22 févr. 15

Chabatz d'entrar !

Dans une lettre qu'elle écrit au journal L'Eclaireur (en octobre 1844) George Sand considére que la "ligne séparatrice" entre le français du nord (la langue d'Oil) et le français du sud (la langue d'Oc) se trouve très exactement à la confluence de 2 rivières : la Sedelle et la Creuse, donc exactement là où se trouvent les ruines de la forteresse de Crozant (Mouais... Admettons d'George !). Pour le poète occitan Jean-Pierre Baldit, la "zone de contact entre Oil et Oc" se situe de part et d'autre de la Petite Creuse. Les... [Lire la suite]