25 juil. 16

Les miliciens de Pétain veulent exterminer les patriotes creusois !

Le mercredi 7 juin 1944 à l'aube, les employés des P.T.T. désarment et ligotent les soldats allemands du service postal de Guéret. Au même instant, sous les ordres du commandant François, les maquis de la ville (appuyés par ceux de La Souterraine et ceux du pays dunois) entrent dans Guéret et progressent vers la place Bonnyaud. La garnison allemande se barricade alors dans 2 hôtels. Les gendarmes français et les élèves de l'Ecole de la Garde se rallient à la résistance et, vers 7 h., des tirs nourris sont échangés entre les... [Lire la suite]

17 juil. 16

Murray Head interrompt son concert à Guéret

Nous sommes en retard ! Nous descendons fiévreusement vers la place Varillas. La sono transperse les façades. Nous reconnaîssons la voix du député-maire Michel Vergnier qui prononce ces mots : "Nous n'avons pas peur !". Nous repensons alors à cette caissière angoissée qui, il y a quelques heures à peine, nous affirmait préfèrer rester chez elle plutôt que d'aller au concert de Murray Head au lendemain de l'attentat du 14 juillet 2016, à Nice. Lorsque nous arrivons, le devant de la scène est bondé. Quant à nous, même à l'autre bout de... [Lire la suite]
16 juil. 16

Guéret veut "coûte que coûte" loger le sénateur !

Le ministère des finances demande au préfet de la Creuse de lui indiquer une habitation (d'un prix raisonnable) susceptible d'héberger LE sénateur du Limousin. Sans se soucier de savoir où iront les élèves du collège des Barnabites, la ville de Guéret propose aussitôt de prendre à ses frais l'aménagement dudit collège (qui appartient au Sénat national)... Le 23 thermidor de l'an 12, Gentil Duvernet (maire de Guéret) informe donc le conseil municipal que le coût de la transformation de la maison des Barnabites en résidence digne... [Lire la suite]
09 juil. 16

Partons ensemble à l'assaut du château de Montvert ! (dans le camp militaire de La Courtine)

En 1350, dans l'extrême sud de l'actuelle Creuse, le seigneur de Maurissard possède le château de Magnat et celui de Monvert (dont l'emplacement se trouvait effectivement dans le camp de La Courtine. Retenez cependant que, de nos jours, le château de Monvert n'existe plus du tout et que, de ce fait, personne ne pourra plus jamais le prendre d'assaut ! N'essayez pas s'il vous plait : nos militaires n'aimeraient pas du tout !). La paroisse de Magnat devient ensuite (en 1352) la propriété d'Aubert de Montvert, chevalier du pays de... [Lire la suite]