26 oct. 17

Laissez-vous électriser par la cascade des Jarrauds !

Entre Bourganeuf et le lac de Vassivière se trouve le modeste bourg de Saint-Martin-Château (non loin de St-Junien-la-Bregère). A partir de ce bourg, une petite route mène à la cascade des Jarrauds, qui est à la fois un site splendide, un rendez-vous inattendu avec l'histoire et une promenade de 1,1 kilomètre (aller et retour compris). Plongeant lentement vers la Maulde, le chemin mène d'abord à un ancien moulin à eau... Ah, la force de l'eau ! En ce lieu, elle va donner à la Creuse une superbe page de son histoire... [Lire la suite]

06 août 17

Le château creusois du Grand Maitre des Hospitaliers

Partons (si vous le voulez bien) à la découverte du château de celui qui deviendra (à 53 ans) le Grand Maître de l'Ordre des Chevaliers Hospitaliers... Pour celà, nous devons emprunter la D3 (entre Saint-Sulpice-les-Champs et Royère-de-Vassivière) et rallier le bourg de Le Monteil-au-Vicomte où se trouve ses superbes ruines... Il est (depuis plusieurs siècles) la propriété des seigneurs d'Aubusson quand, en 1365 (au début de la guerre de Cent Ans) il est pris par les troupes anglaises. Redevenu français, il voit... [Lire la suite]
17 juin 17

Avec la mine de Bosmoreau, les creusois ont de la veine !

L'aventure commence en 1784, après que le sieur de Cosnac ait découvert 5 veines de charbon à Bosmoreau : Louis XVI l'autorise à l'extraire et l'exploitation commence avec les moyens rudimentaires de l'époque. Puis, en 1825, un industriel du nord de la France reprend l'affaire. Il fore 3 puits et découvre 8 nouvelles veines. La production annuelle oscille alors entre 24.000 et 32.000 tonnes... avant de s'effondrer. En 1940, il y a pénurie de charbon en France. Un négociant de Clermont-Ferrand reprend la concession... [Lire la suite]
13 juin 17

Les "Marches de la mort" traversent la Creuse...

En 1809, face à l'occupacion des troupes françaises (conduites par Napoléon), la résistance espagnole s'organise : les peuples ibères et catalans défendent farouchement l'indépendance de leur(s) pays et les "opérations de maintien de l'ordre" mobilisent 300.000 soldats français, lesquels risquent de manquer sur d'autres fronts. Mais Napoléon semble avoir trouvé la solution... Chaque mois, les milliers de jeunes soldats espagnols qui sont emprisonnés à Toulouse sont déplacés (à marche forcée sur 600 kilomètres) jusqu'à... [Lire la suite]
17 mars 17

Combien d'écoles primaires pour les enfants creusois ?

"Les écoles primaires ont pour objet de donner aux enfants des 2 sexes l'instruction nécessaire à des hommes libres. Il sera établi une école par mille habitants. Les presbytères seront mis à la disposition des municipalités pour servir de logement aux instituteurs et recevoir les élèves pendant la durée des leçons. Chaque école sera divisée en 1 section pour les garçons et 1 pour les filles"... "Les instituteurs sont tenus d'enseigner les livres publiés par la Convention nationale. Le maître doit tout à tous les élèves. Le... [Lire la suite]
12 mars 17

A Bourganeuf, certaines citoyennes et certains citoyens ont le sang chaud !

Le 27 prairial de l'an III, les habitants de Bourganeuf apprennent que les autorités sont légalement autorisées à augmenter le prix de vente du blé (ce qui fera augmenter celui du pain). Mis en colère par cette décision, la blanchisseuse Marguerite Dumont, la citoyenne Thérèse Rogeron et le journalier François Pouletaud tiennent alors (publiquement et à haute voix) des propos peu aimables... Leur cible est le citoyen Maritaud, responsable du district et, selon eux, le seul et vrai coupable de cette augmentation "illégale". Au... [Lire la suite]

06 janv. 17

Des émeutes éclatent dans la Creuse... de Martin Nadaud

En 1848, les paysans se plaignent de l'absence de routes et de la pauvreté des sols de la Creuse. Les procédés de culture sont les mêmes qu'il y a 60 ans et les récoltes restent mauvaises. Entre 1848 et 1856, la population paysanne baisse fortement : les pouvoirs publics décident alors d'améliorer l'enseignement agricole mais... les paysans ne savent pas lire. Côté industrie, il n'existe que les manufactures de tapisserie d'Aubusson et de Felletin. Or, en 1848, leurs patrons se lamentent de l'absence de clients et Aubusson... [Lire la suite]
28 oct. 16

Victor Cope invente les magasins Coop (à Guéret)

Qui, parmi ceux qui parcourent l'avenue Pierre Leroux* (à Guéret), sait combien de riches évènements cette artère à connu au début du 20ème siècle ? (Et aussi, combien savent qui est Pierre Leroux* ?) L'aventure commence avec Victor Cope (grand humaniste et ancien professeur au lycée de Guéret) qui s'inquiète alors (pour ses concitoyens) de la flambée du prix du pain... En 1907, avec quelques autres, il décide de lancer une boulangerie coopérative, dans le but de maîtriser les hausses de cet aliment (essentiel à l'époque).... [Lire la suite]
26 juin 16

Une croisière sur une rivière creusoise, ça vous tente ?

Ce que nous allons vous raconter ci-après nous a (carrément) fait tomber sur le derrière... Partis de Guéret, vous et nous roulons sur la D940 en direction de La Châtre et arrivons à Genouillac. A la sortie du bourg, une gentille descente nous mène jusqu'à la Petite Creuse : à cet endroit (le croirez-vous ?) se trouvait Port Marcibaud, un lieu "d'embarquement" du transport de bois ! Ceux qui aiment se promener le long de cette modeste rivière auront (comme nous) du mal à imaginer qu'elle a charrié des convois de bois pouvant... [Lire la suite]
11 juin 16

Des moines rackettent Bourganeuf !

Oyez, oyez la triste histoire des malheureux habitants de Bourganeuf ! Nous sommes en avril 1308 (et oui !) et 4 des habitants de cette ville sont reçus par Foulques de Villaret, grand maître de l'Ordre des Hospitaliers. Ils ont été délégués par la population pour lui exposer la vilaine situation dans laquelle elle se trouve à la suite des actes arbitraires pratiqués par le commandeur de l'Ordre. Les 4 représentants de la ville lui disent que la population trouve insupportable le fait que, quand un habitant sans enfant décède,... [Lire la suite]