25 août 19

A GUERET, LA REVOLUTION SE PASSE DANS LE CALME

Dans la France de 1792, la Révolution française se durcit et la guillotine coupe court à tous les débats. A Guéret, les notables créent une Société Populaire dont le but est d'aider au bon fonctionnement de la République. Mais, se voulant modérée, elle refuse de cautionner les sanguinaires pratiques des "nouveaux principes révolutionnaires".  Le principal souci de la Société Populaire de Guéret est que chaque Guérétois mange à sa faim. Par ailleurs, si elle approuve la politique religieuse de la Convention... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 févr. 19

ON MEURT DE FAIM A GUÉRET !

La terre creusoise est si pauvre, en 1793, qu'elle ne permet pas d'offrir plus de 8 onces (soit environ 200 grammes) de pain par jour et par habitant. Les Creusois ont donc faim, surtout à Guéret où certains paysans et marchands profitent allègrement de la pénurie pour augmenter leurs prix. Mais, le 4 mai, la Convention Nationale réglemente celui de la farine... La Société Populaire de Guéret est chargée d'en surveiller l'application. Puis, le 22 septembre, la mesure est étendue à tous les aliments. Les paysans et les... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 janv. 16

C'est la Révolution à Dun-le-Palestel !

Quand les premières émeutes de la Révolution éclatent, en mai 1789, bon nombre de maçons migrants creusois se trouvent à Paris. Les chantiers s'arrêtent : ils n'ont plus d'argent mais ne peuvent pas rentrer en Creuse faute de permis pour circuler. Pourtant, là-bas, au pays, les hommes font cruellement défaut et de vilaines rumeurs commencent à circuler... A ce que l'on dit, des hordes de brigands pilleraient et violeraient dans ces campagnes sans hommes ! Dans les villes, des hommes il en reste et, en décembre, la municipalité de... [Lire la suite]