Afin de lever toute ambiguité (ultérieure), Marchoucreuse tient à préciser (au préalable) que ce billet d'humeur est avant tout destiné à rendre un vibrant hommage aux milliers de bénévoles creusois qui offrent de leur temps, de leur sueur, de leur expérience, de leur dévouement (et bien souvent de leur personne) pour rendre plus agréable la vie sociétale des autres.

001


Nous osons (avec fougue) affirmer que chacune de nos communes possède une ou plusieurs associations et que c'est pour cela que nos bords de route fleurissent en toutes saisons d'èphémères pancartes (pas toujours trés lisibles) qui annoncent les concours de belote, les marchés de Noël, les lotos, les vide-greniers, les randos locales et autres "moules-frites parties".

004


Ces associations sont le témoin de la vitalité du village, du bourg ou de la ville. Mais les coupes budgétaires (actuelles et à venir), imposées à ces villages, bourgs et villes déshérités, vont diminuer leurs capacités... et ceci ne fera qu'accentuer l'obligation pour les élu(e)s de ne compter que sur eux et sur la bonne volonté des bénévoles (qui ne sont pas plus qu'eux infatiguables !)

002


Il existe par ailleurs une pratique (selon nous terriblement malsaine) qui altère et brouille les valeurs altruistes et généreuses du monde associatif creusois : nous voulons parler (sans en nommer aucuns) de ces entrepreneurs privés qui s'abritent derrière le nom d'associations (que nous ne désignerons pas plus) pour faire travailler à leur profit de trop crédules bénévoles !

005


Il convient donc ici de rappeler la première phrase de l'article 1 de la loi de 1901 : "L'association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d'une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices"

(nous avons souligné la fin de la phrase afin d'éclairer les "mal-comprenants").

003


Les associations creusoises (les vraies, celles qui sont réellement à but non lucratif) sont une des grandes richesses du département ! Partout, grâce à leur dynamisme et aux activités qu'elles organisent, elles incitent des milliers de ruraux et de citadins à sortir de chez eux pour se rencontrer et se découvrir... 

(Mais enfin mesdames et messieurs, rhabillez-vous ! Vous vous méprenez voyons ! Et en plus, il y a des courants d'air !)

006

 


Marchoucreuse 23 certifie qu'aucun des mots de ce billet d'humeur n'a été testé en laboratoire sur des animaux vivants  et que chacun d'entre eux a été pesé avec le plus grand soin.