De retour à Magnat-l'Etrange, nous allons aujourd'hui visiter son inaccessible château (grâce à l'association La Digitale... que vous pouvez découvrir en cliquez ici). En attendant que son propriétaire veuille bien arriver, nous allons vous raconter comment il en a fait l'acquisition : en 1967, l'aile gauche du château (à l'abandon depuis longtemps) menace de tomber en ruines...

CHATEAU DE MAGNAT


Pour quelques milliers de francs, un jeune poète-musicien l'achète et décide de la restaurer. Bien sûr, les moyens lui manquent mais il est plein d'enthousiasme. L'aile droite (celle qui est couverte d'ardoises) appartient à un riche notable (qui l'a fait refaire avec goût). Le reste (c'est à dire la grande partie du milieu) est la propriété d'un agriculteur (qui l'utilise comme remise).

ENTREE


Plusieurs chiens-assis ont été vendus autrefois à d'autres châteaux des environs. Les années passent et l'aile gauche bat toujours de l'aile. Mais notre brave poète-musicien, prenant modèle sur la belle aile droite du riche notable, se rassure en se disant que, oui, lui aussi, il y parviendra ! Puis (coup de folie) il achète la grande partie du milieu à l'agriculteur...

ACCUEILLANT HALL ENTREE


L'été dernier, invitée par le fils (musicien) du propriétaire (le poète-musicien donc), une courageuse équipe de jeunes garçons et filles (avec foulards et chemises rouges... cintrées pour les filles) vient donner un coup de main. Les jeunes fabriquent la nouvelle charpente du château et l'entrepose sous une bâche noire, au pied du bâtiment (où elle attendra jusqu'à l'été prochain).

EQUIPE POUR AIDER


Mais notre poète-musicien arrive : il nous redit ce que nous venons de vous dire et nous invite à le suivre dans son... château. Nous découvrons alors que le bric à brac qui gît au 4 coins du jardin n'est que la partie visible de l'iceberg. Nous nous encordons, escaladons un sommier et un tas de planches, et atteignons un splendide escalier.

ESCALIER


Nous quittons ses confortables marches en arrivant au premier étage et découvrons alors des pièces aux dimensions fort modestes mais, surtout, qui sont dans un état de dégradation tel que nous commençons à sentir poindre en nous un délicat sentiment d'angoisse... Ce château pourrait (peut-être) servir comme décor de film ?

PIECE DE VIE


La jambe vaguement ramollie, nous parvenons au second étage. Nous découvrons alors que la dégradation du premier étage n'est rien en comparaison de l'état du second (un autre iceberg) ! Dans la partie sans toit (interdite d'accès), le plancher commence à ressembler à un mikado de planches hors d'âge, parsemées ici et là de trous inquiétants.

PARTIE EN DANGER


Avec courage (mais sans témérité), nous rebroussons chemin... avant de baiser avec ferveur les marches du robuste escalier en pierre. Au rez de chaussée, une porte permet de sortir à l'air libre, directement au pied de l'église. Nous pouvons ainsi admirer le beau double clocher-mur de Magnat. Un calicot est accroché sur sa face externe...

CLOCHER ET ARRIERE DU CHATEAU


Cette banderole (vous et nous) appelle à participer à un mécénat populaire pour la préservation du patrimoine de la commune de Magnat-l'Etrange ! Whaou ! Les élus de la République auraient-ils décidé d'aider notre poète-musicien ? Nous lisons alors la suite... "Participez à la restauration de l'église de l'Assomption de la Vierge". Bon, ben... Amen alors !

PORTE


Un examen attentif des photos vous permettra d'imaginer ce que nous n'avons pas osé vous montrer.