En 1760, Joseph, marquis de Lestrange, baron de Magnat et de Saint-Georges-Nigremont, part visiter la cour de Catherine, l'épouse du tsar Pierre III de Russie. Dans les jardins de la tsarine, il découvre une variété de chou extrêmement résistante au froid. Joseph rapporte donc de Saint-Petersbourg des graines pour les faire pousser en Creuse...

MAGNAT-CHATEAU


Ce chou s'adapte bien à Magnat et il est assez rapidement cultivé dans toute la région. Il permet ainsi de nourrir les sujets du marquis. L'anecdote (trop simple) donne alors naissance à une légende... Plusieurs hivers très froids se succèdent et Pierre, qui n'a plus rien à donner à ses nombreux enfants, ne veut pas les voir mourir de faim...

ATRE CREUSOIS


Il implore la Vierge et brûle à sa gloire cierge sur cierge mais rien n'y fait ! Totalement désespéré, il se rend à l'orée de la fôret, à minuit pile, et appelle à vive voix le diable. Au bout de quelques temps, Satan surgit derrière Pierre et ce dernier le supplie de lui donner de quoi nourrir sa famille ! Le seigneur des enfers lui tend alors un petit sac de graines magiques...

VIERGE-VITRAIL EN CREUSE


En échange, le diable récupérera l'âme de Pierre après sa mort (le coup classique quoi !). De retour chez lui, Pierre sème aussitôt les graines (magiques) et va se coucher pour se remettre de ses émotions. Le lendemain lorsqu'il se réveille, il découvre que son potager est rempli de bons gros choux ! Toute la famille affamée se rue alors sur cette nourriture inespérée.

MAGNAT-SCULPTURE CHOU LEGENDAIRE


En bon et sage paysan, Pierre prend soin de récupérer des graines de ses choux (magiques). Chaque année, il fait de même et, généreusement, offre même des semences à ses voisins. Désormais, à chaque nouveau printemps, de nombreux paysans des villages alentours viennent chercher à Magnat leurs graines de "choux du diable".

MAGNAT-EGLISE


Lorsque, bien des années plus tard, Pierre passe de vie à trépas, les habitants de Magnat ont une pensée pour celui qui a (selon la légende) préservé la région de la famine. Ils brûlent alors (en son souvenir) de nombreux cierges... dédiés à Marie !

(Malgré cette légende, Marchoucreuse 23 préfère saluer ici la noble clairvoyance du marquis Joseph de Lestrange).

MAGNAT-GRAVURE 19EME