Chaque année depuis 1995, l'île du lac de Vassivière accueille un festival centré autour du conte, des conteuses, des conteurs et des amoureux du conte. Ses organisateurs l'annoncent comme "un festival citoyen et militant". Dans ce but, une longue allée de pancartes couvertes de jeux de mots (tôt... car il n'est pas encore midi) sert d'entrée (en matière).

490


La radieuse Sophie Verdier de Bonne Aventure (une contesse en caravane) nous accueille gentiment et nous dévoile le programme du festival. Dans la caravane, Laurence Deroost  (la seconde contesse) caresse les diaphanes touches de son accordéon. Plus loin, nous découvrons le chapiteau, la buvette, le restaurant, les artisans d'art et les 2 salons en plein-air...

494


Radio Vassivière a aménagé son studio dans une caravane. Là, 3 personnes papotent et nous entendons alors une dame déplorer que la direction du festival n'ait pas acceptée de couper des arbres dans le bois voisin afin d'y mettre le festival "à l'ombre" (pour sa part, Donald Trump préconise l'abattage de tous les arbres de l'état de Californie... pour y éradiquer les incendies !).

495


Très complexés par la grande intelligence de la dame, nous prenons modestement le large pour aller pique-niquer à la plage. Le hasard nous conduit à celle de Saint-Julien-le-Petit, au bord de la Maulde : 2 hollandaises y ont en partie plongés leurs sièges de plage dans l'eau fraîche... quelle drôle d'idée de vouloir se rafraîchir sans couper d'arbres, non ?

500