Il était une fois une fée nommée Véra... Un beau jour, elle décide de se matérialiser en Creuse, quelquepart entre Saint-Vaury et Dun-le-Palestel (c'est y pas un beau premier tour de magie, ça ?). La vie se révèlant bien agréable en ces vertes contrées (même les fées le disent !), elle décide en 2010 d'y construire un palais et, pour ce faire, s'achète une modeste grangette.

000-1-2010


Au fil des mois, les conditions spartiates finissent par céder un peu de place au confort, lequel se matérialise sous la forme d'un poêle à bois, d'un évier et d'un chauffe-eau. Puis, Véra la débrouillarde récupère des portes-fenêtres et (abracadabra) en fait une splendide baie vitrée qui remplace avec bonheur la double-porte de la grange et laisse abondamment entrer la lumière.

000-1-2016


Véra dispose désormais d'une gentille et lumineuse petite pièce à vivre au rez-de-chaussée et d'une chambre à l'étage, ce qui, pour l'heure, suffit à son bonheur. Le temps passe un peu et elle se met en tête d'ajouter à l'arrière de sa grangette une microscopique salle de bain et un WC (toutes les fées le savent : un vrai palais, même tout petit, possède forcément une salle de bain et un WC).

000-2-2010


Et puis, un autre beau jour, la fée Ecologica (une proche cousine) rend visite à Véra. La cousine lui conseille alors de transformer en salon sa remise à bois et de percer une ouverture dans sa pièce à vivre pour que les 2 pièces communiquent entre elles : Véra aura ainsi un véritable palais de fée ! Elle trouve l'idée d'Ecologica plutôt assez folle et se hâte de prendre le temps d'y réfléchir.

000-2-2016


Aprés mûre réflexion, la fée Véra se lance et commence par faire refaire la toiture. Puis, comme une pro, elle dispose au sol un lit de plusieurs centaines de bouteilles en verre qu'elle noie sous une généreuse couche de pouzzolane et de chaux : elle obtient ainsi une chape extraordinairement isolante. Elle ferme ensuite l'entrée de la remise avec un mur en paille...

004


Véra recouvre ensuite la paille d'un crépi de chaux et de chanvre (à l'extérieur et à l'intérieur) avant d'équiper le mur sud de 3 généreuses fenêtres (d'occasion) à double-vitrages. Le mur du fond reçoit une porte-fenêtre (elle aussi de "seconde vie") et est à son tour recouvert par le fabuleux crépi mélangé. Puis Véra isole le dessous du toit avec des panneaux de laine de chanvre.

003


Véra fait ensuite percer le mur de séparation et un splendide parquet de châtaignier vient alors cacher la chape. La chaux, omniprésente, régule l'humidité ambiante et, même sans allumer le poêle à bois, il fait déjà bon vivre dans le nouveau palais. La fée Véra s'offre ensuite un dernier luxe : un plancher au dessus de la nouvelle pièce, qui permettra de créer une chambre d'amis ! 

005


Avant que nous la quittions, la paisible et infatigable fée nous susurre en souriant : "Si j'avais su que ce que je viens de faire était impossible, je ne l'aurais sans doute pas fait !". En attendant, nous ne doutons pas un seul instant que la fée Ecologica doit être drôlement fière (voire jalouse) de ce que sa cousine Véra a fait ! Acré nom de nom d'saperlipopette !

006