A La Souterraine, le petit équipementier automobile qu'est GM&S est la propriété du groupe ALTIA jusqu'en 2014. Ses 3 dirigeants (qui se nomment Mrs Adolf, Cohen et Durand) s'emploient activement à vider la trésorerie de GM&S pour alimenter la société mère ALTIA (les astuces tordues qu'ils utilisent alors font désormais l'objet d'une enquête judiciaire)...

0000


Les 3 actionnaires sont soupçonnés d'avoir personnellement empochés 1,3 million d'€ chacun (avant de se partager 1,5 million d'€ de dividendes). Laissé exsangue, GM&S passe ensuite aux mains de 3 nouveaux propriétaires (Mrs Colla, Montanti et Martins qui empochent 1 million d'€ en 18 mois). En décembre 2016, ruiné, GM&S est mis en redressement judiciaire.

0001


Entretemps, à la demande de Renault et de PSA (qui disent ne plus vouloir être tributaires de l'usine de La Souterraine), les machines-outils de GM&S sont copiées et repliquées. De leur côté, les 276 salariés de La Souterraine se mobilisent pour empêcher la fermeture de leur entreprise, pointant au passage le rôle négatif joué par les 2 constructeurs français.

0004


Le 11 septembre 2017, un "repreneur" (le groupe GMD) reçoit la bénédiction du ministre de l'économie... et un chèque de 5 millions de fonds publics (l'argent de 67 millions de français donc). Le ministre Bruno Lemaire promet que personne ne sera "laissé sur le bord du chemin"... mais GMD ne veut réembaucher que 120 des 276 salariés de GM&S.

0003


GM&S devient alors La Souterraine Industrie (filiale juridiquement séparée du groupe GMD). Les copies de ses machines équipent d'autres usines (en Italie, en Turquie et au Maroc) qui peuvent désormais également exécuter les commandes de Renault et de PSA mais... pour beaucoup moins cher qu'à La Souterraine (vous la sentez bien la solidarité de Renault et PSA, là ?).

0002


Si (par "hasard" et par malheur) le site creusois de La Souterraine Industrie (ex GM&S doncvient un jour à cesser son activité, il faudra que le gouvernement se souvienne que les 5 millions d'€ que le groupe GMD a joyeusement empoché appartiennent aux contribuables français et à leurs familles... soit environ 67 millions de personnes !

0005