09 févr. 18

LA GARE DE MONTLUÇON BLOQUÉE PAR 3000 PATRIOTES

Le 6 janvier 1943, environ 3000 jeunes et moins jeunes se rassemblent devant la gare de Montluçon. Certains d'entre eux courent ensuite sur la voie, à l'avant d'un train en instance de départ. Là, au péril de leur vie, ils empêchent de partir pour l'Allemagne ce convoi où s'entassent des français astreints au Service du Travail Obligatoire (STO)...  Le Service du Travail Obligatoire  (jeune lecteur avide de le savoir) consiste à envoyer en Allemagne des français pour qu'ils fabriquent des bombes à la place des... [Lire la suite]

25 juil. 16

Les miliciens de Pétain veulent exterminer les patriotes creusois !

Le mercredi 7 juin 1944 à l'aube, les employés des P.T.T. désarment et ligotent les soldats allemands du service postal de Guéret. Au même instant, sous les ordres du commandant François, les maquis de la ville (appuyés par ceux de La Souterraine et ceux du pays dunois) entrent dans Guéret et progressent vers la place Bonnyaud. La garnison allemande se barricade alors dans 2 hôtels. Les gendarmes français et les élèves de l'Ecole de la Garde se rallient à la résistance et, vers 7 h., des tirs nourris sont échangés entre les... [Lire la suite]
04 oct. 15

31 jeunes assassinés à Janaillat en 1944

C'est en effet le 9 juin 1944 que 31 jeunes hommes du canton de Pontarion, les mains nues, partent rejoindre les rangs des maquisards. Soudain, ils croisent la route d'un détachement d'éclaireurs de la division Das Reich et sont littéralement massacrés par ces S.S. (qui font partie de ceux qui viennent d'accomplir plusieurs actes de barbarie à travers tout le Périgord et le Limousin)... Remontant de Montauban, les S.S. de cette division blindée ont effectivement assassiné un maximum de personnes pour semer la terreur sur... [Lire la suite]
04 sept. 14

Face à face tendu entre 800 gendarmes et 8 résistants de la Haute-Vienne !

Le 6 juin 1944, à l'annonce du débarquement allié, les gars du maquis de Châteauneuf-la-Forêt poussent des cris de joie ! De leur côté, ceux de Magnac-Bourg signalent qu'un camion chargé de futs (qu'ils supposent être d'essence) passe toutes les semaines sur la nationale 20. Le chef de la brigade, le colonel George Guingouin, décide d'y envoyer un groupe... Le capitaine Marc Brelon est nommé responsable de ce commando. Avec ses 4 hommes, ils partent pour Magnac-Bourg afin de s'emparer du précieux chargement du camion. Ils y... [Lire la suite]
18 juin 14

LES FRESQUES MOYENAGEUSES DE CLAIRAVAUX SONT-ELLES SAUVéES ?

Vous tenez absolument à vous rendre à Clairavaux : vous avez fait un excellent choix ! En effet, cette commune, nichée au sud de Felletin, recèle des trésors inestimables. Vous trouverez facilement Clairavaux... Il suffit de quitter la D982 et de suivre la direction qu'indique la pancarte marquée Clairavaux (la simplicité, c'est émouvant non ?). Voilà, vous êtes arrivés à l'église Saint-Roch. Vous acceptez (pour nous faire plaisir) de jeter un coup d'oeil sur l'autre versant de la vallée et y voyez une impressionnante carrière de... [Lire la suite]
27 mars 14

Hommage à George Guingouin

En Octobre 2005 disparaissait un des plus grands héros de notre pays. Cet homme se nommait Georges Guingouin et de nombreuses personnes pensent qu'il fut le premier maquisard de France. Très vite, il prend les armes contre  ses ennemis : l'occupant allemand, les nazis, et le pouvoir de Vichy (par la suite, il aura aussi à se défendre contre la direction de son propre parti)... Après la défaite de la France face aux armées allemandes, il organise effectivement un des premiers réseaux de maquisards. Dans la forêt... [Lire la suite]
30 janv. 13

Le génocide prémédité d'Oradour-sur-Glane

Nous sommes en juin 1944. Les 15.300 S.S. de la panzerdivision "Das Reich" stationnent à Montauban. Ils reçoivent l'ordre de rejoindre la Normandie pour combattre les alliés qui viennent d'y débarquer, mais également de nettoyer de leur "vermine" les régions traversées et de terroriser les populations afin qu'elles n'osent plus soutenir ces "bandes de bandits"...                   Les résistants de Dordogne et du Limousin (A.S., F.T.P. et F.F.I), ignorent que les S.S. et leurs... [Lire la suite]
19 déc. 12

Ici Londres... un creusois parle aux français !

En 1909, Pierre Maillaud vient au monde à Perpignan où son militaire de père est présentement cantonné. La famille Maillaud est ballottée aux 4 coins de la France mais, depuis 1913, elle est annuellement invitée à passer ses vacances au Bourg-d'Hem, en Creuse, chez un ami écrivain. Alors, le Bourg-d'Hem, le petit Pierre, il le connaît bien ! Pensez donc !                         Le hasard des affectations successives du colonel Firmin Maillaud conduit sa... [Lire la suite]
28 mai 10

DE SAINT-SÉBASTIEN À BONNAT, À PIED, DE NUIT, ET SANS CHAUSSURES

Trois camions font route vers Saint-Benoit-du-Sault... ou Eguzon. Ils viennent de Bourganeuf. A bord, 23 hommes ont pour mission de récupérer un parachutage de containers d'armes. Chacun de ces jeunes hommes a une vingtaine d'années. Nous sommes le 28 Mai 1944... et ce sont 23 maquisards de la Creuse.                 Ils traversent à présent le village de Vaussujean. Sur le côté gauche de la route, en bottes et culotte de cheval, marche un officier de la milice de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,