Le 19 septembre 1917, après avoir bombardé les mutins russes encerclés dans le camp de La Courtine, l'armée française procède au tri des survivants et expédie les dirigeants des soviets de soldats à Bordeaux pour les faire juger par un tribunal militaire. Mais, la Russie tsariste ayant disparue, ils sont incarcérés sans jugement au fort de l'île d'Aix (au large de la Charente)

La Courtine


Les 11.000 autres, refusant d'obéir et de retourner au front, sont dispersés dans des entreprises privées comme travailleurs de force. Au bout d'un an, pour protester contre le manque de soin, les conditions de travail épouvantables et l'insalubrité de leurs baraquements, ils se mettent en grève. L'armée française se livre alors à une violente et sanglante répression contre eux...

ile d Aix


Plusieurs centaines de ces russes sont ensuite expédiés dans les cachots de lîle d'Aix et environ 5.000 autres sont déportés en Algérie française. Là, sous la surveillance des troupes coloniales, ils sont traités en forçats et astreints aux travaux les plus pénibles... pour le plus grand profit de l'état, des colons et des grands propriétaires fonciers français.

Algerie francaise


En septembre 1917, quelques centaines des soldats russes du camp de La Courtine acceptent cependant de cesser toute activité insurrectionnelle, de retourner au front et de se soumettre à la discipline militaire française : ils sont alors regroupés au sein de la "Légion de l'honneur" (nommée ainsi par les officiers russes qui considèrent que ces soldats ont sauvés l'honneur de la Russie).

Legion de l honneur


En avril 1918, la Russie bolchévique se retire de la guerre mais les soldats de la "Légion de l'honneur" continuent de combattre. La plupart meurent dans les tranchées et les rares survivants sont incorporés dans l'Armée Blanche anti-révolutionnaire. Par la suite, ils tuent leurs 2 officiers tsaristes et (finalement) rejoignent l'Armée Rouge bolchévique.

corps expeditionnaire Russe en France


Ce ne sera qu'à partir de 1919 que les premiers soldats mutins de La Courtine commenceront à retourner en Russie. En 2011, l'alors premier ministre russe Vladimir Poutine inaugure le monument qui a été érigé... à Paris "à la gloire des officiers et soldats du corps expéditionnaire Russe qui ont combattus sur le sol français pendant la guerre de 1914 à 1918".

drapeau de Armee blanche