27 oct. 19

GROSSE REUNION DU PARTI SOCIALISTE AUBUSSONNAIS POUR LES MUNICIPALES

Le commissaire Redaud a fait parvenir un rapport au sous-préfet d'Aubusson dans lequel il détaille ce qu'il a entendu au cours de la réunion publique que le groupe socialiste d'Aubusson a tenu (dans la salle Dubreuil), le 30 septembre... 1906. Cent personnes étaient présentes (d'après le policier... Pour sa part, le Parti Socialiste n'a pas fourni de chiffre à Marchoucreuse !). Les organisateurs se nomment Marquet, Germain, Gandy et Duron et ils sont tous ouvrier-tapissier à Aubusson. Le professeur Cope, du lycée... [Lire la suite]

20 oct. 19

LE PRÉFET DE LA CREUSE, LA POLICE ET LE CURE DE SAINT-GOUSSAUD

Le 9 décembre 1905, le parlement français vote une loi qui sépare l'église de l'état. Puis, le 29 décembre, un décret ordonne l'inventaire des biens des églises. A Saint-Goussaud, le maire adresse donc un procés-verbal au curé de la paroisse (et un autre aux laïcs chargés de l'administration des biens de son église) pour l'informer de la date prévue pour l'inventaire... En effet, le directeur départemental des Domaines a décidé que l'inventaire des biens de l'église de Saint-Goussaud aurait lieu le 24 février 1906, à 9 heures. De... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 oct. 19

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE VISITE ENFIN LA CREUSE !

Arrivant de Limoges, le président de la République entame sa visite-marathon de la Creuse par la petite ville de Bourganeuf. A l'entrée, le président y est chaleureusement accueilli par une foule qui clame "Vive le président !". Hippolyte Berger, maire de Bourganeuf, souhaite alors la bienvenue au président et à son épouse avant d'entamer son discours... Le maire termine sa prise de parole en les remerciant de leur visite. Raymond Poincaré remercie à son tour, avant de rappeler que Bourganeuf est un lieu qui a pour... [Lire la suite]
06 oct. 19

LE CHATEAU D'ETANGSANNES TRAVERSE LES SIECLES SANS FAILLIR !

Le petit château d'Etangsannes (qui faisait partie d'un ensemble défensif chargé de protéger la frontière du royaume de France contre le duché d'Aquitaine) se dresse (toujours aussi fièrement) à quelques 2 kilomètres au sud-est de Chénérailles. Une minuscule route (parallèle à la D990) vous y mènera pour votre éventuelle visite (forcément estivale car ce château ne se visite qu'en juillet ou en aôut... désolé !). De l'extérieur, il semble flotter sur l'eau de ses douves (des vestiges moyenâgeux du 12ème siècle, période... [Lire la suite]