Au printemps 1416, la compagnie militaire du mercenaire espagnol Pedro de Marana est appelée en renfort pour soutenir le siège de la forteresse de Meruscle (dans le Périgord) où, après avoir pillé le pays, les anglais se sont retranchés. En chemin, les mercenaires décident de faire étape à La Souterraine, une ville qui, naguère, a elle aussi été occupée par les troupes anglaises.

BATAILLE D-AZINCOURT


Mais les bourgeois de La Souterraine voient d'un mauvais oeil l'arrivée de ces mercenaires étrangers (qui combattent pourtant sous la bannière du roi de France). Un boucher nommé Dauphin de Chabrenas va même jusqu'à brandir une lance et affirmer qu'aucun soudard ne dormira sous son toit ! La discussion s'envenime alors entre Pedro de Marana et l'impulsif boucher...

PORTE ST-JEAN


Le boucher fonce sur Pedro avec sa lance mais l'arbalète de l'espagnol est plus rapide : le boucher s'écroule, méchamment blessé. Pedro est aussitôt mis en prison et le boucher entame une longue agonie. En prison, l'espagnol avoue naïvement à ses geoliers qu'il a pris part au détroussement d'un écuyer de l'abbé de Grandmont. Arrive ensuite l'heure de son jugement...

443


Sa confession précédente vient s'ajouter à la mort du boucher Dauphin de Chabrenas et la sentence pour les 2 faits est la pendaison en place plublique. Au mois de juin, la potence est dressée et la foule se presse. La corde est passée autour du cou de Pedro et le bourreau va exécuter la sentence quand, issue d'une gorge juvénile, jaillit une vibrante supplique...

LA PUCELLE


La jeune pucelle, dont (cette fois) l'histoire n'a pas retenu le nom, invoque fermement la coutume qui veut qu'elle puisse réclamer le condamné pour... en faire son époux. Le bourreau suspend instinctivement son geste et la foule retient son souffle pendant que le juge réfléchit. Finalement, l'exécution est reportée et, en attendant, le condamné est ramené en cellule.

436


Quelques jours plus tard, un courrier du roi Charles VII est apporté au juge du tribunal de La Souterraine : la grâce royale est accordée au sieur Pierre de Maraigne (alias Pedro de Marana) qui doit donc épouser sa sauveuse. Et c'est ainsi que la pucelle de La Souterraine (si elle ne sauve pas le royaume) évite à un homme d'être pendu... en lui passant la corde au cou !

JEANNE D-ARC


Ces faits ressemblent tellement à une fable que nous nous sentons obligés de préciser qu'ils sont rigoureusement authentiques.