Philippe de Savoie nait à Chambéry en 1438 mais est élevé à la cour du roi de France. Il prend ensuite possession du comté de Bresse... dont la Suisse s'empare ! Un violent différent l'oppose alors à son père, que ce dernier règle en le faisant enfermer dans un château. Lorsqu'il en sort, Philippe s'engage dans l'armée du duc de Bourgogne...

Philippe de Savoie


Puis, Philippe de Savoie change de nouveau de camp et est nommé grand-chambellan à la cour. Il épouse alors Claudine de Brosse (fille de Jean II, vicomte de Bridiers) le 11 novembre 1485. Le lendemain de son mariage, Claudine fait une donation de son vivant des biens qu'elle possède à son époux Philippe... au cas où elle viendrait à mourir avant lui !

Claudine_de_Brosse


En 1496, (à la mort de son petit neveu Charles II)Philippe de Savoie hérite (enfin) du trône de la famille de Savoie. Mais, l'année suivante... il meurt à Turin. Vivant à Chambéry, sa veuve (Claudine de Savoie, née de Brossepréfère donner procuration, en 1509, à Eustache du Breuil, seigneur de Lussat, pour gérer les biens de la vicomté de Bridiers.

La Foret du Temple


Puis elle meurt à son tour, à Chambery, en Savoie. En 1516, son fils, Charles III, duc de Savoie et vicomte de Bridiers, fait alors don de l'usufruit des terres de Bridiers et de Malval à sa soeur Philiberte, duchesse de Nemours. En 1523, Philiberte de Nemours vend la vicomté de Bridiers  (dont elle n'a théoriquement que l'usufruit) pour 30.000 écus d'or. 

Malval


L'acheteur, qui se nomme Jean de La Barre, est gouverneur de Paris et conseiller du roi François Ier mais également comte d'Etampes, comte de Penthièvre et seigneur de Veretz... Jean de La Barre ajoute désormais à cette liste le titre de vicomte de Bridiers (si tant est que Philiberte de Nemours ait eu le droit de lui vendre les terres de cette seigneurie).

garde