Marguerite hérite (de son père Louis, seigneur de Malval, de Châteauclop, d'Eguzon, de la Fôret, de Janaillac mais aussi de tous les biens de sa cousine Galienne de Malval). Puis elle épouse Pierre de Brosse (seigneur de Boussac, de Sainte-Sévère et d'Huriel) en 1373. Quand son mari décède, en 1422, elle réclame illico 1500 écus d'or de "droit de communauté" à son fils Jean I (de Brosse).

CHATEAU DE MALVAL


La discussion s'envenime entre la mère et le fils quand Jean I de Brosse propose de laisser son beau-frère en caution  à sa mère (qui accepte). Puis, en 1433, Jean I de Brosse meurt : il laisse derrière lui 3 enfants, le château de Boussac (entièrement rénové) et... de grosses dettes. Marguerite de Malval commence par s'autoproclamer tutrice des 3 enfants...

CHATEAU DE BOUSSAC


Puis elle fait main-basse sur le château de Boussac (elle en encaisse les revenus et en vend tous les meubles). Elle se garde bien cependant de rembourser aucune dette de feu son fils. Marguerite est alors convoqué par le roi Charles VII (mais elle lui fait répondre qu'à 77 ans, elle est trop vieille pour se déplacer). Elle fait ensuite chasser les régisseurs que son fils a placé dans ses châtellenies...

CHARLES-VII


Deux ans après le décès de son fils Jean I, elle a déjà fait disparaître 2000 écus (et n'a toujours pas remboursé la moindre dette). Elle a alors l'idée de proposer au vieux seigneur Jean de la Roche de lui vendre une de ses 2 petites filles (celle qui est âgée de 7 ans) pour 6000 écus (mais Jean de la Roche prend peur et ne donne pas suite). Outré, l'amiral Louis de Culant intervient alors...

PONT SUR PETITE CREUSE


Ami de la famille de Brosse, il décide d'arracher les 3 jeunes enfants à leur immonde grand-mère. Les procédures judiciaires (ponctuées de coups tordus) s'enchaînent. Jusqu'au jour où, alors que Marguerite prépare un déplacement à La Souterraine (pour récupérer l'argent d'un chantage), Louis de Culant parvient à faire entrer 20 de ses hommes dans le château de Malval...

PORTE ROMANE


Les 3 enfants sont mis sous bonne protection. Marguerite prend aussitôt la fuite. Elle fait demander des renforts auprès de Boussac pour reprendre le château de Malval mais, entretemps, Louis de Culant et ses troupes arrivent à Malval qu'ils pillent allègrement. Puis de Culant fait occuper les fiefs de Sainte-Sévère, d'Huriel, de la Pérouse et de Bridiers.

BONNAT


Ils prennent ensuite la route de Boussac et pillent la ville avant de dresser le siège autour du château. Au bout de quelques jours, Marguerite se rend et perd également Boussac. Le 22 juin 1435, elle intente alors un procés auprès du Parlement de Poitiers... au moment précis où le roi de France émancipe le petit-fils de Marguerite, Jean II de Brosse (âgé de 12 ans).

CHATEAU BOUSSAC


Le roi lui accorde ainsi le droit de gouverner sur les domaines de feu son père (avec le concours de Pierre du Bois, lieutenant d'Issoudun, qui devient son curateur)... Le 15 juin 1436, le Parlement de Poitiers ordonne soudain que les 3 petits-enfants et tous les biens de Jean I de Brosse soient rendus à Marguerite de Malval... Mais, le 18 juin 1437, Jean II épouse Nicole de Blois !

LA SOUTERRAINE


Marguerite ne récupère donc que ses 2 petites-filles, le château de Malval, les fiefs de Sainte-Sévère et de La Pérouse : pour compenser, elle fait piller la région ! Puis elle fait enlever son petit-fils Jean II et sa jeune épouse, avant de les faire enfermer dans le château de Malval. Jean II parvient à s'échapper et demande alors l'aide des seigneurs du Berry...

MEURTRIERE


Avec eux, il fait le siège de Sainte-Sévère. Du haut de ses 19 ans, il s'empare ensuite de Malval (avec 80 hommes d'armes) et enlève Marguerite dans la foulée. Elle est alors enfermée dans le château de Boussac. En février 1443, Marguerite de Malval tombe malade et meurt à l'âge (incroyable pour l'époque) de 87 ans (à quelques années près car sa date de naissance exacte reste inconnue).

CHATEAU MALVAL