08 janv. 18

MARCHOUCREUSE FERME LE ROBINET ET DEMANDE AUX CREUSOIS DE L'EXCUSER

Après plusieurs longues journées passées (dans notre blockhaus) à l'abri des tempêtes hivernales, nous consacrons les suivantes à regarder une pluie nourrie tomber en diagonale sous la poussée d'un vent viril. Jugeant sans doute que nous avons été assez punis de nos excés de gras, les forces de la nature décident alors d'un "cessez-le-déluge"... Nous (Marchoucreuse) en profitons aussitôt pour partir en virée et arrivons au bord de la Creuse, à Glénic. Un courant, impressionnant de vitesse, nous dissuade de toute fugace envie de... [Lire la suite]