Le 28 novembre 1627, Clément Métezeau, architecte du roi Louis XIII, soumet au cardinal de Richelieu une idée qui doit rendre plus efficace le siège de la ville fortifiée de La Rochelle où se sont réfugiés les protestants et que les britanniques ravitaillent par la mer... Il propose "simplement" de construire une digue qui barrera l'accès du chenal d'accès au port.

718


Le siège, commencé le 10 septembre, semble devoir durer indéfiniment. C'est pourquoi, bien que le projet semble plutôt irréaliste, Richelieu donne son accord. Louis XIII demande alors à monsieur de Pompadour, lieutenant général du Limousin, d'envoyer des maçons creusois (lesquels ont la réputation d'être les meilleurs du royaume) pour travailler à la construction de la digue.

715


La réalisation de cette digue est confiée à Jean Thiriot, un entrepreneur parisien, qui commence par faire couler de vieux navires et par les faire grossièrement maçonner pour qu'ils servent de socle à l'édifice. Quelques 4000 maçons creusois, aidés par les soldats du roi, se mettent alors à l'ouvrage et parviennent à construire la longue digue sur cette base douteuse.

753


Au final, ele mesure 20 mètres de haut sur 16 de large et barre donc le chenal d'accès au port sur 1500 mètres de long. Des canons, tournés vers le large, ont ensuite été installés le long de cette digue. Leur présence dissuade efficacement les navires ravitailleurs anglais de s'aventurer dans le passage car le risque d'être coulé est vraiment trop grand.

728


Après avoir résisté pendant plus d'un an, les rochelais finissent par capituler le 28 octobre 1628. Enfin... ceux qui ont réussi à survivre car sur les 28.000 habitants que la ville comptait au début du siège, il en reste à peine 5500 ! Puis, 10 jours seulement après la reddition, une tempête d'une violence incroyable emporte une grande partie de la "digue de Richelieu".

716


Louis XIII ordonne ensuite la démolition de toutes les fortifications de La Rochelle... C'est pourquoi, en avril 1689, alors que la France est en guerre, la ville sans défense se trouve à la merci de l'ennemi. Le conseiller de Louis XIV pense alors que le plus simple est de raser La Rochelle et de combler son port. Mais le maréchal de Lorges, chargé de la défense du littoral, s'y oppose.

959


Il se fait fort de remettre la ville en état de défense... et donc de faire reconstruire ce que Louis XIII à fait détruire. Celà va donner du travail à bon nombre de maçons creusois (et ce jusqu'en 1856 !). Aujourd'hui, une tour marque encore l'entrée du chenal. Quant à la digue, construite en 1627 par des milliers de creusois, ses vestiges sont encore visibles à marée basse.

731