Bien que ce soit loin de la Creuse, mémorisez soigneusement le fait que René Viviani est né dans le département français de l'Algérie (le 8 novembre 1863 à Tlemcen). Bien plus tard, nous le retrouvons en métropole... Nous sommes en 1892 et le jeune René Viviani (qui est désormais avocat) vient d'être élu député dans le 5ème arrondissement de Paris.

Tlemcen en 1880


Ni conservateur, ni révolutionnaire, il préfère rallier ceux qui prônent une forte intervention de l'état pour maintenir l'équilibre entre les intérets des actionnaires capitalistes des manufactures et les intérets des ouvriers des coopératives. En 1900, René Viviani commence par faire voter une loi qui autorise les femmes à devenir, elles aussi, avocates.

Rene Viviani en 1912


Fermement attaché à la République et à la laïcité, le franc-maçon Viviani  tient farouchement à délivrer les humains de toutes les croyances, notamment celles de la religion. Jean Jaurès et lui fondent ensemble le journal socialiste L'Humanité en 1904 et, en 1906, il est de nouveau élu en tant que député de la gauche réformiste.

Rene Viviani- statue restauree


Pour tenter de ralentir la progression du syndicat ouvrier et révolutionnaire qu'est la CGT (Confédération Générale du Travail), Georges Clemenceau (chef du gouvernement) crée un ministère du Travail et de la Prévoyance Sociale. Il pense que René Viviani est l'homme de la situation et il lui en confie intuitivement le portefeuille.

Bourganeuf-salle du conseil municipal


René Viviani fait alors adopter une série de décrets et de lois sociales : création de logements à loyers modérés, interdiction du travail de nuit des femmes, création des Conseils de prud'hommes, loi réglementant le paiement des salaires, loi interdisant le travail le dimanche et loi instituant les retraites ouvrières et paysannes (votée le 5 avril 1910).

Bourganeuf by night


Battu à Aubusson en 1903, le ministre Viviani retente sa chance en Creuse en 1910 mais, cette fois, à Bourganeuf. Il se présente sous l'étiquette Républicain Socialiste, face à Calinaud (1er adjoint au maire de Bourganeuf et candidat du Parti Socialiste Unifié) et face à Aucante (candidat socialiste indépendant). Viviani l'emporte avec 56% des voix.

Bourganeuf by day


Il démissionne du gouvernement mais demeure toujours à Paris, se rendant régulièrement en train à Bourganeuf où il tient permanence. Puis, en 1914, Jaurès le pacifiste est assassiné... Raymond Poincarré (président de la République) appelle René Viviani pour former un gouvernement. Le 4 août, ce dernier lit un discours appellant les français à l'union nationale.

Bourganeuf-derriere la mairie


René Viviani alterne ensuite, jusqu'en 1915, les périodes de chef du gouvernement avec celles de ministre. Au lendemain de la guerre, en 1919, il est réélu à Bourganeuf. Il tente alors d'obtenir au parlement le droit de vote pour les femmes (sans succès). En 1922, il est élu sénateur de la Creuse mais tombe gravement malade en 1923.

René Vivian en 1921


René Viviani s'éteint en 1925, au Plessis-Robinson. Une statue à son effigie est offerte à la ville d'Alger en 1930 par la Société des Amis de René Viviani. Elle est inaugurée par Gaston Doumergue, président de la République Française. Puis, en 1962, à la veille de l'indépendance de l'Algérie, il est décidé de rapatrier la statue en France.

Alger en 1962


Lorsqu'elle arrive à Bourganeuf, en 1963, les élus découvrent qu'il lui manque la tête : en effet, avant de quitter Alger, la statue (symbole de l'autorité française) a été renversée, martelée, et sa tête sectionnée à coup de pioche. Mise en haut d'un poteau en guise de trophée, la tête en bronze de René Viviani disparait mystérieusement ensuite...

Rene Viviani-statue vandalisee


Un salarié de la poste d'Alger est témoin de la scène et, lorsque ceux qui ont vandalisé la statue s'en vont, il récupère la tête. Il la ramène par la suite en France... En 1973, il est mis en relation avec André Chandernagor (député de la Creuse) et la tête parvient à Bourganeuf. L'état, en 2014, accepte de financer 65% de la restauration de la statue.

Rene Viviani-statue restauree


Une copie de la tête est faite. Elle est posée sur le corps restauré et les 1200 kilos de bronze de la "nouvelle" statue sont ensuite installés devant l'Hotel de Ville de Bourganeuf. L'inauguration, faite au début du mois d'août 2014, se déroule (jour pour jour) 100 ans après le discours que René Viviani prononça au premier jour de la grande guerre.

Rene Viviani- tete historique


L'historique tête martyrisée est conservée dans l'Hotel de Ville de Bourganeuf. Si vous voulez la voir, vous devrez au préalable téléphoner au 05 55 64 07 61.

Bourganeuf-blason