23 juin 17

Une belle virée en vélo autour de Gouzon (sur les petites routes)

Vous êtes, au bord de la Voueize, en train de vous rafraîchir les ripatons au camping de Gouzon quand, soudain, vous vous dites "Tiens, si nous faisions la virée de 35 km. que (l'indispensable) Marchoucreuse nous suggère si gentiment ?". Vous enfourchez alors votre destrier à 2 roues (à défaut votre auto mais c'est moins bien), longez l'église et plongez sur la D40 en direction de Saint-Loup... A La Croix de la Garde, vous prenez la route à gauche et vous vous offrez ainsi un petit aperçu de la vaste brande de Landes. Au... [Lire la suite]

17 juin 17

Avec la mine de Bosmoreau, les creusois ont de la veine !

L'aventure commence en 1784, après que le sieur de Cosnac ait découvert 5 veines de charbon à Bosmoreau : Louis XVI l'autorise à l'extraire et l'exploitation commence avec les moyens rudimentaires de l'époque. Puis, en 1825, un industriel du nord de la France reprend l'affaire. Il fore 3 puits et découvre 8 nouvelles veines. La production annuelle oscille alors entre 24.000 et 32.000 tonnes... avant de s'effondrer. En 1940, il y a pénurie de charbon en France. Un négociant de Clermont-Ferrand reprend la concession... [Lire la suite]
13 juin 17

Les "Marches de la mort" traversent la Creuse...

En 1809, face à l'occupacion des troupes françaises (conduites par Napoléon), la résistance espagnole s'organise : les peuples ibères et catalans défendent farouchement l'indépendance de leur(s) pays et les "opérations de maintien de l'ordre" mobilisent 300.000 soldats français, lesquels risquent de manquer sur d'autres fronts. Mais Napoléon semble avoir trouvé la solution... Chaque mois, les milliers de jeunes soldats espagnols qui sont emprisonnés à Toulouse sont déplacés (à marche forcée sur 600 kilomètres) jusqu'à... [Lire la suite]
06 juin 17

L'horrible Marguerite veut vendre sa petite fille pour 6000 écus !

Marguerite hérite (de son père Louis, seigneur de Malval, de Châteauclop, d'Eguzon, de la Fôret, de Janaillac mais aussi de tous les biens de sa cousine Galienne de Malval). Puis elle épouse Pierre de Brosse (seigneur de Boussac, de Sainte-Sévère et d'Huriel) en 1373. Quand son mari décède, en 1422, elle réclame illico 1500 écus d'or de "droit de communauté" à son fils Jean I (de Brosse). La discussion s'envenime entre la mère et le fils quand Jean I de Brosse propose de laisser son beau-frère en caution  à sa mère (qui... [Lire la suite]