08 sept. 14

Louis Lacrocq, un bourreau de travail fou de Creuse

Descendant d'une lignée de maîtres-tapissiers, Jean Lacrocq quitte Felletin en 1834 (jusque là, c'est simple). Il épouse Eugénie Diverneresse (fille d'artistes peintres), franchit la frontière de l'Indre et part à Cuzion. Il y crée une tuilerie à laquelle il adjoint, par la suite, un négoce de bois. En 1836, Eugénie donne naissance à Ludre-Frédéric. Comme Ludre-Frédéric est studieux, le curé de Cuzion lui apprend le latin. Plus tard, à La Chatre, il entre comme clerc chez maître Gabillaud (qui est, entre autre, l'avoué de Georges... [Lire la suite]

28 janv. 12

Les druides et druidesses de la Société des Sciences de la Creuse

La Ssnahc n'est ni une boutique qui vend des livres et des disques, ni une gargote où l'on ingurgite des saucisses-frites, OK ? C'est la Société des Sciences Naturelles, Archéologiques et Historiques de la Creuse Née en 1832, cette vieille dame édite chaque année les Mémoires des travaux de ses adhérents. Les recherches sont présentées au cours de réunions bimensuelles, par les auteurs eux-mêmes, directement aux 650 membres. Ces présentations étant ouvertes au public, nous (MARCHOUCREUSE) nous sommes permis de nous y inviter... ... [Lire la suite]