11 avr. 21

NE LAISSONS PLUS LA VIEILLE CREUSE SE FAIRE MALTRAITER !

La plupart de ceux qui lisent ces lignes savent que le département de la Creuse est née le 20 janvier 1790... mais, entre Montluçon qui voulait que la Combraille soit rattachée à l'Allier, La Souterraine et Bourganeuf qui refusaient d'être séparés de Limoges et Aubusson qui rêvait d'en être la préfecture, son accouchement ne fut pas vraiment des plus faciles ! A 5 ans, le bébé Creuse grandit sous le regard affectueux de ses 4 parents, les arrondissements d'Aubusson, Bourganeuf, Boussac et Guéret. Mais, en... [Lire la suite]

04 avr. 21

RENE VIVIANI NE PROPOSE AUX FRANCAISES QU'UN CONTRAT DE TRAVAIL... A DUREE DETERMINEE

René Viviani, député socialiste de Bourganeuf, est l'amant de Marguerite Durand (la fondatrice du journal féministe La Fronde). Il siège donc au parlement (en toute logique) au sein du groupe des féministes... puis il est nommé président du Conseil (c'est à dire chef du gouvernement de la République française). Et c'est à ce titre que, le 2 août 1914, il décrète la mobilisation générale... René Viviani s'empresse alors de déclarer "la mobilisation n'est pas la guerre !". Mais il sait pertinemment bien qu'elle est pour bientôt et... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 mars 21

UNE EPHEMERE (MICRO)REPUBLIQUE POPULAIRE EST PROCLAMEE EN CREUSE

Quand les soldats russes (qui combattent les Allemands aux côtés des troupes françaises) apprennent que leur pays est en pleine révolution bolchevique, le virus révolutionnaire se répand rapidement parmi eux et quelques soviets de soldats sont constitués. L'état-major français, craignant que les "rouges" ne contaminent ses valeureux poilus, décide de retirer tous les russes du front... Ils sont alors confinés dans le sud de la Creuse, au camp de La Courtine. Mais les bolcheviks russes et l'état-major français ignorent totalement... [Lire la suite]
23 mars 21

EN CREUSE, DES CHOUANS ATTAQUENT DES SOLDATS DE LA REPUBLIQUE !

Nous sommes en 1795, dans la région de Crocq (pour nos lecteurs parisiens, c'est dans le bas de la Creuse), quand apparait une milice armée qui, comme les chouans de Vendée (pour nos lecteurs étrangers, c'est sur la gauche de la France), mène une guerre de harcèlement contre l'armée républicaine. Cette petite troupe royaliste est commandée par Augustin Dauphin de Leyval... Pour être précis, elle est sous les ordres de Dauphin de Leyval, baron de Montel-de-Gelat, et sous ceux de son bras droit Sersiron de la Besse (qui est,... [Lire la suite]
20 févr. 21

GUERRE DE 100 ANS : LES ANGLAIS ET LES FRANCAIS S'OFFRENT UN BONUS DE 7 ANS !

Edouard III est roi d'Angleterre (et par ailleurs duc d'Aquitaine). Il est aussi (par sa mère) le petit-fils de Philippe-le-Bel, qui est le roi de France. Du coup, le gars Edouard profite de cette parenté et, s'autoproclamant roi de France, décide qu'il va prendre la place de son grand-père Philippe ! En 1346, leurs 2 armées se retrouvent face à face à Crécy (et là, ça sent la bagarre !)... Cette année là commence alors une guerre qui va se poursuivre jusqu'en 1453... et ne va donc pas durer 100 ans mais (en réalité) 107 ans !... [Lire la suite]
30 janv. 21

PRENEZ LE TRAIN EN MARCHE (OU EN CREUSE) AVEC RAILCOOP !

Depuis le 1er janvier 2021, le transport ferroviaire français est ouvert à la concurrence (avec la SNCF, oui, c'est possible !). En quoi cela concerne-il la Creuse ? Et bien, parce ce que cette "libéralisation" va rendre possible la réouverture de la ligne Bordeaux-Lyon, programmée par Railcoop, une toute petite coopérative citoyenne (qui est en "train" de grandir à "trés grande vitesse" !)... Le projet de Railcoop ne fera jamais que remettre en service une ligne qui existait à la fin du 19ème siècle et qui devait... [Lire la suite]

16 janv. 21

LA CREUSE DONNE NAISSANCE A UN SYNDICALISME QUI VA RESTER MODERE

La préfecture de la Creuse est surprise quand, en 1880, des grèves éclatent à Lavaveix-les-Mines... Pourtant, à sa connaissance, il n'y a pas de syndicat ouvrier dans les mines ! Après enquète, un commissaire de police et un gendarme fouillent le domicile du secrétaire de l'Association des Libres Penseurs de la Creuse et y récupèrent la liste complète de ses adhérents... La police a découvert que, faute de syndicats, des mineurs se sont rassemblés au sein des Libres Penseurs. Or, pour les patrons des mines, être libre-penseur... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
03 janv. 21

VOUS FERIEZ MIEUX DE FAIRE VOS DEVOIRS (CONJUGAUX PAR EXEMPLE) AU LIEU DE REGARDER LA TELE !

Maintenant que 2020 est partie (et que cette garce ne peut plus nous entendre), nous pouvons enfin dire tout le mal que nous pensons d'elle ! Tout d'abord, cette année là, alors que nous avons eu l'impérieuse obligation de nous couvrir le bas du visage avec un masque, plusieurs d'entre nous n'ont hélas pas pu réaliser comme il est désagréable d'écouter de près quelqu'un qui a mangé de l'ail... Ensuite, 2020 nous a fait vivre la longue passion des médias pour une série nommée "Pandémie planétaire" ("Global Pandemic" en version... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 déc. 20

LES DIFFICILES DEBUTS DU PARTI SOCIALISTE DE LA CREUSE

Arbitrairement (et oui !), nous ferons commencer cette histoire à Saint-Dizier-Leyrenne en 1897... Cette année là, le menuisier Jean Dufour fonde l'Union des Républicains Socialistes (l'URS). Dans la foulée, le Parti Ouvrier Français (le POF) débarque en Creuse, à Bourganeuf, Azerables, Bosmoreau-les-Mines et... Saint-Dizier-Leyrenne (où l'URS fusionne avec le POF)... Jean Dufour devient secrétaire général du POF de la Creuse et Julien Tixier (paysan à Le Donzeil) en est le trésorier. En 1900, une Fédération Socialiste... [Lire la suite]
11 déc. 20

LA CREUSE PENDANT LA 2ème GUERRE MONDIALE (RAPIDE SURVOL)

Le 10 mai 1940, les blindés de l'armée allemande déferlent en Belgique, contournent la ligne Maginot et entrent en France. Précédés par les bombardements des Stukas allemands, leur avancée foudroyante provoque la fuite de millions de civils qui veulent échapper à la mort. Quant à lui, le gouvernement français déménage en vitesse pour Bordeaux le 14 juin... Deux jours plus tard, Albert Lebrun, président de la République, désigne le maréchal Pétain comme chef du gouvernement. Le 18, le général De Gaulle appelle les Français à... [Lire la suite]