Signée le 11 novembre 1918, l'armistice met fin à la guerre (et donc au plus effroyable des massacres qu'ait connu le monde). En Creuse comme ailleurs, la saignée a été terrible et les paysans manquent partout. Il va pourtant bien falloir travailler la terre et semer de quoi récolter demain et, ainsi, pouvoir enfin nourrir les enfants, les orphelins, les épouses, les veuves !

001

 


L'industrie de l'armement cherche justement à reconvertir ses usines et l'industrie chimique se demande quoi faire de tous les stocks de gaz de combat qui lui restent... l'une et l'autre s'empressent donc de fabriquer des machines agricoles, des engrais et des pesticides (les rares paysans qui ont survécus vont désormais nourrir en s'endettant et commencer à tuer leurs terres).

002


Mais, après la guerre, la mort rode toujours... en février 1919, affaiblis par 5 ans de pénurie et de malnutrition, 1 million de civils Français perdent la vie (un million, vous avez bien lu) ! Cette fois, l'ennemi n'est plus le boche : il porte le nom inapproprié de "grippe espagnole" (une souche du virus H1N1 exportée de Chine vers les USA avant d'arriver en Europe... avec les soldats américains).

003


L'historien Niall Johnson estime que cette grippe a été responsable de la mort de 2,3 millions de civils Européens (ainsi que de quelques 9 millions de Chinois, 18 d'Indiens et, au total, d'environ 80 millions de Terriens). Mais existe-il aujourd'hui une seule personne en ce bas monde qui aurait l'idée saugrenue de commémorer le peu glorieux centenaire de février 1919 ?

004