A côté de la place du Marché, la cloche de l'église dit qu'il est 10 heures ! Les premières "caisses à savon" doivent dévaler la rue Grande dans une 1/2 heure. Les spectateurs commencent déja (malgré le temps maussade) à affluer. Des barrières, des protections rouges et blanches, des pneus et des matelas vont (tenter de) protèger les participants et le public (brrr !).

545


Sur la place, les secouristes de la Croix Rouge papotent sous leur tente et les représentants de la Sécurité Routière itou... va bien ! Pourtant, un des organisateurs (habilement camouflé en clown) s'inquiète lorsqu'il voit arriver quelques uns des engins inscrits car ils ressemblent plus à des 4X4 qu'à de ludiques "caisses à savon" (nous les avons tous photographiés, t'inquiète pas m'sieur-dame!).

550


En fait, il y a de tout : des bicyclettes recyclées, un trotteur d'enfant, des voitures à pédales sans pédales et (effectivement) d'inquiétants véhicules construits sur des chassis de tondeuses autoportées sans moteur. En réalité, il n'y a pas vraiment d'inquiétude à avoir : toutes ces "caisses" à l'esthétique souvent débridée (et aux pilotes joyeusement déguisés) sont munies de freins !

584


La fantaisie a été de mise dans le choix des noms des monstres (nous parlons des caisses, évidemment)... Les Fous Debout, Les Frakass, Barba Creuz, Les Touche y pas, La 3 B, Les DUT, Ecolo Fou, Les Licornes, Martin la dépanneuse, Droit vers les étoiles. Quant à Rasta Rocket et Cool Rasta, ils ont été un peu moins inspirés ! Voilà pour les équipages garçons et mixtes...

778


Les équipages 100% filles, s'ils sont confidentiels, ont le mérite d'exister ! Citons l'élégant véhicule nommé Pénélope et le tricycle Harley Davidson (des indices semblent indiquer qu'il s'agit d'une fille mais...). Bon, on cause, on cause et, pendant ce temps là, la foule continue d'afouler par centaines de gens et fait rien qu'à nous piquer les meilleurs places ! Alors, on y va...

589


Les membres du "staff" ont mis au point un code (genre sémaphore) pour s'avertir d'un bout à l'autre de la rue et savoir quand ils peuvent laisser dévaler le bolide suivant (lesquels descendent la rue l'un aprés l'autre, comme vous l'aurez compris). Et (au début) ce n'est pas de la tarte : le public (qui cherchent la meilleure place) n'hésite pas à arpenter la rue et (donc) à tout bloquer.

769


Peu à peu, la foule joyeuse se discipline, se stabilise et applaudit chaleureusement chaque concurrent. L'ambiance est rigolarde et "bon enfant". Puis, soudain, nous frôlons l'accident : le trotteur d'enfant customisé dérappe et rebondit sans gravité sur les protections. Quelques instants plus tard, au même endroit, Rasta Rocket (à moins que ce ne soit Cool Rasta) bouscule les mêmes protections !

615


Les Licornes, toujours dans ce même dernier virage avant la ligne d'arrivée, viennent heurter à leur tour les éléments de protection rouges et blancs (ils y laissent quelques morceaux de leur "caisse" mais rien de grave). Quelque chose, plus haut dans la rue, doit distraire les garçons ? Pénélope, elle, reste concentrée et fait tranquillement son petit bonhomme de chemin !

792


Comme chaque équipage fait plusieurs descentes, nous nous faisons la réflexion que nous sommes sans doute en présence d'une nouvelle source d'énergie renouvelable ! C'est fabuleux ! Nous contournons la rue Grande pour remonter vers la ligne de départ et essayer d'en savoir un peu plus sur cette inépuisable énergie. Et là, nous faisons une drôle de découverte...

800


Une reporter de La Montagne négocie sa place à bord d'une "caisse" 4X4 pour filmer la descente. Mais elle ne veut pas (comme tous les autres) mettre un casque de moto (finalement, elle accepte un casque de vélo et prend ainsi le départ, caméra au poing). Nous apprenons dans la foulée que la vidéo qu'elle réalise est destinée à étoffer le site du journal... C'est La Montagne TV ou bien ?

625


Et bien nous, nous avons fait plein de photos ! Vous voulez les voir ? C'est très simple... vous montez à bord de votre souris et descendez jusqu'en bas de la page (sensations garanties !). Allez, c'est parti...

543

538

542

583

551

553

560

586

583

622

597

615

616

620

626

770

794

787

790

793Attention au dernier virage...

805

799

820

806

815Vous êtes arrivés ! Bravo ! A bientôt donc pour de nouvelles aventures (Marchou) creusoises !

739