27 févr. 19

ON MEURT DE FAIM A GUÉRET !

La terre creusoise est si pauvre, en 1793, qu'elle ne permet pas d'offrir plus de 8 onces (soit environ 200 grammes) de pain par jour et par habitant. Les Creusois ont donc faim, surtout à Guéret où certains paysans et marchands profitent allègrement de la pénurie pour augmenter leurs prix. Mais, le 4 mai, la Convention Nationale réglemente celui de la farine... La Société Populaire de Guéret est chargée d'en surveiller l'application. Puis, le 22 septembre, la mesure est étendue à tous les aliments. Les paysans et les... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 févr. 19

CARNET ROSE : LE LIEN QUI UNIT LA SAVOIE A LA CREUSE !

Philippe de Savoie nait à Chambéry en 1438 mais est élevé à la cour du roi de France. Il prend ensuite possession du comté de Bresse... dont la Suisse s'empare ! Un violent différent l'oppose alors à son père, que ce dernier règle en le faisant enfermer dans un château. Lorsqu'il en sort, Philippe s'engage dans l'armée du duc de Bourgogne... Puis, Philippe de Savoie change de nouveau de camp et est nommé grand-chambellan à la cour. Il épouse alors Claudine de Brosse (fille de Jean II, vicomte de... [Lire la suite]
25 janv. 19

MAIS OU EST DONC PASSE L'AQUEDUC D'EVAUX-LES-BAINS ?

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la ville d'Evaux-les-Bains est pauvre en eau... potable ! En effet, aucune source ne l'arrose et elle ne possède qu'une maigre nappe phréatique. C'est pourquoi, avant que "l'eau du robinet" n'arrive dans les maisons, un porteur alimentait les habitants de la ville à l'aide d'un tonneau juché sur une charrette que tirait un âne. En remontant trés loin dans le passé, nous découvrons que les Romains ont non seulement développés les thermes d'Evaux-les-Bains mais qu'ils y ont... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 janv. 19

AH, SI SEULEMENT LES LEMOVICES AVAIENT EXTRAIT TOUT L'OR DU LIMOUSIN !

Nous sommes à la fin du 18ème siècle et la route qui relie Saint-Léonard-de-Noblat à Champnetery vient d'être rempierrée avec du quartz... dans lequel des traces d'étain sont découvertes ! L'Agence des Mines fait aussitôt des fouilles à l'endroit d'où vient ce quartz mais ne trouve rien. Puis, en 1812, un gisement est découvert à Vaulry, dans les monts de Blond... De Cressac, ingénieur en chef des Mines, tombe alors sur 400.000  m3 de déblais (et d'importants vestiges de travaux miniers datant du temps des... [Lire la suite]
04 janv. 19

LES PEINTURES DE L'EGLISE DE TOULX-SAINTE-CROIX ONT FAILLI ÊTRE... EFFACÉES !

Beaucoup de Creusois (et d'amoureux de la Creuse) savent que l'église de Toulx-Sainte-Croix a été coupée en 2 à la suite de l'effondrement de sa nef (lequel effondrement se serait produit au début du 16ème siècle), laissant un espace désormais vide entre les restes du choeur (d'une part) et le clocher de cet édifice religieux probablement millénaire (d'autre part).  Nous sommes nettement moins nombreux à savoir que cette église, qui figure parmi les plus anciennes du département, en est peut-être la plus... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 déc. 18

LA ROUTE IMPÉRIALE 165 DEVIENT LA NATIONALE 145

En 1824, l'axe Limoges-Moulins perd son nom de Route Impériale N°165 et devient Route Nationale N°145. Les "voitures hippomobiles" traversent sans trop de mal les agglomérations. Un siècle plus tard, les "véhicules automobiles" continuent d'emprunter les rues de La Souterraine, Saint-Vaury, Guéret, Ajain et Gouzon  (avant de continuer vers Montluçon)... Le trajet Limoges-Montluçon s'effectue sur 2 voies (à double sens) et prend plus de  3 longues heures. Les accidents étant très fréquents sur ce trajet, le nombre... [Lire la suite]

02 déc. 18

SERMUR A ECRIT QUELQUES BELLES PAGES D'HISTOIRE !

A partir d'Aubusson, la D988 vous mène à Bellegarde. Vous la quittez pour Lupersat et (à travers de plates étendues) vous ralliez alors Sermur. Devant vous se dresse une inattendue colline sur laquelle une église semble vous observer. Sur sa gauche, la silhouette massive qui se tient en retrait détient (elle aussi) des secrets peu connus de l'histoire de la Creuse... Construite par des Templiers du 12ème siècle, l'église initiale de Sermur se compose d'une simple nef et d'une abside semi-circulaire. Laissée à l'abandon, elle... [Lire la suite]
23 nov. 18

LA CREUSE DÉCOUVRE LES PROBLÈMES DE ROBINETS

Il est un temps (belle jeunesse) où les creusois ont pour habitude de dédier un terrain communal (de préférence placé au milieu des habitations, des potagers et, si possible, également accessible aux animaux d'élevage) pour y creuser un puits, qu'ils couplent parfois à un abreuvoir. L'eau de ce puits devient alors un bien commun et elle est mise à la disposition de tous les villageois. En ces temps bien obscurs, les femmes sont chargées de la corvée d'eau. Elles se rendent donc plusieurs fois par jour au puits communal qui... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 oct. 18

LE CREUSOIS RENÉ BALLAIRE EST DÉCORÉ DE LA LÉGION D'HONNEUR EN 1946

René Ballaire  nait en Creuse le 23 juillet 1917. Il sort de l'école militaire de Saint-Cyr comme officier et, en 1943, veut aller se battre aux côtés du général de Gaulle. Mais l'Espagne l'arrête et le met en prison pendant 6 mois... Il parvient  finalement à rallier Gibraltar d'où il rejoint l'Angleterre pour y intègrer les Forces Françaises Libres  (en tant que navigateur sur un bombardier du groupe Lorraine). De 1943 à 1945, il effectuera avec succès plus de 40 missions. En... [Lire la suite]
28 sept. 18

LES TRÉSORS DE L'HOTEL (PARTICULIER) DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

Nous allons ci-dessous vous parler de l'Hôtel des Moneyroux (à Guéret)... qui n'est pas la demeure des comtes de la Marche  (lesquels ne résidaient pas à Guéret mais dans leur spacieux château de Saint-Germain-Beaupré) ! Cependant, aujourd'hui, les élus du Conseil départemental de la Creuse s'y réunissent, notamment dans l'immense salle des plénières... Cette pièce monumentale accueille tous les conseillers et chacun y dispose d'une chaise couverte d'une tapisserie aux couleurs d'un des... [Lire la suite]