En 1350, dans l'extrême sud de l'actuelle Creuse, le seigneur de Maurissard possède le château de Magnat et celui de Monvert (dont l'emplacement se trouvait effectivement dans le camp de La Courtine. Retenez cependant que, de nos jours, le château de Monvert n'existe plus du tout et que, de ce fait, personne ne pourra plus jamais le prendre d'assaut ! N'essayez pas s'il vous plait : nos militaires n'aimeraient pas du tout !).

979


La paroisse de Magnat devient ensuite (en 1352) la propriété d'Aubert de Montvert, chevalier du pays de Guyenne. Il se bat en Auvergne contre Robert Knoles, en 1359. Mais, pendant cette guerre, ses terres sont saccagées par les soldats anglais. Pour s'assurer de sa fidélité, le roi de France le dédommage (en 1370) en lui accordant 400 francs or et une rente de 200 livres.

679


Vers 1372, Aubert de Montvert est fait capitaine de Riom et, en 1381, devient chambellan du duc de Berry (il commande alors 40 hommes d'armes et 10 arbalétriers). Il s'engage ensuite auprès du mercenaire Aimerigot Marchés avec qui il part combattre en Aragon, pour le service du comte d'Armagnac. Son épouse, Jeanne de Magnat, est la soeur de Trouillard de Magnat...

746


Alors que la Marche est aux mains des anglais, Trouillard espionne discrètement pour le compte du roi de France. Mais, le 20 juillet 1436, pris d'une sorte de folie, il fait brutalement confisquer les chevaux de Pierre de Montbrun, l'évèque de Limoges. Ce dernier le fait alors excommunier et Trouillard de Magnat est interdit de séjour dans les églises de Magnat et de Rougnat.

592


En 1440, n'ayant pas d'enfants, Trouillard fait don de son château de Magnat à son neveu Guillaume de Bonneval... également dit de Montvert. Guillaume a plusieurs enfants et, parmi eux, son fils Antoine hérite des 2 châtellenies. Puis, le 23 novembre 1516, il les abandonne toutes les 2 au profit de sa nièce, Catherine de la Roche...

243


Or, Catherine de la Roche vient tout juste dépouser Gui de Lestrange ! C'est le début d'une longue aventure qui va conduire la famille de Lestrange à garder en sa possession le château de Magnat pendant plusieurs siècles d'affilé. Par la suite, cette famille lui donnera même son nom... et il deviendra ainsi le château de ville de Magnat-Lestrange.

690


(Les 2 seigneuries de Montvert et Magnat s'étendaient sur 4 paroisses : Magnat, Beissat, Saint-Agnant-prés-Crocq et Saint-Georges-Nigremont).

345