17 févr. 18

LE PLUS VIEUX COLLÈGE DE CREUSE S'EN SORT PLUTÔT BIEN !

Le collège religieux des Barnabites (créé au 17ème siècle grâce à un don de l'historien creusois Antoine Varillas) subit en 1789 les foudres des révolutionnaires : les religieux qui y enseignent sont tous sèchement mis à la porte. Guéret et la Creuse  (comme tout le reste de la France) se retrouvent alors sans aucun établissement d'enseignement secondaire... Par la suite, en 1809, Guéret, Evaux-les-Bains, Felletin et Bourganeuf font de leur mieux pour éduquer les enfants de ce qui est désormais la "nouvelle... [Lire la suite]

09 févr. 18

LA GARE DE MONTLUÇON BLOQUÉE PAR 3000 PATRIOTES

Le 6 janvier 1943, environ 3000 jeunes et moins jeunes se rassemblent devant la gare de Montluçon. Certains d'entre eux courent ensuite sur la voie, à l'avant d'un train en instance de départ. Là, au péril de leur vie, ils empêchent de partir pour l'Allemagne ce convoi où s'entassent des français astreints au Service du Travail Obligatoire (STO)...  Le Service du Travail Obligatoire  (jeune lecteur avide de le savoir) consiste à envoyer en Allemagne des français pour qu'ils fabriquent des bombes à la place des... [Lire la suite]
04 févr. 18

L’AMÈRE PATRIE ET LES TEMPÊTES POUR LES BÛCHERONS TURCS DE BOURGANEUF

Cette "désopilante" aventure creusoise commence par la signature (le 8 avril 1965) d'une convention entre le gouvernement turc et le gouvernement français. La France devra dire à la Turquie combien elle veut d'ouvriers et la Turquie combien elle peut fournir de citoyens turcs pour travailler en France (qui manque cruellement de main d'oeuvre).  Quelques années plus tard, de robustes mâles turcs signent des contrats de travail avec des entreprises françaises, quittent leur Turquie natale et... [Lire la suite]
04 janv. 18

L’ACTIVITÉ INDUSTRIELLE ET ARTISANALE DE LA CREUSE EST PLUS FLORISSANTE QUE JAMAIS !

La Foire-Exposition de Guéret se tient du 17 au 30 mai et (comme chaque année) le principal pôle d'intérêt est le concours qui permet de récompenser les plus belles bêtes des éleveurs (venus nombreux de toute la Creuse et des départements voisins). Il partage la vedette avec l'habituelle exposition des produits agricoles (logée sous une multitude d'emplacements, décorées de tentures). Cette foire s'étale sur toute l'avenue de la République, sur la place Varillas et sur la place Bonnyaud. Il s'y ajoute une exposition florale,... [Lire la suite]
21 déc. 17

Le réseau des trains creusois est condamné à mort en 1952 !

Par décret du 19 juin 1857, la (future) ligne de "chemin de fer" Montluçon-Limoges est attribuée à la Compagnie Paris-Orléans (qui fait déja rouler les trains entre Paris et Toulouse). Cette voie ferrée sera la 1ère à voir le jour en Creuse. Elle transportera des voyageurs (mais permettra aussi d'acheminer la houille de la Creuse vers les industries de Limoges et de Poitiers). Plusieurs tracés sont étudiés et la Compagnie Paris-Orléans choisit celui qui passe par Lavaufranche et Guéret avant de rejoindre... [Lire la suite]
07 déc. 17

LE PRÉFET DE L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE A GUERET ET A AUBUSSON !

C'est en Haute-Vienne que commence cette étrange page de l'histoire de la Creuse : en 1851, les époux Barnaud dirigent une école libre de la Société Évangélique à Arnac. En 1852, le Conseil académique décide sa fermeture et le couple Barnaud (qui refuse d'arrêter d'enseigner) est donc condamné à une amende pour exercice illégal du culte... Craignant le retour d'une forte opposition politique, le gouvernement impérial met en alerte ses préfets et celui de la Creuse reçoit en 1857 un surprenant courrier du... [Lire la suite]

26 nov. 17

Les chasseurs creusois éliminent la concurrence !

Au 18ème siècle, les comtes de la Marche trouvent encore des sangliers et des chevreuils à profusion dans les forêts du sud de Guéret. Après la Révolution, la chasse n'étant plus le privilège des seigneurs, les paysans s'y adonnent de bon coeur. Mais (à force de le tuer et d'abattre les arbres qui le cache), le gibier devient rapidement de plus en plus rare. Pourtant, au 19ème siècle, dans les campagnes, le fusil trône partout sur la poutre de la cheminée. Le garde-chasse est surnommé "Saint-Hubert" par les chasseurs (dont... [Lire la suite]
18 nov. 17

ORADOUR-SUR-GLANE RENAÎT (A COTE) DE SES CENDRES

En juin 1944, les nazis choisissent délibérément le bourg d'Oradour-sur-Glane pour y faire un exemple destiné à terroriser les populations du Limousin. Les habitants sont donc exterminés et le bourg est méthodiquement transformé en un gigantesque brasier. Les S.S. brûlent aussi les corps : Oradour-sur-Glane et sa population doivent disparaître ! Deux ans après la Libération, sous la pression des familles de victimes, la France décide de construire un second Oradour-sur-Glane (juste à côté du 1er bourg martyrisé qui... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 oct. 17

Les (diaboliques) choux russes de Magnat

En 1760, Joseph, marquis de Lestrange, baron de Magnat et de Saint-Georges-Nigremont, part visiter la cour de Catherine, l'épouse du tsar Pierre III de Russie. Dans les jardins de la tsarine, il découvre une variété de chou extrêmement résistante au froid. Joseph rapporte donc de Saint-Petersbourg des graines pour les faire pousser en Creuse... Ce chou s'adapte bien à Magnat et il est assez rapidement cultivé dans toute la région. Il permet ainsi de nourrir les sujets du marquis. L'anecdote (trop simple) donne alors naissance à... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 sept. 17

Dans la cour de l'école de filles... en 1939

A la veille de l'entrée en guerre de la France, alors qu'elle est en poste dans la Creuse, une institutrice (aujourd'hui vous devez dire professeur-e des écoles) note soigneusement les paroles que ses petites élèves scandent pendant la récréation (leur jeu consiste à ponctuer chaque groupe de mots par le lancer d'une balle qui ne doit pas tomber par terre)... "J'ai une vache (lancer de balle)... Je la détache (rattrapage et relançage)... J'la mène au champ... En 1900..."(quelle belle jeunesse... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,