23 mars 21

EN CREUSE, DES CHOUANS ATTAQUENT DES SOLDATS DE LA REPUBLIQUE !

Nous sommes en 1795, dans la région de Crocq (pour nos lecteurs parisiens, c'est dans le bas de la Creuse), quand apparait une milice armée qui, comme les chouans de Vendée (pour nos lecteurs étrangers, c'est sur la gauche de la France), mène une guerre de harcèlement contre l'armée républicaine. Cette petite troupe royaliste est commandée par Augustin Dauphin de Leyval... Pour être précis, elle est sous les ordres de Dauphin de Leyval, baron de Montel-de-Gelat, et sous ceux de son bras droit Sersiron de la Besse (qui est,... [Lire la suite]

20 févr. 21

GUERRE DE 100 ANS : LES ANGLAIS ET LES FRANCAIS S'OFFRENT UN BONUS DE 7 ANS !

Edouard III est roi d'Angleterre (et par ailleurs duc d'Aquitaine). Il est aussi (par sa mère) le petit-fils de Philippe-le-Bel, qui est le roi de France. Du coup, le gars Edouard profite de cette parenté et, s'autoproclamant roi de France, décide qu'il va prendre la place de son grand-père Philippe ! En 1346, leurs 2 armées se retrouvent face à face à Crécy (et là, ça sent la bagarre !)... Cette année là commence alors une guerre qui va se poursuivre jusqu'en 1453... et ne va donc pas durer 100 ans mais (en réalité) 107 ans !... [Lire la suite]
12 févr. 21

DU TEMPS OU LA BARONNIE DE CROCQ ETAIT UN BON PLACEMENT

Le comte Frédéric-Maurice de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon et baron de Crocq, décide en 1631 de vendre (contre monnaies sonnantes) ses terres de Crocq à un certain Antoine Coëffier, lequel est par ailleurs marquis d'Effiat. Le sieur Coëffier devient ainsi baron de Crocq... Mais qui est donc le nouveau propriétaire du robuste château et de la bonne ville de Crocq ? Antoine Coëffier, qui est LE grand-maitre des mines du royaume de France, est aussi Chevalier du Saint-Esprit, maréchal de France, gouverneur du Bourbonnais,... [Lire la suite]
16 janv. 21

LA CREUSE DONNE NAISSANCE A UN SYNDICALISME QUI VA RESTER MODERE

La préfecture de la Creuse est surprise quand, en 1880, des grèves éclatent à Lavaveix-les-Mines... Pourtant, à sa connaissance, il n'y a pas de syndicat ouvrier dans les mines ! Après enquète, un commissaire de police et un gendarme fouillent le domicile du secrétaire de l'Association des Libres Penseurs de la Creuse et y récupèrent la liste complète de ses adhérents... La police a découvert que, faute de syndicats, des mineurs se sont rassemblés au sein des Libres Penseurs. Or, pour les patrons des mines, être libre-penseur... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
30 déc. 20

MAIS OU SONT DONC PASSES TOUS LES JOURNAUX QUE LISAIENT LES CREUSOIS ?

De nos jours, quand un Creusois vous dit qu'il a lu "LE journal", il veut trés trés souvent parler de La Montagne (un titre qui n'a pratiquement plus de conccurents en Creuse). Mais ce même Creusois ignore peut-être qu'en 1919 (année où le socialiste Alexandre Varenne crée le journal La Montagne), les habitants du département lisent alors une bonne trentaine de journaux différents... D'ailleurs, à cette époque, La Montagne (venu de Clermont-Ferrand) n'a qu'une poignée de lecteurs en Creuse (qui habitent vers Crocq et Merinchal).... [Lire la suite]
01 nov. 20

IL ETAIT UNE FOIS... LES DEBUTS CHAOTIQUES DE L'INDUSTRIE CREUSOISE !

Le chemin de fer, qui arrive à Ahun et à Lavaveix en 1867, permet une formidable explosion de l'activité des houillères : des quantités phénoménales de charbon sont extraites par 1047 ouvriers, tandis que 255 autres fabriquent des objets en verre, 130 se chargent de produire du coke (pour se chauffer, comme vous le savez) et 115 réalisent des briques (pour faire des maisons plutôt moches). En 1874, il y a désormais 2000 mineurs et ils sortent de la mine 354.000 tonnes de charbon (un record). Mais, en 1876, des puits sont... [Lire la suite]

26 juil. 20

LES CREUSOIS NE VEULENT PLUS MOURIR POUR NAPOLEON

Le 20 avril 1792, la France déclare la guerre à l'empire d'Autriche. Après 6 ans de guerre, les jeunes creusois commencent à se rebeller contre la conscription : le Ministre de la guerre demande que les déserteurs soient sévèrement punis et le préfet reproche aux Creusois de rester sourds à l'appel de la République ! Puis, au printemps 1802, cette guerre s'achève enfin... Mais Napoléon replonge le pays dans la guerre en mai 1803. La conscription reprend et des milliers de Creusois sont envoyés combattre loin de chez eux. Cette... [Lire la suite]
02 juil. 20

UNE BALADE PEU ONEREUSE... A LA SOURCE DU CHER !

Pour qu'elle soit vraiment bon marché, la superbe balade que nous vous proposons aujourd'hui doit obligatoirement se faire en vélo ou (pourquoi pas) à pied. Elle commence à côté des tours jumelles de Crocq, en France donc, et vous conduit jusqu'à la source du Cher (une rivière qui nait dans le sud-est de la Creuse, qui file à l'est d'Auzances et qui épouse la Tardes à la frontière du département). Si vous êtes partant-e(s), sachez que vous allez parcourir 16 kilomètres (uniquement sur des routes tranquilles). Au départ, vous... [Lire la suite]
08 mai 19

BRÈVES DE COMPTOIR ET DÉMOGRAPHIE CREUSOISE...

Assis autour de leur godet de bière (1 pour eux 3), Cat, Marc et Jil s'épanchent sur les malheurs démographiques de la Creuse... Cat affirme que la Commune de Paris (en 1871) a fait perdre à la Creuse un bon nombre des maçons qui s'y étaient impliqués et qui y ont été tués (ou ont été déportés en Nouvelle Calédonie)... une 1ère petite saignée (pour calmer les rebelles) ! Marc l'interrompt et annonce que le pire, pour la Creuse, a été la 1ère guerre mondiale ! C'est (dit-il) notre département qui a... [Lire la suite]
29 juin 15

LA MONTAGNE ENNEIGEE DE SAINT-GEORGES-NIGREMONT

  Pour bien apprécier cette virée (sur la D90,entre Pontcharraud et Poussanges) qui mène au sommet de Saint-Georges-Nigremont (perché à 750 mètres d'altitude, s'il vous plait !), nous vous conseillons de vous garer en bas :  un parking confortable et herboré vous attend en contrebas de son petit cimetière...                   Une volée de marche vous mène gentiment jusqu'au parvis de l'église. Mais, avant d'y pénétrer, illuminez-vous le regard en le portant... [Lire la suite]