25 nov. 19

LE CHÂTEAU DE LA FAMILLE VASSIVIERE VEILLE SUR LES TERRES DU DOMAINE MAIS...

A l'origine, le "château" de Vassivière n'est qu'une confortable maison bourgeoise que la famille Vassivière (grosse propriétaire des terres agricoles du pays) a fait construire au sommet d'une colline, judicieusement placée au milieu de leur immense domaine. A la suite d'un mariage, les biens de la famille fusionnent avec ceux de la famille Cotte, qui décide de "marquer son territoire"... Les Cotte font agrandir la demeure cossue et (afin qu'elle ressemble vraiment à un château) y font ajouter des tours carrées, parsemées de... [Lire la suite]

10 nov. 19

AU LENDEMAIN DES MEURTRES D'ORADOUR-SUR-GLANE...

Savamment planifié et méticuleusement organisé, le massacre de la population d'Oradour-sur-Glane ne doit rien au hasard : les S.S. de la 3ème compagnie du régiment Der Führer savent exactement où il doivent se poster pour accomplir leur mission, à savoir rayer cette commune de la carte, tuer la totalité de ses habitants et faire disparaître les corps ! D'abord rassemblée sur le champ de foire, la population est alors séparée en 2 groupes : les hommes sont parqués dans des granges, les femmes et les enfants séquestrés dans... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 oct. 19

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE VISITE ENFIN LA CREUSE !

Arrivant de Limoges, le président de la République entame sa visite-marathon de la Creuse par la petite ville de Bourganeuf. A l'entrée, le président y est chaleureusement accueilli par une foule qui clame "Vive le président !". Hippolyte Berger, maire de Bourganeuf, souhaite alors la bienvenue au président et à son épouse avant d'entamer son discours... Le maire termine sa prise de parole en les remerciant de leur visite. Raymond Poincaré remercie à son tour, avant de rappeler que Bourganeuf est un lieu qui a pour... [Lire la suite]
23 sept. 19

L'URTICANTE VIE DE L'ECRIVAIN MARCEL JOUHANDEAU

C'est au 1er étage de la boucherie familiale (sise rue de la Mairie, à Guéret) que, le 26 juillet 1888, naît Marcel Jouhandeau. Accaparés par leur commerce, les parents du petit Marcel confient son éducation à sa tante Alexandrine (qui habite, quant à elle, rue de la Prison). Marcel apprend à lire et à écrire au couvent de la rue du Prat (où il est le seul garçon, perdu au milieu de 50 fillettes). A 6 ans, il quitte le couvent et entre au lycée (laïque municipal). En 1897, sa tante décède et il rejoint alors la... [Lire la suite]
25 août 19

A GUERET, LA REVOLUTION SE PASSE DANS LE CALME

Dans la France de 1792, la Révolution française se durcit et la guillotine coupe court à tous les débats. A Guéret, les notables créent une Société Populaire dont le but est d'aider au bon fonctionnement de la République. Mais, se voulant modérée, elle refuse de cautionner les sanguinaires pratiques des "nouveaux principes révolutionnaires".  Le principal souci de la Société Populaire de Guéret est que chaque Guérétois mange à sa faim. Par ailleurs, si elle approuve la politique religieuse de la Convention... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 août 19

ELECTION LEGISLATIVE A BOURGANEUF : DANS 3 MOIS, CE SERA LA GUERRE (MONDIALE) !

"Mon cher concitoyen, la supériorité numérique de l'armée allemande a imposé à tous les français un grand devoir : celui de mettre la France en état, le cas échéant, de repousser une agression que, je l'espère, la sagesse de l'Europe et notre force nationale écarteront toujours. L'augmentation de la durée du service militaire à 3 ans a été votée"... "Je ne me suis pas associé à ce vote, et pensant tout de même qu'une augmentation était nécessaire, avec plus de 240 républicains j'ai voté le service de 30 mois. La loi de 3 ans a... [Lire la suite]

26 juil. 19

LOUIS XIII ET COLBERT REDUISENT A NEANT LES ESPOIRS DE PROSPERITE DE BELLEGARDE !

Une bastide royale (construite sur les terres de la paroisse de Saint-Silvain aux alentours de l'an 1239) donne naissance à un bourg qu'il faut désormais protéger : une tour de guet est donc érigée sur la colline voisine, en 1286. Un bon siècle plus tard, les habitants doivent livrer une résistance acharnée à une bande armée qui veut piller leurs maisons et les détrousser... Leur héroïque résistance serait à l'origine du nom de ce bourg, à savoir... Bellegarde (cet acte de bravoure n'empêchera cependant pas les... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 mai 19

LES BOUCHERS DE LIMOGES RESTENT (VRAIMENT) EN "FAMILLE"

La Corporation de Saint-Aurélien (celle des bouchers de Limoges) est depuis le moyen-âge la plus puissante de la ville. Depuis des siècles, elle n'est représentée que par 6 familles... nombreuses (les Parot, les Cibot, les Plaine-Maison, les Juge, les Malinvaud et les Pourret) qui forment un groupe d'environ 400 membres, lesquels ne se marient qu'entre eux (des sanguins consanguins donc !). Exerçant le même métier, les 400 membres de la Corporation ont donc les mêmes occupations. De plus, ils habitent tous dans la rue... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mai 19

DES ÉMIGRÉS SONT MIS SOUS SURVEILLANCE POLICIÈRE A GUÉRET (EN 1802)

Dés le 17 juillet 1789, des aristocrates quittent le royaume de France. Puis, par la suite, les armées des monarchies qui entourent la jeune République entrent en guerre contre elle et les monarchistes français qui ont émigré prennent les armes contre leur pays... Le 20 octobre 1792, le Directoire de la Creuse décide alors de saisir les biens des traitres ! Il dresse à cet effet la liste des 123 personnes qui sont parties du département. Parmi elles figurent des nobles de Guéret (dont les Esmoing du Chezeau, les de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 19

LES BONHEURS ET LES MALHEURS DE LA SOUTERRAINE MÉDIÉVALE

En 1170, les habitants de La Souterraine refusent de donner de l'argent aux moines qui possèdent la ville et souhaitent construire une nouvelle église. Le ton monte, les uns et les autres en viennent aux mains et Raymond de Vigeois, un jeune moine, est tué. C'en est trop pour le roi Louis VII qui encercle la cité avec l'armée royale et la prend (sans trop de mal)... La Souterraine est alors condamnée à une forte amende et l'église excommunie la ville. En 1177, Henri II (roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine)... [Lire la suite]