04 avr. 21

RENE VIVIANI NE PROPOSE AUX FRANCAISES QU'UN CONTRAT DE TRAVAIL... A DUREE DETERMINEE

René Viviani, député socialiste de Bourganeuf, est l'amant de Marguerite Durand (la fondatrice du journal féministe La Fronde). Il siège donc au parlement (en toute logique) au sein du groupe des féministes... puis il est nommé président du Conseil (c'est à dire chef du gouvernement de la République française). Et c'est à ce titre que, le 2 août 1914, il décrète la mobilisation générale... René Viviani s'empresse alors de déclarer "la mobilisation n'est pas la guerre !". Mais il sait pertinemment bien qu'elle est pour bientôt et... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 mars 21

EN CREUSE, DES CHOUANS ATTAQUENT DES SOLDATS DE LA REPUBLIQUE !

Nous sommes en 1795, dans la région de Crocq (pour nos lecteurs parisiens, c'est dans le bas de la Creuse), quand apparait une milice armée qui, comme les chouans de Vendée (pour nos lecteurs étrangers, c'est sur la gauche de la France), mène une guerre de harcèlement contre l'armée républicaine. Cette petite troupe royaliste est commandée par Augustin Dauphin de Leyval... Pour être précis, elle est sous les ordres de Dauphin de Leyval, baron de Montel-de-Gelat, et sous ceux de son bras droit Sersiron de la Besse (qui est,... [Lire la suite]
14 mars 21

"SUR LE PONT DE THAURON, ON Y DANSE, ON Y DANSE !"

A 3km à l'ouest de Pontarion se trouve la commune de Thauron, juchée au dessus de la vallée du Taurion. Pour pouvoir (chaque mercredi) traverser cette tumultueuse rivière et aller à la foire de Bourganeuf, les paysans de Thauron devaient se rendre au pont de Pontarion ("pont-Taurion") avant de cheminer plein sud... ce qui rallongeait donc leur trajet (aller-retour) de 6km... Jusqu'à ce que le conseil municipal de Thauron vote, en 1833, la construction de son propre pont sur le Taurion (ça va là ? Tout le monde suit ?).... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 févr. 21

GUERRE DE 100 ANS : LES ANGLAIS ET LES FRANCAIS S'OFFRENT UN BONUS DE 7 ANS !

Edouard III est roi d'Angleterre (et par ailleurs duc d'Aquitaine). Il est aussi (par sa mère) le petit-fils de Philippe-le-Bel, qui est le roi de France. Du coup, le gars Edouard profite de cette parenté et, s'autoproclamant roi de France, décide qu'il va prendre la place de son grand-père Philippe ! En 1346, leurs 2 armées se retrouvent face à face à Crécy (et là, ça sent la bagarre !)... Cette année là commence alors une guerre qui va se poursuivre jusqu'en 1453... et ne va donc pas durer 100 ans mais (en réalité) 107 ans !... [Lire la suite]
12 févr. 21

DU TEMPS OU LA BARONNIE DE CROCQ ETAIT UN BON PLACEMENT

Le comte Frédéric-Maurice de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon et baron de Crocq, décide en 1631 de vendre (contre monnaies sonnantes) ses terres de Crocq à un certain Antoine Coëffier, lequel est par ailleurs marquis d'Effiat. Le sieur Coëffier devient ainsi baron de Crocq... Mais qui est donc le nouveau propriétaire du robuste château et de la bonne ville de Crocq ? Antoine Coëffier, qui est LE grand-maitre des mines du royaume de France, est aussi Chevalier du Saint-Esprit, maréchal de France, gouverneur du Bourbonnais,... [Lire la suite]
06 févr. 21

LA VERITABLE AVENTURE DE LA CARTONNERIE JEAN (ENTREPRISE DE LA CELLE DUNOISE) !

Il y a (environ) fort longtemps, niché sous l'église et prés du pont de La Celle Dunoise, se trouvait un moulin. L'écluse, installée en travers de la Creuse, dirigeait une partie de l'eau de la rivière vers un étroit canal et fournissait ainsi au moulin l'énergie dont il avait besoin. En 1911, le moulin est transformé en une révolutionnaire usine électrique, du moins jusqu'en 1927... A cette date, un certain René Jean signe un bail avec un certain Blanchet (le propriétaire de l'usine électrique) et, utilisant l'électricité... [Lire la suite]

16 janv. 21

LA CREUSE DONNE NAISSANCE A UN SYNDICALISME QUI VA RESTER MODERE

La préfecture de la Creuse est surprise quand, en 1880, des grèves éclatent à Lavaveix-les-Mines... Pourtant, à sa connaissance, il n'y a pas de syndicat ouvrier dans les mines ! Après enquète, un commissaire de police et un gendarme fouillent le domicile du secrétaire de l'Association des Libres Penseurs de la Creuse et y récupèrent la liste complète de ses adhérents... La police a découvert que, faute de syndicats, des mineurs se sont rassemblés au sein des Libres Penseurs. Or, pour les patrons des mines, être libre-penseur... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
10 janv. 21

L'ESPRIT COOPERATEUR DES CREUSOIS EST-IL DE RETOUR ???

En 1867, des habitants de Bourganeuf créent une coopérative pour acheter ensemble de la nourriture et ils bénéficient ainsi de belles remises quantitatives. Leur initiative est reprise par d'autres Creusois en 1873 (à Bénévent, Felletin et Bosmoreau-les-Mines), en 1887 (à Aubusson) et en 1892 (à Fransèches) mais aucune de ces coopératives d'achats ne parvient à perdurer... Et puis, en 1907, le socialiste Victor Cope (dont Marchoucreuse a déja parlé) crée La Guérétoise, une boulangerie coopérative destinée à dissuader les... [Lire la suite]
09 janv. 21

Victor Cope invente les magasins Coop (à Guéret)

Qui, parmi ceux qui parcourent l'avenue Pierre Leroux* (à Guéret), sait combien de riches évènements cette artère a connue au début du 20ème siècle ? (Et aussi, combien savent qui est Pierre Leroux* ?) L'aventure commence avec Victor Cope (grand humaniste et professeur au lycée de Guéret au 20ème siècle) qui s'inquiète (pour ses concitoyens) de la flambée du prix du pain... En 1907, avec quelques autres, il décide de lancer une boulangerie coopérative, dans le but de maîtriser les hausses de cet aliment (essentiel à... [Lire la suite]
30 déc. 20

MAIS OU SONT DONC PASSES TOUS LES JOURNAUX QUE LISAIENT LES CREUSOIS ?

De nos jours, quand un Creusois vous dit qu'il a lu "LE journal", il veut trés trés souvent parler de La Montagne (un titre qui n'a pratiquement plus de conccurents en Creuse). Mais ce même Creusois ignore peut-être qu'en 1919 (année où le socialiste Alexandre Varenne crée le journal La Montagne), les habitants du département lisent alors une bonne trentaine de journaux différents... D'ailleurs, à cette époque, La Montagne (venu de Clermont-Ferrand) n'a qu'une poignée de lecteurs en Creuse (qui habitent vers Crocq et Merinchal).... [Lire la suite]