Situé sur la rive gauche de la Creuse, le colossal château de La Prugne-au-Pot fait face à celui de Gargilesse, perché sur l'autre rive... Les joyeux soudards que vous êtes devront chevaucher sur la D913, entre Argenton-sur-Creuse et Eguzon (pour venir guerroyer sous les ordres du chevalier de Pot). Puis, à la hauteur de La Prune, une routelette vous mènera au château...

3


Vous y voilà... Un sentier a été aménagé pour vous permettre de l'admirer (et, foi de Marchoucreuse, cette place forte vaut le détour). Sachez qu'il est rigoureusement interdit (et très dangereux) de s'aventurer plus près sans guide mais l'Association de Sauvegarde du Château de la Prune-au-Pot organise parfois des visites guidées (cliquez donc ici pour en savoir plus).

1


Un peu d'histoire maintenant ? (Wouais, super !) Guillaume I (Pot), seigneur de Champroy, épouse Catherine du Verdier en 1250. Elle lui donne un fils, Raoul I (Pot), qui hérite de la seigneurie de Champroy mais devient également, en 1298, le premier seigneur de La Prugne ! (le château existe déjà mais il n'y a pas de traces écrites. Rien ! Pas même une patte de mouche !).

2


Régnier Pot naît en 1342 : en 1403, ce seigneur de La Prugne achète la seigneurie bourguignonne de La Roche Nolay qu'il rebaptise La Rochepot. Il se hisse ensuite comme conseiller à la cour des ducs de Bourgogne avant de devenir le trésorier de Philippe III. Il est ensuite nommé gouverneur du Dauphiné et ambassadeur en Hongrie...

4


Régnier, qui est toujours le seigneur du château marchois de La Prugne, fait alors partie des chevaliers qui fondent l'Ordre de la Toison d'Or : une sorte de MEDEF bourguignon dont la vocation est (grosso modo) la défense des intérêts de la seule Bourgogne. Puis, en 1432, Régnier meurt à l'âge de 90 ans (impressionnant pour l'époque) !

5


Le nouveau seigneur de La Prugne est son fils, Jacques (oui, toujours Pot). Jacques meurt en 1458 et lègue ainsi la seigneurie (dont vous admirez présentement les photos) à son fiston Philippe, lequel sera le dernier Pot à être seigneur de La Prugne. Ainsi, de Raoul I à Philippe, vous avez fait la connaissance de tous... normalement.

6


Vous nous pardonnerez donc si nous avons malencontreusement oublié de vous offrir un Pot (vous imaginez bien qu'elle nous démangeait depuis le début celle-là). Quelques 3 siècles plus tard (au cour du 19ème donc), le château est convertit en exploitation agricole. Les paysans qui s'y succèdent l'adaptent à leurs besoins, détruisant par ci, "modernisant" par là.

7


Enfin, en 1984, est créée l'Association de Sauvegarde du Château de la Prune-au-Pot dont l'objectif (ambitieux) est de remettre en état cette ancienne place forte de la Marche (qui est une propriété privée). Avec l'aide de l'Association Chantier Histoire et Architecture Médiévale (cliquez, oui), les bénévoles ont déja (superbement) rénové une des 2 tours rondes.

Blason de Guillaume I


Comme vous le voyez sur nos clichés, il reste de quoi faire ! L'Association de Sauvegarde du Château de la Prune-au-Pot serait d'ailleurs ravie de vous compter parmi ses nouveaux bénévoles... que vous soyez ou non de solides gaillards ! Sinon, pour 10 sympathiques euros, vous pouvez adhérer (quoi que l'un n'empêche pas l'autre, évidemment) !

8