Vous êtes sur la N145 et roulez paisiblement vers Montluçon. Soudain, une voix résonne dans votre habitacle...

001


"C'est Marchoucreuse qui vous parle ! Ne quittez point la Creuse ! Abandonnez la N145 ! Empruntez la sortie N°43 et dirigez-vous vers Auge et Bord-Saint-Georges !"

002


"Suivez obstinément les pancartes de La Ferme des Clautres ! Obéissez ! Nous le voulons !".

015


Vous êtes stupéfaits (mais restez maître de votre véhicule). Par curiosité, vous décidez gentiment de nous obéir...

034


Pour vous récompenser de votre docilité, nous vous communiquons aussitôt les coordonnées GPS de la Ferme des Clautres : latitude 46.2342738, longitude 2.3020946.

012


Vous parvenez enfin à destination... Vous allez bientôt pouvoir commencer votre incroyable safari photo creusois !

006


Vous êtes accueillis par Mr et Mme Guy de Saint-Vaury... mais ce ne sont pas eux les vraies vedettes ! Les stars internationales, ce sont les centaines d'animaux !

007


Leur fils, Jean-Baptiste de Saint-Vaury, les a installés sur une partie des terres de l'immense exploitation agricole de ses parents. Rassurez-vous : vous allez être véhiculé pendant tout le parcours !

000


Bien assis dans votre carriole, à l'abri du soleil ou de la pluie, vous cheminez sans vous fatiguer le long d'un trajet qui vous amène (pour commencer) jusqu'à une dizaine de pièces d'eau.

010


De surprenants canards, multicolores et cosmopolites (mais dûment bagués), barbotent avec d'autres espèces d'oiseaux d'eau (pardonnez-nous notre vilaine ignorance).

019


Vous admirez également des couples de cygnes blancs, de cygnes noirs et de cygnes blancs et noirs (l'un d'entre eux est un couple de cygnes chanteurs du grand nord. Jean-Baptiste vous dira lequel... ne commencez pas à nous énervez s'il vous plait !).

004


Plus loin, des vaches de collection et leurs petits viennent quémander (à tout hasard) quelques croutes de pain et autres nourritures supplémentaires.

005


Dans son micro, votre guide vous met en garde contre la dangerosité de certains animaux (ne prenez surtout pas ses avertissements à la légère, le risque est réel !)...

016


Qu'il s'agisse de grues (royales d'Afrique ou autres), d'oies migratrices (bernaches des îles Hawaï, bernaches du Canada, bernaches nonnettes ou de Magellan), tous ces palmipèdes, dans leurs enclos, défendent leur territoire... à fortiori si un couple est en train de couver son nid !

021


Votre petit train, en cahotant, vous emmène ensuite au bord de la vaste prairie où gambadent de gourmandes et insatiables chèvres naines (sachez que sur la photo ci-dessous, il ne s'agit pas d'une chèvre naine).

022


Non loin, une autre parcelle est consacrée aux chevaux nains, elle-même voisine de celle où paissent placidement d'incroyables... vaches naines.

038


Plus loin encore, vous découvrez des béliers à 4 cornes. Ils sont originaires du moyen-orient (où l'espèce existe depuis des millénaires).

008


La piste (agricole) de votre safari vous conduit également à une grande parcelle de pâturage où un couple de buffles d'Asie rumine au calme.

035


Plus loin, il faudra que Jean-Baptiste et son père les appellent patiemment pour que vous puissiez voir la horde de chevaux semi-sauvage, son étalon, ses femelles et leur(s) petit(s).

020


Au détour d'un bosquet, vif comme l'éclair, vous voyez un cochon noir traverser la piste. C'est normal : le bougre sait comment s'évader de son enclos... et y revenir à l'heure du casse-croute.

032


Si vous parvenez à apercevoir les farouches et timides wapitis, vous pouvez considérer que vous faites partie (comme nous) de l'élite des chanceux !

017


Guy de Saint-Vaury (un seau de nourriture à la main) doit aller jusqu'au fond de la prairie pour ramener jusqu'à vous ses rarissimes vaches Lakenvelder néerlandaises et ses vaches chevelues écossaises.

011


Quand vous découvrez les gentils alpagas du Pérou, vous vous exclamez "Oh, des lamas !". Ce n'est pas grave : nous aussi nous nous mélangeons parmi toutes ces marques, vous savez !

014


Le tracteur et ses 2 remorques prennent ensuite la direction d'un gigantesque pâturage où s'esbaudit une belle collection de races de vaches autrefois élevées en France.

023


Parmi toutes ces dames, vous appréciez particulièrement la vache bleue et la vache rose (comme quoi les publicistes, en croyant inventer, ne font parfois que copier ce que la nature à inventé avant eux... nananèreu !).

029


Vous pensiez avoir tout vu ? Allez donc visiter (lorsque vous serez descendus de votre rustique véhicule safariesque) le poulailler, ses canards verts métallisés, ses poules pied-de-poule, ses coqs oranges et autres pigeons bleus et frisés.

028


Sachez que le premièr être vivant que les poussins voient (lorsqu'ils naissent dans la couveuse de la Ferme des Clautres) est Jean-Baptiste de Saint-Vaury...

026


Il est donc normal qu'ensuite ils le considèrent comme leur papa ! Piou, piou, piou !

024


Il y a quelques années, un couple d'oies sauvages (qui effectuait sa migration vers le sud) a fait une halte à la Ferme des Clautres...

018


Trouvant le gîte et le couvert à leur goût, les palmipèdes sauvages sont finalement restés là... et se sont reproduit (Oh, quelle belle histoire !).

009


De son côté, madame de Saint-Vaury ne reste pas les bras croisés : dans un bâtiment de la ferme, elle a rassemblé des objets du monde agricole d'autrefois et a reproduit un décor ancien d'une belle authenticité (la photo ci-dessous est bien celle d'un cygne, par contre).

025


Jean-Baptiste (celui avec qui vous venez de passer 2 heures passionnantes) fait partie d'Aviornis, une association internationale d'éleveurs, amateurs d'oiseaux d'ornement...

027


Aviornis regroupe des bénévoles (amoureux de la nature) qui se veulent (à leur manière) défenseurs de la biodiversité. Ils échangent entre-eux leur savoir (et leurs oiseaux... Oh, non ! Papa Jean-Baptiste, ne nous abandonne pas !).

030


La ferme des Clautres est ouverte au public du lundi au samedi inclus, entre le 1er avril et le 31 octobre, l'après-midi, de 14h30 à 18h.

031


A l'heure où nous écrivons ceci, l'entrée est à 6 € pour les enfants et à 8 € pour les adultes (il y a un tarif réduit pour les familles nombreuses et pour les groupes).

033


Renseignements : 06 21 20 77 28 ou 06 21 97 34 86

www.lafermedesclautres.fr

036


C'était bien hein ? (et encore : vous n'avez vu là qu'un quart environ des animaux présents à la ferme !)

037


039


003