Entre Guéret et La Souterraine, la D4 ou la D912A vous mènent à Grand-Bourg. De là, vous plongez plein sud et (quelques ravissants kilomètres plus tard) vous arrivez à Bénévent-l'Abbaye... où vous attend fébrilement le Scénovision et son étonnant spectacle, super poétique, bourré d'effets spéciaux et de 3D 

(attention : vous risquer de tomber amoureux de la Creuse !).

100

 


Vous commencez par chausser des lunettes 3D et, pendant 20 minutes, vous plongez la tête la première dans la campagne creusoise, au coeur de sa flore et sa faune,  en compagnie de Marion qui va vous racontez son histoire. Pour l'instant, vous êtes en 1879 et elle n'a encore que 6 ans... Attention, une abeille géante arrive : baissez vite la tête !

101


Vous reposez ensuite les lunettes et changez de salle pour entrer dans un authentique bistrot-épicerie creusois de 1889. Tout à coup, le patron se met à vous raconter ses aventures. Celles du temps où il était maçon creusois à Paris. Il vous fait découvrir l'âme de la Creuse et vous dévoile alors une importante page de son histoire... en images.

102


Nouveau changement de décor : vous êtes dans la mairie de Bénévent. Le conseil municipal est réunit. Paul Pelissier, pharmacien et herboriste, prend la parole et fait une surprenante proposition à la commune... Maintenant (vous êtes toujours dans la mairie), vous assistez au mariage de Marion (vous vous souvenez d'elle ? Elle a maintenant 19 ans).

103


A l'aube du 20ème siècle, vous découvrez le laboratoire de Paul Pelissier. C'est là qu'il fait ses recherches, au milieu de toutes les plantes issues des campagnes de la Creuse. Les vieux manuscrits qu'il a en sa possession lui livreront-ils leur secret ? Puis, ce qui va devenir la grande guerre éclate en 1914 et René, le fils de Marion, part au front... 

105


Paul Pelissier a enfin découvert le secret de la Bénéventine ! Elle est produite à Bénévent-l'Abbaye et le pharmacien embauche Marion à la distillerie où elle participe à sa fabrication. En 1923, après être revenu vivant de la guerre, René vous raconte son chemin de Saint-Jacques de Compostelle et son Tour de France de compagnon. 

106


Votre périple dans le temps s'achève par une descente en plongée dans la boutique du Scénovision où vous trouvez les bouteilles de la mystérieuse Bénéventine, sagement rangées sur des étagères. Peu de creusois (et encore moins de non-creusois sans doute) savent que le Scénovision est le seul endroit au monde où il est "légal" d'acheter ce breuvage digestif...

107


En effet, le très puissant groupe américain Baccardi-Martini (qui produit, en Normandie, la Bénédictine) a naguère attaqué le Scénovision en justice (pour obtenir l'interdiction du nom Bénéventine). La Bénéventine étant un breuvage fort ancien, Baccardi a perdu son procès... mais a obtenu que la Bénéventine ne soit pas vendue ailleurs qu'au Scénovision !

109