Imaginez que nous soyons au début du 20ème siècle (mais si, faites un effort quoi !). Les fruitiers en Creuse sont d'essences variées mais (déjà) les pommiers occupent une grande place. Les paysans ne les soignent pas pour autant et laissent le gui et le lichen les envahir. Les endroits où ils se plaisent le mieux sont alors les communes de Sainte-Feyre, Saint-Laurent et Bonnat.

POMMIER-FLEURS


La variété la plus plantée est la reinette (la pomme, pas la grenouille) dont la très creusoise Reinette des Chatres. La première récoltée est la Saint-Laurent, la plus rouge la Pomme d'Enfer et la plus jaune (sans doute) la Drap d'Or (le paysan aime terminer son repas en pelant une de ces pommes avec son couteau de poche). Deux mots sur le cidre : il se vend 3 fois plus cher que le vin...

POMMES


Il est fabriqué avec les fruits de vieux pommiers qui sont gaulés et dont les pommes restent à terre pendant plusieurs semaines avant d'être amenées au pressoir (certaines lunes sont, paraît-il, plus favorables que d'autres pour la mise en bouteilles). La poire tient également une belle place en Creuse... La plus précoce est la Saint-Jean (récoltée en juin) et la Madeleine (en juillet).

POIRIER-FLEURS


La poire Bon-Chrétien et la poire Curé (séchées au four) se conservent pendant tout l'hiver. Quant à la précieuse Bec d'Oiseau, elle sert à faire de luxueuses confitures. La dernière à murir est la poire Saint-Denis : elle se récolte le 29 septembre (jour de la Saint-Michel...?). Par tradition, ce jour là, elle est en partie mise à caraméliser dans le four à pain, après la fournée.

POIRES


En juin, pour la récolte des cerises, les jeunes hommes montent dans l'arbre et jettent les fruits dans les tabliers des jeunes femmes restées en bas (et certains s'amusent à viser les corsages des belles). La cerise aigre sert surtout à faire des confitures (ou de l'eau de vie). En juillet, c'est le tour de la cerise noire. Elle permet aux creusoises de faire des clafoutis (qu'elles portent à cuire au boulanger).

CERISIERS-FLEURS


Vers le 15 août, les habitants du pays de Guéret récoltent la petite prune Dindon. Elle sert à confectionner le mystérieux Pâté de Dindons qui sera dégusté le dernier dimanche d'août. La prune Sainte-Catherine est confite (pour faire des desserts) ou soigneusement séchée afin qu'elle se garde plusieurs mois (car, chers jeunes lecteurs, les conserves n'existent pas encore).

EGLANTIER


Quand sa récolte de prunes est abondante, le paysan en fait distiller une partie à l'alambic itinérant. Le raisin est, quant à lui, considéré comme un fruit de luxe et les rares pieds de vigne qui poussent en Creuse courent le long des murs des maisons, sur la façade exposée au sud. A l'approche de Noël, les creusois qui veulent faire une grosse folie se rendent à l'épicerie du bourg...

LAND ART


Là, ils peuvent s'offrir quelques "pommes d'orange" venues de pays lointains. Elles seront offertes aux enfants comme cadeaux de Noël (l'épicier ne les vend d'ailleurs qu'à cette période de l'année)... Mais le 21ème siècle est arrivé : désormais, des avions emplis de milliers de fruits exotiques rayent le ciel de leurs panaches de kérosène destructeurs et traversent la planète toute l'année.

FLEURS