04 janv. 18

L’ACTIVITÉ INDUSTRIELLE ET ARTISANALE DE LA CREUSE EST PLUS FLORISSANTE QUE JAMAIS !

La Foire-Exposition de Guéret se tient du 17 au 30 mai et (comme chaque année) le principal pôle d'intérêt est le concours qui permet de récompenser les plus belles bêtes des éleveurs (venus nombreux de toute la Creuse et des départements voisins). Il partage la vedette avec l'habituelle exposition des produits agricoles (logée sous une multitude d'emplacements, décorées de tentures). Cette foire s'étale sur toute l'avenue de la République, sur la place Varillas et sur la place Bonnyaud. Il s'y ajoute une exposition florale,... [Lire la suite]

21 déc. 17

Le réseau des trains creusois est condamné à mort en 1952 !

Par décret du 19 juin 1857, la (future) ligne de "chemin de fer" Montluçon-Limoges est attribuée à la Compagnie Paris-Orléans (qui fait déja rouler les trains entre Paris et Toulouse). Cette voie ferrée sera la 1ère à voir le jour en Creuse. Elle transportera des voyageurs (mais permettra aussi d'acheminer la houille de la Creuse vers les industries de Limoges et de Poitiers). Plusieurs tracés sont étudiés et la Compagnie Paris-Orléans choisit celui qui passe par Lavaufranche et Guéret avant de rejoindre... [Lire la suite]
07 déc. 17

LE PRÉFET DE L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE A GUERET ET A AUBUSSON !

C'est en Haute-Vienne que commence cette étrange page de l'histoire de la Creuse : en 1851, les époux Barnaud dirigent une école libre de la Société Évangélique à Arnac. En 1852, le Conseil académique décide sa fermeture et le couple Barnaud (qui refuse d'arrêter d'enseigner) est donc condamné à une amende pour exercice illégal du culte... Craignant le retour d'une forte opposition politique, le gouvernement impérial met en alerte ses préfets et celui de la Creuse reçoit en 1857 un surprenant courrier du... [Lire la suite]
26 nov. 17

Les chasseurs creusois éliminent la concurrence !

Au 18ème siècle, les comtes de la Marche trouvent encore des sangliers et des chevreuils à profusion dans les forêts du sud de Guéret. Après la Révolution, la chasse n'étant plus le privilège des seigneurs, les paysans s'y adonnent de bon coeur. Mais (à force de le tuer et d'abattre les arbres qui le cache), le gibier devient rapidement de plus en plus rare. Pourtant, au 19ème siècle, dans les campagnes, le fusil trône partout sur la poutre de la cheminée. Le garde-chasse est surnommé "Saint-Hubert" par les chasseurs (dont... [Lire la suite]
01 nov. 17

A CENTRE FRAIS, IL FAIT FRAIS... C'EST VRAI !

Quand nous entrons dans le magasin Centre Frais 23, nous pensons bêtement que le mot "frais" (celui-là même qui est dans son nom) sert uniquement à prévenir les nouveaux clients que, la prochaine fois, il leur faudra venir avec un bon gros pull ! Et bien non ! Ça s'appelle Centre Frais 23 parce qu'il y a plein de bons produits frais (en fait) ! Le patron vient à nous (pour nous tirer les oreilles... à cause des photos que nous faisons sans avoir demandé la permission). Il nous explique qu'il est devenu chatouilleux... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:39 - - Permalien [#]
Tags : , ,
08 sept. 17

Madeleine, la belle guérétoise qui va épouser le peintre Ingres

Cette authentique page d'histoire commence en 1793, à Versailles... La Révolution a fait perdre à Antoine Dubreuil (alors âgé de 30 ans) son emploi dans la troupe de comédie du Palais. Il part alors à Châlons et joue du violon dans les villages (pour subvenir à ses besoins). Là, il rencontre Sophie Chapelle (15 ans), demande sa main, s'installe à Dijon et lui fait 2 enfants. A la même période, des bourgeois de Guéret (désespérés de voir que la "capitale" de la Creuse ne possède pas de salle de spectacle) décide d'acheter ensemble... [Lire la suite]

05 juil. 17

Les trésors mondialement connus (?) du Moutier-d'Ahun...

Entre Guéret et Aubusson, la D942 vous dépose à Ahun. Vous décidez alors d'aller visiter son célèbre monastère (qui, en occitan ancien, se disait "mostier" ou... "moutier"). Partant d'Ahun, vous empruntez (à pied ou en vélo) un petit morceau bien préservé de la voie romaine Limoges-Bourges et descendez tranquillement jusqu'au village du... Moutier-d'Ahun. Vous préférez la voiture ? Une petite route sinueuse vous conduit jusqu'à la place de l'église où vous vous garez (sous les arbres). Tout le monde est là ? Bien... Vous... [Lire la suite]
13 juin 17

Les "Marches de la mort" traversent la Creuse...

En 1809, face à l'occupacion des troupes françaises (conduites par Napoléon), la résistance espagnole s'organise : les peuples ibères et catalans défendent farouchement l'indépendance de leur(s) pays et les "opérations de maintien de l'ordre" mobilisent 300.000 soldats français, lesquels risquent de manquer sur d'autres fronts. Mais Napoléon semble avoir trouvé la solution... Chaque mois, les milliers de jeunes soldats espagnols qui sont emprisonnés à Toulouse sont déplacés (à marche forcée sur 600 kilomètres) jusqu'à... [Lire la suite]
07 avr. 17

Il y a 100 ans, les creusois mangeaient plein de fruits (bio) ! Et ouais !

Imaginez que nous soyons au début du 20ème siècle (mais si, faites un effort quoi !). Les fruitiers en Creuse sont d'essences variées mais (déjà) les pommiers occupent une grande place. Les paysans ne les soignent pas pour autant et laissent le gui et le lichen les envahir. Les endroits où ils se plaisent le mieux sont alors les communes de Sainte-Feyre, Saint-Laurent et Bonnat. La variété la plus plantée est la reinette (la pomme, pas la grenouille) dont la très creusoise Reinette des Chatres. La première récoltée est la... [Lire la suite]
26 mars 17

François Roudaire, un creusois qui voulait créer une mer dans le Sahara

Un certain François Elie Roudaire naît à Guéret en 1836. A 19 ans, il entre à l'école militaire de Saint-Cyr puis à l'école d'Etat-major comme spécialiste en topographie et en géodésie. Il en sort lieutenant et est affecté à Biskra, en Algérie. Roudaire y étudie les grands lacs salés (les chotts) et se persuade assez vite que, comme ils sont situés sous le niveau de la mer, ils communiquaient autrefois avec la méditerranée. Il imagine alors de creuser un canal... Le lieutenant Roudaire adresse un rapport à l'empereur... pas... [Lire la suite]