01 févr. 19

LA DÉSOPILANTE HISTOIRE DE LA SÉCHERESSE AU COURS DES SIÈCLES !

Histoire de savoir, nous sommes allés fouiner dans un vieux grimoire (qui n'a rien d'un "comic book"). Attachez vos ceintures, c'est parti : en 1176, la sécheresse qui sévit dans le Berry provoque un début de famine mais celle de 1225 est bien plus "sexy" puisque la récolte de blé est quasiment inexistante et que les fruits tombent des arbres avant de mûrir (MDR ?). En 1303, la Loire, la Seine et l'Oise sont entièrement à sec et le Rhin se traverse à pied à Strasbourg. En 1420, en Lorraine, les fraises sont mûres à... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 janv. 19

LES ANIMAUX MANGENT DU PLASTIQUE... DONC C'EST BON POUR LA SANTE !

A l'aube du 17ème siècle, les 1ères manufactures génèrent les 1ères nuisances et les 1ères protestations des populations voisines. Par la suite, les pionniers de l'industrie se mettent à "recycler" : la pollution grandissante n'est vraiment pas leur "tasse de thé" (no, my dear !) mais les déchets ne sont, pour eux, qu'un gaspillage de matière première (donc une perte de profits) ! Plusieurs siècles plus tard, alors que le plastique envahit insidieusement le monde (occidental), ce dernier découvre (avec une grande joie !) le... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 janv. 19

AH, SI SEULEMENT LES LEMOVICES AVAIENT EXTRAIT TOUT L'OR DU LIMOUSIN !

Nous sommes à la fin du 18ème siècle et la route qui relie Saint-Léonard-de-Noblat à Champnetery vient d'être rempierrée avec du quartz... dans lequel des traces d'étain sont découvertes ! L'Agence des Mines fait aussitôt des fouilles à l'endroit d'où vient ce quartz mais ne trouve rien. Puis, en 1812, un gisement est découvert à Vaulry, dans les monts de Blond... De Cressac, ingénieur en chef des Mines, tombe alors sur 400.000  m3 de déblais (et d'importants vestiges de travaux miniers datant du temps des... [Lire la suite]
12 déc. 18

LA GOUERA, UN DESSERT CREUSOIS SURPRENANT ET SAVOUREUX !

Votre 1ère mission va consister à éplucher des pommes de terre (vous avez bien lu : des pommes de terre !) que vous coupez ensuite en dés avant de les faire cuire dans un bon volume d'eau (astuce: profiter de l'énergie que vous utilisez pour cuire les patates que réclame cette vieille recette de dessert paysan pour en faire cuire plus, histoire d'avoir aussi de quoi faire des pommes rissolées... par exemple !). Vos patates sont cuites ? Alors prélevez-en 700 grammes que vous mettez dans un saladier. Vous y ajoutez 50 g. de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 nov. 18

LA CREUSE DÉCOUVRE LES PROBLÈMES DE ROBINETS

Il est un temps (belle jeunesse) où les creusois ont pour habitude de dédier un terrain communal (de préférence placé au milieu des habitations, des potagers et, si possible, également accessible aux animaux d'élevage) pour y creuser un puits, qu'ils couplent parfois à un abreuvoir. L'eau de ce puits devient alors un bien commun et elle est mise à la disposition de tous les villageois. En ces temps bien obscurs, les femmes sont chargées de la corvée d'eau. Elles se rendent donc plusieurs fois par jour au puits communal qui... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 nov. 18

DÉSOLÉ ! LE CENTENAIRE DE FÉVRIER 1919 NE SERA PAS COMMÉMORÉ !

Signée le 11 novembre 1918, l'armistice met fin à la guerre (et donc au plus effroyable des massacres qu'ait connu le monde). En Creuse comme ailleurs, la saignée a été terrible et les paysans manquent partout. Il va pourtant bien falloir travailler la terre et semer de quoi récolter demain et, ainsi, pouvoir enfin nourrir les enfants, les orphelins, les épouses, les veuves !   L'industrie de l'armement cherche justement à reconvertir ses usines et l'industrie chimique se demande quoi faire de tous les stocks de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 oct. 18

MIEUX VAUT ÊTRE RICHE PARISIEN QUE PÔV' CREUSOIS !

Dans l'ancien monde d'avant 1789, le marchand qui apportait des denrées à Paris acquittait un impôt nommé "octroi", lequel était acquitté aux barrières, installées aux portes de la ville. Mais, en 1789, l'octroi est la goutte d'eau qui met le feu aux poudres... les "sans culottes" (bien avant de prendre la Bastille) brûlent les barrières de péages (et à Lyon, les lyonnais itou).  Au cours de la 2nde guerre mondiale, l'octroi (qui a été supprimé en 1791 mais a été rétabli en 1798) accentue un peu plus... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 août 18

LA PÊCHE AU SAUMON EST INTERDITE EN CREUSE !

Le hasard faisant bien les choses, il se trouve qu'au moment où vous lisez ce modeste billet de Marchoucreuse, vous vous trouvez justement à La Chapelle-Taillefert  (si ce n'est pas tout à fait le cas, merci de faire un petit effort... vous aussi). En dehors de cela, que vous aimiez ou pas la pêche (le loisir, pas le fruit), les révélations qui suivent vont (à coup sûr) vous stupéfier... Comme vous êtes à la fois joueur et joueuse, vous acceptez de vous téléporter sur le pont du camping municipal de La Chapelle-Taillefert... [Lire la suite]
13 août 18

LA FORET ASSOCIATIVE CREUSOISE ET... L'ARBRE DE LA CUPIDITÉ

Afin de lever toute ambiguité (ultérieure), Marchoucreuse tient à préciser (au préalable) que ce billet d'humeur est avant tout destiné à rendre un vibrant hommage aux milliers de bénévoles creusois qui offrent de leur temps, de leur sueur, de leur expérience, de leur dévouement (et bien souvent de leur personne) pour rendre plus agréable la vie sociétale des autres. Nous osons (avec fougue) affirmer que chacune de nos communes possède une ou plusieurs associations et que c'est pour cela que nos bords de route... [Lire la suite]
01 juil. 18

L’ARRIÈRE-PETITE-FILLE DU MARÉCHAL DE SAXE... DONT VOUS CONNAISSEZ SI BIEN LE NOM !

Nous sommes à la fin du 18ème siècle (oui, bon... faites comme si !) et nos pas nous conduisent auprès  du maréchal Maurice de Saxe, lequel adore collectionner les femmes. Parmi ses conquêtes, vous trouvez l'incontournable madame de Pompadour mais aussi Adrienne Lecouvreur... (qui vend tous ses bijoux pour lui permettre de lever une armée... c'est pas beau l'amour ?). Notre maréchal fait ensuite un enfant à mademoiselle Rinteau, dont le bébé sera prénommé Marie-Aurore. Par la suite, la petiote est autorisée à... [Lire la suite]