Le Directoire de la Creuse ordonne la récupération de toutes les cendres des fours des tuileries et le ramassage du bois mort pour en faire du charbon car, en cette année 1793, la France est attaquée de toutes parts et l'objectif de cet ordre est d'obtenir (à partir des cendres et du charbon de bois) un maximum de salpêtre pour fabriquer... de la poudre à canon !

Bourganeuf


En mars 1794, le décret est étendu aux cendres des fours de boulangeries et des jeunes garçons de 10 à 14 ans, encadrés par des gardes nationaux, sont réquisitionnés pour ramasser du bois mort. A Bourganeuf, un atelier d'extraction du salpêtre est installé dans l'église Saint-Jean et la fumée en noircit rapidement les murs sur toutes leurs hauteurs.

eglise-interieur


Mais le 19 prairial de l'an 3, 96 citoyens signent une pétition et la remettent à l'Assemblée municipale. Ils demandent que l'église Saint-Jean soit rendue à sa vocation religieuse pour qu'ils puissent de nouveau y pratiquer le culte catholique. L'Assemblée municipale accepte. L'état des lieux qui est fait révèle que le mobilier a été entièrement brûlé...

eglise Bourganeuf


En effet, pour atteindre leurs quotas, les jeunes garçons réquisitionnés n'ont pas hésité à prendre le "bois" qui est là, à disposition, au lieu de courir un peu plus dans les bois. Il ne reste désormais plus que les murs et le toit... Il faudra attendre la moitié du 19ème siècle pour que cette église soit remise en état et que la messe y soit de nouveau célébrée. 

eglise de Bourganeuf