Vous êtes à Felletin ? Profitez-en pour faire un saut dans la France d'avant la Révolution ! Pour ce faire, vous vous rendez au château d'Arfeuille en mettant la D10 sous vos roues et en prenant la direction de Crocq. Vous roulez sur 3 km. (parsemés de discrètes pancartes qui indiquent mollement le château). Une fois rendu à destination, attachez votre monture à la grille et suivez-nous...

320


Avant de vous précipitez vers le château comme un ours ayant vu un pot de miel, prenez le temps d'admirer l'humble chapelle (érigée sur la droite de l'entrée) que vous n'aviez même pas vue, avouez-le !

296


Blanchi par une multitude d'hivers, un antique panneau de bois sculpté représente les armoiries de la famille Mourins d'Arfeuille, propriétaire du domaine depuis plus de 700 ans. Examinez attentivement cette sculpture...

298


Une étonnante fleur de lys (que seul le roi et les membres de la famille royale ont normalement le droit de faire figurer sur leurs blasons) est présente sur les armes des Mourins d'Arfeuille. Sacrilège ? Non, en fait, ce privilège incroyable a été accordé en 1304 par le roi Philippe Le Bel à la famille Mourins après que leur ancêtre ait sauvé la vie du roi au cours d'une bataille.

309


Antoine Mourins d'Arfeuille est autorisé, en 1480 (par le prince Charles de Bourbon), à remplacer partiellement son vieux château-fort du 12ème siècle. Il en naît un second château, auquel est ajoutée une nouvelle aile au cours du 18ème siècle. Une cour d'honneur et un vaste parc arboré sont dessinés dans la foulée (le tout est pratiquement resté tel quel).

310


La propriété et le château des Mourins d'Arfeuille ont toujours été tranquillement transmis de père en fils (ainé) depuis 1480. Enfin... presque : le 26 novembre 1791, Yves Mourins d'Arfeuille émigre avec son jeune fils Victorin. En 1792, ils rejoignent la coalition des gentilshommes d'Auvergne et se mettent sous les ordres du frère de Louis XVI.

313


En mars 1793, avec les troupes du duc de Condé, Yves Mourins prend les armes contre la jeune République française. Le Comité de Surveillance de Felletin fait alors emprisonner Mayeule, son épouse, et Adélaïde, sa fille, dans la pièce située au rez-de-chaussée de la tour ronde du château. Ensuite, tous les biens de la famille Mourins sont confisqués.

311


Pourtant, après 18 ans d'exil, Yves Mourins reprend possession d'Arfeuille et son fils Victorin (qui a épousé Marie Marguerite Henriette de Duras) hérite ensuite du château. L'héritier y habite pendant l'été mais, pour affronter le froid de l'hiver, préfère occuper l'Hôtel d'Arfeuille

(lequel Hôtel d'Arfeuille est désormais devenu la Mairie de Felletin, citoyennes et citoyens).

316


Aujourd'hui, en ce très libéral début de 21ème siècle, la comtesse d'Arfeuille et ses enfants habitent de confortables maisons, non loin de la propriété familiale désormais classée monument historique. En juillet et en août (de 14h30 à 18h30), ils ouvrent au public la vaste demeure et son parc pour des visites guidées payantes (renseignements au 06 16 72 79 79).

562


Et vous, courageux marcheurs, pourrez également suivre le balisage jaune d'une belle randonnée de 8 km. qui vous mènera, à travers la campagne felletinoise, la forêt et un cours d'eau, jusqu'au château d'Arfeuille. La fiche descriptive de cette balade est disponible à l'Office de Tourisme de Felletin (renseignements au 05 55 66 54 60).

563


Royal, non ?