prévue pour l'inventaire... En effet, le directeur départemental des Domaines a décidé que l'inventaire des biens de l'église de Saint-Goussaud aurait lieu le 24 février 1906, à 9 heures. De... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 oct. 19

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE VISITE ENFIN LA CREUSE !

Arrivant de Limoges, le président de la République entame sa visite-marathon de la Creuse par la petite ville de Bourganeuf. A l'entrée, le président y est chaleureusement accueilli par une foule qui clame "Vive le président !". Hippolyte Berger, maire de Bourganeuf, souhaite alors la bienvenue au président et à son épouse avant d'entamer son discours... Le maire termine sa prise de parole en les remerciant de leur visite. Raymond Poincaré remercie à son tour, avant de rappeler que Bourganeuf est un lieu qui a pour... [Lire la suite]
23 sept. 19

L'URTICANTE VIE DE L'ECRIVAIN MARCEL JOUHANDEAU

C'est au 1er étage de la boucherie familiale (sise rue de la Mairie, à Guéret) que, le 26 juillet 1888, naît Marcel Jouhandeau. Accaparés par leur commerce, les parents du petit Marcel confient son éducation à sa tante Alexandrine (qui habite, quant à elle, rue de la Prison). Marcel apprend à lire et à écrire au couvent de la rue du Prat (où il est le seul garçon, perdu au milieu de 50 fillettes). A 6 ans, il quitte le couvent et entre au lycée (laïque municipal). En 1897, sa tante décède et il rejoint alors la... [Lire la suite]
04 sept. 19

La Creuse vit-elle d'amour, d'eau fraîche et d'électricité renouvelable ?

Parmi ceux qui connaissent un peu, beaucoup ou passionnément la Creuse, un beau nombre croit dur comme fer que l'eau coule en abondance sur l'ensemble de ce merveilleux département. Certains vont même jusqu'à affirmer qu'il pleut souvent sur ses verts paysages... Et bien, chères lectrices et chers lecteurs, sachez que tout ceci n'est qu'en partie vrai ! S'il est exact que des précipitations arrosent généreusement (de quelques 1400 à 1500 mm. par an) les prairies, les tourbières et les bois du plateau de Millevaches, de Bourganeuf... [Lire la suite]
25 août 19

A GUERET, LA REVOLUTION SE PASSE DANS LE CALME

Dans la France de 1792, la Révolution française se durcit et la guillotine coupe court à tous les débats. A Guéret, les notables créent une Société Populaire dont le but est d'aider au bon fonctionnement de la République. Mais, se voulant modérée, elle refuse de cautionner les sanguinaires pratiques des "nouveaux principes révolutionnaires".  Le principal souci de la Société Populaire de Guéret est que chaque Guérétois mange à sa faim. Par ailleurs, si elle approuve la politique religieuse de la Convention... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 juil. 19

SAINT-CHRISTOPHE/SAVENNES/PEYRABOUT/ST-YRIEIX-LES-BOIS/BEAUMONT... 10 KM DE BONHEUR !

A quelques encablures au sud de Guéret (au delà de la Fôret de Chabrières), la D940 et la D52 nous conduisent jusqu'au bourg de Saint-Christophe où nous avons (trés arbitrairement) décidé de faire commencer notre balade. Celle-ci (qui s'étire sur environ 10 kilomètres) va nous promener sur une agréable petite "route verte" peu fréquentée (à consommer à pied, en vélo ou en voiture). Le trajet est parsemé de nombreux ruisseaux et étangs (les 2 premiers se trouvent à Saint-Christophe mais sont si... [Lire la suite]
13 juil. 19

CAMPAGNE ÉLECTORALE A GUÉRET : C'EST PARTI MON KIKI !

La Creuse a élu Jean-Baptiste Moreau (de La République en Marche) comme député. Le gouvernement (soudain attentif au bien-être des Creusois) va faire un chèque de 77,33 millions à notre département : 20 serviront à faire des travaux sur la N145, 10 autres à "revitaliser" les centre-villes et 6 à construire un "centre aqualudique" (avec ces 3 projets, la moitié de la somme est déjà quasiment dépensée !). En juillet, pendant que les enfants s'amusent à éclabousser les poissons de l'étang de Courtille et que les noctambules... [Lire la suite]
16 mai 19

DES ÉMIGRÉS SONT MIS SOUS SURVEILLANCE POLICIÈRE A GUÉRET (EN 1802)

Dés le 17 juillet 1789, des aristocrates quittent le royaume de France. Puis, par la suite, les armées des monarchies qui entourent la jeune République entrent en guerre contre elle et les monarchistes français qui ont émigré prennent les armes contre leur pays... Le 20 octobre 1792, le Directoire de la Creuse décide alors de saisir les biens des traitres ! Il dresse à cet effet la liste des 123 personnes qui sont parties du département. Parmi elles figurent des nobles de Guéret (dont les Esmoing du Chezeau, les de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 avr. 19

ÉOLIEN PEAU D'LAPIN ! ÉOLIENNES... RAS LA COUENNE ?

Wouahou ! Un prospectus annonce la tenue d'une conférence de Gilles Clément à Guéret le 4 avril 2019. Au verso, nous trouvons la biographie de ce jardinier-paysagiste-écologiste et, tout en bas du recto (en petits caractères), nous lisons "conférence organisée par le collectif SOS Eole 23". Ça sent l'entourloupe mais nous décidons cependant d'y aller... La foule remplit la salle de la mairie (on manque même de chaises !). Évidemment, la très grande majorité des Creusoises et des Creusois présents est massivement venues pour... [Lire la suite]