07 avr. 17

Il y a 100 ans, les creusois mangeaient plein de fruits (bio) ! Et ouais !

Imaginez que nous soyons au début du 20ème siècle (mais si, faites un effort quoi !). Les fruitiers en Creuse sont d'essences variées mais (déjà) les pommiers occupent une grande place. Les paysans ne les soignent pas pour autant et laissent le gui et le lichen les envahir. Les endroits où ils se plaisent le mieux sont alors les communes de Sainte-Feyre, Saint-Laurent et Bonnat. La variété la plus plantée est la reinette (la pomme, pas la grenouille) dont la très creusoise Reinette des Chatres. La première récoltée est la... [Lire la suite]

26 mars 17

François Roudaire, un creusois qui voulait créer une mer dans le Sahara

Un certain François Elie Roudaire naît à Guéret en 1836. A 19 ans, il entre à l'école militaire de Saint-Cyr puis à l'école d'Etat-major comme spécialiste en topographie et en géodésie. Il en sort lieutenant et est affecté à Biskra, en Algérie. Roudaire y étudie les grands lacs salés (les chotts) et se persuade assez vite que, comme ils sont situés sous le niveau de la mer, ils communiquaient autrefois avec la méditerranée. Il imagine alors de creuser un canal... Le lieutenant Roudaire adresse un rapport à l'empereur... pas... [Lire la suite]
20 mars 17

Course de "caisses à savon" à Guéret : même pas 1 égratignure ! Rien !

A côté de la place du Marché, la cloche de l'église dit qu'il est 10 heures ! Les premières "caisses à savon" doivent dévaler la rue Grande dans une 1/2 heure. Les spectateurs commencent déja (malgré le temps maussade) à affluer. Des barrières, des protections rouges et blanches, des pneus et des matelas vont (tenter de) protèger les participants et le public (brrr !). Sur la place, les secouristes de la Croix Rouge papotent sous leur tente et les représentants de la Sécurité Routière itou... va bien ! Pourtant, un des... [Lire la suite]
12 mars 17

A Bourganeuf, certaines citoyennes et certains citoyens ont le sang chaud !

Le 27 prairial de l'an III, les habitants de Bourganeuf apprennent que les autorités sont légalement autorisées à augmenter le prix de vente du blé (ce qui fera augmenter celui du pain). Mis en colère par cette décision, la blanchisseuse Marguerite Dumont, la citoyenne Thérèse Rogeron et le journalier François Pouletaud tiennent alors (publiquement et à haute voix) des propos peu aimables... Leur cible est le citoyen Maritaud, responsable du district et, selon eux, le seul et vrai coupable de cette augmentation "illégale". Au... [Lire la suite]
05 mars 17

Eco-construction : Guéret et Creusalis 23 s'y mettent gentiment !

Le Conseil municipal de Guéret met (timidement) le doigt dans le "développement durable" en créant un lotissement communal (de 8768 m2 pour 12 lots), niché entre l'étang de Courtille et les bois de la colline de Grancher. Quelques maisons commencent à y pousser puis (au milieu de l'hiver 2016) d'étranges sculptures rectilignes (en parpaings) jaillissent soudain de terre... Le chantier (les sculptures donc) est celui de Creusalis (l'Office Public de l'Habitat de la Creuse). Les curieux découvrent alors que se sont des murs... [Lire la suite]
03 mars 17

Des bolides en plein coeur de Guéret !

Vous avez bien lu : des bolides vont foncer à travers la "ville-capitale" de la Creuse ! Oui ma bonne dame ! L'événement commencera à 10h30, le dimanche 19 mars, et nous (la foule trépidante) nous masserons sur la Place du Marché (c'est celle qui se trouve en bas de la vertigineuse Grande Rue que les engins dévaleront) où nous ferons un triomphe aux rutilantes, délirantes, grinçantes "caisses à savon" ! Cette "course" (rigolote chère Charlotte) est organisée par l'Association Oasis (courriel à : ramenetacaisse@gmail.com), en... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 févr. 17

Les Conseils de quartier de Guéret, c'est pas d'la tarte !

En 1997, alors que le gouvernement du 1er ministre Lionel Jospin crée les Emplois-jeunes et fait doucement glisser la durée hebdomadaire du travail vers les 35 heures, Michel Vergnier (qui vient d'être élu député de Creuse puis, en novembre 1998, Maire de Guéret) met en place des "Conseils de quartier"... Mais que cache donc ce nom vaguement bolchéviquoïde ? Le but de Michel Vergnier est de raprocher les guérétois(es) de leurs élus (et réciproquement ?) en les faisant participer aux palpitations municipales. Bien évidemment, ces... [Lire la suite]
25 janv. 17

Atomique Creuse

Le 18 avril 1946, à Paris, une station de radio annonce une nouvelle sensationnelle : de l'uranium vient d'être découvert dans la Creuse ! La France possède donc (elle aussi) un gisement d'uranium ! Après avoir dit et écrit un peu n'importe quoi sur le sujet, les journalistes (venus de toute la France) assaillent le géologue creusois Alphonse Naigeon qui s'applique à rectifier leurs erreurs... Naigeon leur rappelle d'abord que la découverte du minerai uranifère de Creuse date de... 1865 (nous la devons à l'ingénieur de la Société... [Lire la suite]
09 janv. 17

Tous ces creusois qui s'appellent (toujours) Charlie !

A l'appel de la radio France Bleu Creuse et du journal La Montagne, un nombre incalculable de personnes (selon la police),voire plus (selon les organisateurs), s'est rassemblé à Guéret le jeudi 8 janvier 2015 pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de la veille contre le journal satyrique Charlie Hebdo. Le lieu que cette radio et ce journal creusois ont choisi pour honorer les journalistes, dessinateurs et policiers qui ont été abattu la veille est la place Nelson Mandela dont le nom restera pour longtemps un symbole de la... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 janv. 17

Des émeutes éclatent dans la Creuse... de Martin Nadaud

En 1848, les paysans se plaignent de l'absence de routes et de la pauvreté des sols de la Creuse. Les procédés de culture sont les mêmes qu'il y a 60 ans et les récoltes restent mauvaises. Entre 1848 et 1856, la population paysanne baisse fortement : les pouvoirs publics décident alors d'améliorer l'enseignement agricole mais... les paysans ne savent pas lire. Côté industrie, il n'existe que les manufactures de tapisserie d'Aubusson et de Felletin. Or, en 1848, leurs patrons se lamentent de l'absence de clients et Aubusson... [Lire la suite]