Il y a (environ) fort longtemps, niché sous l'église et prés du pont de La Celle Dunoise, se trouvait un moulin. L'écluse, installée en travers de la Creuse, dirigeait une partie de l'eau de la rivière vers un étroit canal et fournissait ainsi au moulin l'énergie dont il avait besoin. En 1911, le moulin est transformé en une révolutionnaire usine électrique, du moins jusqu'en 1927...

001


A cette date, un certain René Jean signe un bail avec un certain Blanchet (le propriétaire de l'usine électrique) et, utilisant l'électricité fournie, fabrique 400 kg de pâte à carton par jour. Puis, en 1936René Jean achète l'usine et investit alors dans des machines modernes qui vont lui permettre d'augmenter la quantité journalière de cartons que produit l'entreprise.

002


A 19 ans, Gabriel Jean (le fils de René Jean) commence à travailler au sein de la Cartonnerie Jean. En 1949, il succède à son père et transforme l'entreprise en une société anonyme dont il devient le Président directeur général. Mais la Cartonnerie Jean connait de fâcheux revers, dont le 1er surgit en 1956 quand une partie de l'écluse est détruite (privant ainsi l'usine d'électricité).

003


L'écluse est remise en état mais, en 1957, l'incendie qui survient dans le bâtiment désorganise la production. Tout est réparé. Cependant, le PDG Gabriel Jean n'est pas au bout de ses peines puisqu'en 1960, une crue inonde en partie l'usine et ensable la turbine électrique. Cette dernière est remplacée par un modèle plus gros et est couplée à un transformateur.

004


Gabriel Jean analyse la situation et, en 1970, il décide de moderniser l'entreprise familiale en construisant de nouveaux bâtiments. Il dépose donc des permis de construire en ce sens et... se heurte au refus catégorique du Maire et du Conseil municipal de La Celle Dunoise. Gabriel Jean commence à chercher une autre solution, éventuellement dans une autre commune...

005


Le notaire de Bonnat lui propose alors un terrain de 3 hectares situé dans un méandre de la Petite Creuse (face au château de Beauvais). La nouvelle usine (automatisée) voit le jour et commence à produire du carton en 1972. En 1993, Gabriel Jean cède sa place à Francis Durand (qui est l'époux de sa fille, Christine Jean, laquelle a autrefois été Maire-adjointe de La Celle Dunoise).

006


La production de la Cartonnerie Jean passe de 400 kg/jour (en 1927) à 5.000 kg/jour (au début des années 1990), se hissant ainsi sur le podium des grandes entreprises françaises de cartonnage. Quant à l'usine historique de La Celle Dunoise, elle a cessé de fonctionner en 1999 (vous pouvez cependant la visiter en vous inscrivant auprès de l'Office de Tourisme de Dun-le-Palestel).

007