18 nov. 17

ORADOUR-SUR-GLANE RENAÎT (A COTE) DE SES CENDRES

En juin 1944, les nazis choisissent délibérément le bourg d'Oradour-sur-Glane pour y faire un exemple destiné à terroriser les populations du Limousin. Les habitants sont donc exterminés et le bourg est méthodiquement transformé en un gigantesque brasier. Les S.S. brûlent aussi les corps : Oradour-sur-Glane et sa population doivent disparaître ! Deux ans après la Libération, sous la pression des familles de victimes, la France décide de construire un second Oradour-sur-Glane (juste à côté du 1er bourg martyrisé qui... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 oct. 17

Les (diaboliques) choux russes de Magnat

En 1760, Joseph, marquis de Lestrange, baron de Magnat et de Saint-Georges-Nigremont, part visiter la cour de Catherine, l'épouse du tsar Pierre III de Russie. Dans les jardins de la tsarine, il découvre une variété de chou extrêmement résistante au froid. Joseph rapporte donc de Saint-Petersbourg des graines pour les faire pousser en Creuse... Ce chou s'adapte bien à Magnat et il est assez rapidement cultivé dans toute la région. Il permet ainsi de nourrir les sujets du marquis. L'anecdote (trop simple) donne alors naissance à... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 sept. 17

Dans la cour de l'école de filles... en 1939

A la veille de l'entrée en guerre de la France, alors qu'elle est en poste dans la Creuse, une institutrice (aujourd'hui vous devez dire professeur-e des écoles) note soigneusement les paroles que ses petites élèves scandent pendant la récréation (leur jeu consiste à ponctuer chaque groupe de mots par le lancer d'une balle qui ne doit pas tomber par terre)... "J'ai une vache (lancer de balle)... Je la détache (rattrapage et relançage)... J'la mène au champ... En 1900..."(quelle belle jeunesse... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 sept. 17

Madeleine, la belle guérétoise qui va épouser le peintre Ingres

Cette authentique page d'histoire commence en 1793, à Versailles... La Révolution a fait perdre à Antoine Dubreuil (alors âgé de 30 ans) son emploi dans la troupe de comédie du Palais. Il part alors à Châlons et joue du violon dans les villages (pour subvenir à ses besoins). Là, il rencontre Sophie Chapelle (15 ans), demande sa main, s'installe à Dijon et lui fait 2 enfants. A la même période, des bourgeois de Guéret (désespérés de voir que la "capitale" de la Creuse ne possède pas de salle de spectacle) décide d'acheter ensemble... [Lire la suite]
03 sept. 17

16804 soviétiques en armes à La Courtine !

Depuis le début (de la 1ère guerre mondiale), les usines d'armement fournissent sans relâche les obus et les canons qui déchiquetent les soldats par millions. Le tsar de Russie (allié de la France), propose alors un échange : il fournira de la chair fraîche (qu'il possède en abondance) contre de l'armement lourd (qui lui fait tant défaut)... Aussi sec, 40.000 russes embarquent vers la France.           (dessins de Tardi) Dés 1916, des russes sont donc mis en première ligne (avec les... [Lire la suite]
06 août 17

Le château creusois du Grand Maitre des Hospitaliers

Partons (si vous le voulez bien) à la découverte du château de celui qui deviendra (à 53 ans) le Grand Maître de l'Ordre des Chevaliers Hospitaliers... Pour celà, nous devons emprunter la D3 (entre Saint-Sulpice-les-Champs et Royère-de-Vassivière) et rallier le bourg de Le Monteil-au-Vicomte où se trouve ses superbes ruines... Il est (depuis plusieurs siècles) la propriété des seigneurs d'Aubusson quand, en 1365 (au début de la guerre de Cent Ans) il est pris par les troupes anglaises. Redevenu français, il voit... [Lire la suite]

17 juin 17

Avec la mine de Bosmoreau, les creusois ont de la veine !

L'aventure commence en 1784, après que le sieur de Cosnac ait découvert 5 veines de charbon à Bosmoreau : Louis XVI l'autorise à l'extraire et l'exploitation commence avec les moyens rudimentaires de l'époque. Puis, en 1825, un industriel du nord de la France reprend l'affaire. Il fore 3 puits et découvre 8 nouvelles veines. La production annuelle oscille alors entre 24.000 et 32.000 tonnes... avant de s'effondrer. En 1940, il y a pénurie de charbon en France. Un négociant de Clermont-Ferrand reprend la concession... [Lire la suite]
13 juin 17

Les "Marches de la mort" traversent la Creuse...

En 1809, face à l'occupacion des troupes françaises (conduites par Napoléon), la résistance espagnole s'organise : les peuples ibères et catalans défendent farouchement l'indépendance de leur(s) pays et les "opérations de maintien de l'ordre" mobilisent 300.000 soldats français, lesquels risquent de manquer sur d'autres fronts. Mais Napoléon semble avoir trouvé la solution... Chaque mois, les milliers de jeunes soldats espagnols qui sont emprisonnés à Toulouse sont déplacés (à marche forcée sur 600 kilomètres) jusqu'à... [Lire la suite]
06 juin 17

L'horrible Marguerite veut vendre sa petite fille pour 6000 écus !

Marguerite hérite (de son père Louis, seigneur de Malval, de Châteauclop, d'Eguzon, de la Fôret, de Janaillac mais aussi de tous les biens de sa cousine Galienne de Malval). Puis elle épouse Pierre de Brosse (seigneur de Boussac, de Sainte-Sévère et d'Huriel) en 1373. Quand son mari décède, en 1422, elle réclame illico 1500 écus d'or de "droit de communauté" à son fils Jean I (de Brosse). La discussion s'envenime entre la mère et le fils quand Jean I de Brosse propose de laisser son beau-frère en caution  à sa mère (qui... [Lire la suite]
21 mai 17

Quand Chambon-sur-Voueize prospérait grâce à... une tête coupée et une fabrique de chapeaux !

En gaulois, une courbe se dit... cambio. Au sud d'une cambio de la rivière Voueize, l'insignifiant hameau qui s'y trouve prend donc (au moyen-âge) le nom de... Chambon-sur-Voueize. Des moines bénédictins viennent s'y installer et, vers 857, se construisent un monastère. Les reliques de Sainte-Valérie (décapitée au 1er siècle) y auraient été amenées au 10ème siècle... En 965, le monastère devient abbaye et des travaux commencent pour en faire une des plus grandes du Limousin (88 mètres de long pour 38 de large et 18 de haut).... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,