Le vénérable Limousin, bravant les méchants dragons de la mondialisation, navigue désormais toutes voiles dehors sur les flots onctueux de l'excellence écologique ! Là, vous pensez trés fort : Quoi qui dit Marchoucreuse ? Et ben y dit que, par exemple, les 36 barrages hydrauliques du Limousin produisent 28% de l'électricité que sa population consomme...

BARRAGE LAVAUD GELADE


Ajoutez-y les quelques 300.000 m3 de bois qu'utilise le Limousin et vous obtenez déjà une belle quantité d'énergies renouvelables ! Mais Jean-Bernard Damiens, vice-président écologiste de la région, affirme que les énergies renouvelables, avec le solaire et l'éolien, vont couvrir 55% de la consommation des habitants de la Creuse, de la Corrèze et de la Haute-Vienne !

JEAN-BERNARD DAMIENS


Les éoliennes creusoises et corréziennes brassent du vent dans 4 "parcs" et 55 agriculteurs de Haute-Vienne se sont fait construire une éolienne collective de 2 MW. Les toitures des lycées se couvrent peu à peu de panneaux solaires et, à Limoges, une société industrielle se creuse les méninges pour mettre au point et commercialiser des panneaux souples grand public.

FORETS


Demain, le réseau de chaleur de Guéret desservira (enfin) plusieurs des bâtiments publics de la ville, lesquels seront chauffés par une seule chaudière à bois. Toujours en Creuse, un collectif d'agriculteurs récupère désormais le gaz que produit le fumier de ses vaches, le transforme en électricité et chauffe ainsi une serre dans laquelle il cultive des légumes bio.

VACHE


A Limoges, l'incinération des déchets ménagers de Haute-Vienne produit environ 12.000 mégawatts d'électricité/heure qui servent à faire fonctionner le réseau de chaleur de la ville. Pendant ce temps, une célèbre chaîne de restauration rapide (qui refuse toujours de faire l'effort de trier ses emballages) incite ses clients à ne plus jeter les canettes alu à la poubelle.

BOIS


Le Limousin, pour ce qui concerne ses réserves d'eau, subit déjà les effets du réchauffement climatique (bien qu'il bénéficie en général de pluies relativement abondantes). Ses réserves sont toujours importantes mais ont le défaut de rester en surface (rappelons à ce propos que la seule nappe souterraine que possède la Creuse a le grand tort de se trouver sous un gisement d'or).

EAUX DE LA CREUSE


Le Conseil Régional du Limousin, qui a parfaitement compris la situation, est désormais aux petits soins avec le Parc Régional du Plateau de Millevaches : ses zones humides, qui sont à la fois de véritables éponges et d'immenses réservoirs pour une grand partie du Limousin, sont désormais surveillées comme le lait sur le feu (des fois que ça bouille).

LAC DE VASSIVIERE


Une nouvelle réserve naturelle de 200 hectares a vu (ou devrait prochainement voir) le jour tout autour de l'étang d'Oussines et de celui de Chabannes. Pendant ce temps là, chaque habitant du Limousin consomme (en moyenne) 150 litres d'eau... par jour (et donc, pour alimenter les quelques 740.000 habitants, les services des eaux fournissent 111 millions de litres d'eau... chaque jour) ! Voilà, voilà !

ABEILLES


Sur le podium de la pureté de l'air en France, la médaille d'or a été attribuée à la Creuse, la médaille d'argent revient à la Corrèze et la médaille de bronze est pour la Haute-Vienne. C'est un classement tout à fait officiel ! Et maintenant, si vous le voulez bien, nous allons entamer ensemble une danse de la pluie : Wowowowoooo ! Wowowowoooo ! Wowowowoooo ! Wowowowoooo ! Wowowowoooo ! Wowowowoooo ! Wowowowoooo !

PLUIE